jeunes

  • Les jeunes et les médias les raisons du succès sous la direction de Laurence Corroy

    Titre: Les jeunes et les médias les raisons du succès
    Directrice: Laurence Corroy
    Éditeur: Vuibert 2008
    Pages: 266

    Nous connaissons, actuellement, une hausse spectaculaire de l'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes. Que ce soit la radio, la télévision ou les blogs il semble que ce que l'on nomme la jeunesse (de 12 à 25 ans selon diverses définitions des auteurs de ce collectif) utilise massivement ces nouveaux médias. Il semble, donc, important que la recherche se demande pourquoi cette catégorie de la population s'intéresse tant et s'investit autant dans ces supports souvent lié à l'informatique. Il est aussi nécessaire de se demander ce que cette population trouve dans ces médias qui leur permette de rester connecté quasiment en permanence.

    Les différents auteurs qui ont contribué à cet ouvrage tentent, donc, de comprendre pourquoi et comment les jeunes s'approprient différents supports.  La première partie pose la question des livres et des magazines. Nous y trouvons une analyse des gratuits, des magazines féminins et du phénomène Harry Potter. La seconde partie se concentre sur les médias télévisés et, particulièrement, les séries (par l'exemple de 24H et Plus Belle la Vie) et la télé-réalité. Enfin, les auteurs concluent l'ouvrage en tentant de comprendre l'utilisation des nouveaux médias que sont les blogs, les forums, le sms et la radio qu'elle soit en ligne ou non.

    Ces différentes analyses semblent aboutir à quelque points précis. Premièrement, l'utilisation des médias, que ceux-ci soient de papiers ou virtuels, permet aux adolescents de se construire une identité. Cette thèse est particulièrement vérifiable dans le cas des magazines féminins, des forums ou encore des séries télévisées. En effet, ces médias permettent de donner des exemples aux adolescents qui leur permettent de comprendre comment agir, qu'est ce que la normalité et comme grandir pour devenir adultes. Secondement, ces médias permettent de créer un lieux alternatifs hors de la société des adultes incarnée par la famille et l'école. Les forums d'adolescents, par exemples, sont destinés et réservés à cette catégorie de la population qui s'y "rencontre" seule. Enfin, l'utilisation de certains de ces médias, particulièrement les blogs et les sms, permettent non seulement de garantir le lien amical entre les jeunes en l'activant presque constamment mais aussi de construire une identité validée et positive en direction des pairs.

    La lecture de ce livre est, donc, intéressante parce qu'elle permet de poser des questions sur des objets difficile à saisir. De plus, il permet de passer outre des positions peu réfléchies face à l'utilisation de ces même médias par les jeunes. L'usage de l'écriture sms est dédramatisée lorsqu'on sait qu'elle n'est utilisée que dans un usage précis et non dans le cadre professionnel par exemple. On apprend aussi comment ces objets sont utilisés et investit par cette catégorie particulière de la population pour trouver des réponses et se construire une identité. Cependant, je n'ai, personnellement, aucune passion pour le sujet et j'ai trouvé que certains articles étaient fastidieux à lire.

    Image: éditeur

    couv31510r-e2f2d.jpg
  • Les jeunes et l'identité masculine par Pascal Duret

    Titre: Les jeunes et l'identité masculine41F85TMR67L._SL500_AA300_.jpg
    Auteur: Pascal Duret
    Éditeur: Presses universitaires de France 1999
    Pages: 176

    Pascal Duret a souhaité combler un manquer de la recherche française: la question de la masculinité. Pour ceci, il a décidé de se poser la question de la vision de la virilité chez les jeunes des deux sexes. Comment pense-t-on la virilité que ce soit chez les filles ou que ce soit chez les garçons. Pour cette recherche l'auteur a utilisé deux méthodes. L'une est statistique et correspond à une enquête par questionnaire distribué à 1500 jeunes des deux sexes. Cet échantillon a été mis en place en essayant de représenter les points de vue de différentes populations françaises (comme ceux d'origines méditerranéennes). Dans un second temps l'auteur s'est aussi appuyé sur des entretiens avec différents couples ou célibataires ce qui lui a permis d'aller plus loin dans sa recherche mais en sacrifiant la rigueur statistique. Ces deux points, pour les intéressés, sont précisés en annexe.

    Cette méthode a conduit l'auteur à identifier deux modèles extrêmes de la virilité. La premier concerne, statistiquement, les jeunes de classes ouvrières et/ou de cultures méditerranéennes. Leur modèle de virilité, selon Pascal Duret, se base sur la puissance physique associée à un sens de l'honneur qui interdit l'humiliation, comme celle d'être trompé, ainsi que les railleries. Les filles de ce groupe entretiennent une pensée de protection physique fournie par les hommes. Un second modèle extrême concerne les jeunes de milieux bourgeois. Le modèle privilégie l'esthétique du corps à la puissance et le force de caractère à la force physique. Les filles associent aussi une protection à la virilité mais, cette fois, émotionnelle plus que physique. Néanmoins, ces modèles extrêmes cachent un foisonnement de possibilités médianes qui sont adoptées par les individus dans la réalité.

    L'auteur nous donne aussi une présentation des critiques de la virilité. Que ce soit à cause de son caractère borné et fier ou alors de son entêtement imbécile voir de son corps animal les critiques envers l'homme viril sont nombreuses. Elles peuvent mener à une dévaluation de l'homme viril et de ses valeurs. Mais elles peuvent aussi mener les garçons à changer de registre d'épreuve pour, comme l'exemple développé, passer de la bagarre de rue à la bagarre virtuelle ou musicale. Dans les deux cas les preuves se font sur le registre de la compétition mais au lieu de la force brute la ténacité et l'intelligence sont privilégiés.

    Le livre de Pascal Duret est riche. Non seulement en exemple mais aussi en statistiques. Il permet de se rendre compte que la crise de la masculinité cache une pluralité de modèles différents. Du retour à l'homme viril que les filles investissent aussi à l'homme acceptant d'incarner des valeurs féminines en passant par l'homme et la femme androgyne cachant ou estompant le plus possible les différences. Les modèles sont nombreux et le choix de l'un ou l'autre dépend grandement du groupe social. Les exemples utilisés par l'auteur sont intéressant mais aussi plaisant à parcourir. Personnellement, je n'aurais jamais pensé à chercher des exemples de modèles masculins dans Hélène et les Garçons ou dans Friend et pourtant l'auteur le fait en nous montrant l'utilité de cette recherche. Pour ne rien enlever au livre il faut préciser que sa lecture, même entrecoupée de statistiques, est plaisante et facile. Donc, non seulement on apprend beaucoup mais on l'apprend en s'amusant!

    Image: Amazon