22/07/2017

Secret Wars par Jonathan Hickman et Esad Ribic

Titre : Secret Wars
Auteurs : Jonathan Hickman et Esad Ribic
Éditeur : Panini comics 5 juillet 2017
Pages : 312

Ce tome contient Free comic book day: secret wars (2015) 0 et secret wars (2015) 1-9. Hickman, durant son run sur Avengers, New Avengers et Times runs out a organisé la destruction de l'univers marvel. Lors d'une longue préparation il a patiemment construit son intrigue afin non seulement de rendre les Avengers plus puissants mais aussi de créer une menace telle que l'univers Marvel n'en a jamais connu : la fin de tout. Ce tome clôt cette longue période de préparation. Il ne reste plus que deux univers avant que le multivers et la vie ne soient définitivement détruit. Les deux Terres se préparent à une guerre pour le droit de vivre et pour tuer son adversaire. Après la catastrophe, un nouveau monde est créé. Un patchwork de ce qui a été détruit sous l'égide de Fatalis, devenu un dieu. Personne ne se souvient de rien. Mais il existe des vaisseaux qui ont survécu et dont les passagers pourraient être surpris de ce qu'il est advenu de l'humanité.

J'ai, personnellement, apprécié le run d'Hickman. J'aime les intrigues qui prennent en compte des problèmes complexes à comprendre et à résoudre (ce qui explique pourquoi j'apprécie la saga l'Aube de la nuit de Peter F. Hamilton). Le début de ce tome est spectaculaire alors que nous observons tous les personnages que nous connaissons tenter de se battre ou de se mettre à l’abri. Dans un second temps, Hickman présente le fonctionnement de ce nouveau monde tout en sortant les personnages qu'il a sauvé de leur léthargie. Pour, bien plus tard, créer un combat pour l'avenir du multivers.

Il est difficile de tout comprendre sans avoir lu ce qui se déroulait auparavant. Les personnages font fréquemment mentions aux évènements qui ont déjà eu lieu afin de permettre d'expliquer l'état actuel des choses. De plus, ce tome n'est qu'une partie de l'évènement qui s'inscrit dans de nombreuses autres histoires. Mais il permet de poser les bases puis de passer à l'intrigue proprement dites. Celle-ci est efficace et j'apprécie que l'on prenne le temps de nous expliquer le fonctionnement du monde selon Fatalis. Malheureusement, ce n'est qu'une version alternative et, très rapidement, tout est remis à plat. Bien que cela clôt élégamment les choses je trouve dommage que l'on ne puisse pas rester plus longtemps dans ce monde alternatif afin de réellement le vivre.

*
**
***
**** Un run que j'ai apprécié qui se termine plutôt bien dans ce tome. Même si je trouve dommage que les conséquences soient si facilement effacées et que l'on ne puisse pas explorer le Battleworld plus à fond sur plus de temps. Comme s’il fallait remettre tout en place le plus rapidement possible et, d'une certaine manière, tout effacer.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=9237209&t=1499093421073

10/09/2016

Avengers : Time runs out. 2 Tu ne peux pas gagner par Jonathan Hickman, Stefano Caseli, Mike Deodato JR et Kev Walker

Titre : Avengers : Time runs out. 2 Tu ne peux pas gagner
Auteurs : Jonathan Hickman, Stefano Caseli, Mike Deodato JR et Kev Walker
Éditeur : Panini 6 juillet 2016
Pages : 128

Ce second tome contient les épisodes 26-28 de New Avengers (2013) et 38-39 d'Avengers (2013). Depuis que Steve Rogers a décidé de poursuivre les illuminatis les Avengers se sont divisés en trois camps : Steve Rogers et le Shield, les Illuminatis et les Avengers. Le monde entier observe Steve Rogers utiliser le Shield afin de faire tomber les Illuminatis. Et ces derniers essaient de lui échapper tout en cherchant une solution au problème. Le troisième groupe, lui, a envoyé une mission d'exploration et de combat dans le multivers. Mais ses membres se posent des questions. Ils ont rejoint les Avengers afin de s'unir en cas de besoin. Mais leurs amis, des fondateurs des Avengers, se combattent au lieu de s'unir. Ne serait-il pas temps de faire entrer un troisième joueur dans la petite guerre de Steve Rogers ?

Hickman semble avoir décidé de s'intéresser exclusivement au problème des incursions. Bien que la majeure partie de ce tome soit consacrée aux plans des différentes factions on en apprend aussi beaucoup plus sur un protagoniste jusqu'ici mystérieux : les prêtres. Apparemment, Hickman a décidé qu'il était temps pour les personnes qui le lise de mieux comprendre ce qu'il écrit. A mon avis, les prochains tomes permettront de nous expliquer la raison précise des Incursions et de la mort de tout. Parallèlement, il continue de mettre à mal l'union - ou plutôt la désunion - des Avengers. Ce moment atteint son plan haut niveau à la fin du tome. Une fin que j'ai beaucoup aimée. Il ne reste plus que deux tomes et je me réjouis de les lire.

*
**
***
**** Bien que ce tome soit une transition un peu plus faible que les autres je l'ai tout de même apprécié car il est moins ambitieux en termes d'événements et de personnages.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8823248&t=1467822452217

09/09/2016

Avengers: Time runs out. 1 La Cabale par Jonathan Hickman, Stefano Caseli, Mike Deodato JR et Kev Walker

Titre : Avengers : Time runs out. 1 La Cabale
Auteurs : Jonathan Hickman, Stefano Caseli, Mike Deodato JR et Kev Walker
Éditeur : Panini 4 mai 2016
Pages : 144

Ce tome contient les numéros 35-37 d'Avengers (2013) et 24-25 de New Avengers (2013). 8 mois ont passé. Les Avengers ne sont plus ce qu'illes étaient. Le divorce est consommé. Une partie des Avengers a rejoint le Shield sous la direction de Steve Rogers. Ce dernier est plus têtu que jamais et fait tout ce qui est en son pouvoir pour mettre en prison les personnes qu'il considère mériter sa colère. Sous son égide, le Shield use de tous les moyens pour traquer et emprisonner. Les Illuminatis, elleux, sont forcés de se cacher. Le groupe est affaibli car autant Tony Stark que le roi d'Attilan ont disparu. Enfin, un troisième groupe essaie aussi d'enquêter en entrant dans le multivers. Face à eux il n'y a rien de moins que la fin de tout et un groupe sanguinaire proclamé protecteur de la Terre.

À mon avis, Hickman a eu une très bonne idée en créant un saut de 8 mois. Cela lui permet de reprendre de nouveaux statuts quo aussi bien connus qu'inconnus tout en évitant de devoir trop se lier aux événements Marvel. De plus, cela permet d'intéresser les lecteurs et lectrices qui se demandent comment les choses ont pu dégénérer à ce point et ce qui est arrivé aux différents personnages. Dans ce premier tome, Hickman pose les bases tout en commençant à faire agir les différents groupes selon leur logique propre. Bien que certains choix soient surprenants je suis convaincu par ceux-ci. Enfin, je trouve Captain America très intéressant dans cette version impitoyable et, surtout, particulièrement en colère.

*
**
***
**** Bien que ce tome soit une transition un peu plus faible que les autres je l'ai tout de même apprécié car il est moins ambitieux en termes d'événements et de personnages.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8674712&t=1462270894307

Avengers 6. Le dernier Avenger par Jonathan Hickman et Leinil Francis Yu

Titre : Avengers 6. Le dernier Avenger
Auteurs : Jonathan Hickman et Leinil Francis Yu
Éditeur : Panini 2 mars 2016
Pages : 144

Ce dernier tome contient les épisodes 29-34 d'Avengers (2013). Dans la saga New Avengers Captain America fait partie des Illuminatis. Un groupe de personnes qui se chargent de prendre des décisions difficiles pour l'avenir de la Terre. Il s'est reformé suite à la menace des incursions afin d'y trouver une solution avant que la Terre ne soit détruite. Mais le Captain en est exclu et sa mémoire est effacée. Pas pour longtemps, car, durant l'événement Original Sin, la mémoire lui revient. Le Captain est furieux (bien plus que durant Civil War). Il souhaite immédiatement s'expliquer avec Tony Stark et, pour cela, emmène les gros calibres. Mais la discussion tourne mal et après plusieurs menaces mutuelles le groupe est envoyé dans le futur par la gemme du temps. Là, le Captain va enfin mieux comprendre ce qui est en train de se dérouler.

Vous aimiez les Avengers ? Vous allez aimer leur destruction. Comme je l'ai dit dans un autre épisode, les éléments ont été progressivement mis en place par Hickman afin d'aboutir au point mis en place dans ce tome. L'histoire a commencé avec la mise en place d'une machine Avengers capable de vaincre les plus gros problèmes. Parallèlement, les Illuminatis gèrent les incursions. Il était inévitable que ces deux groupes et ces deux intrigues se rencontrent. Bien que certains tomes soient plus faibles que d'autres j'ai, globalement, bien aimé le travail d'Hickman. Mais il demande un certain investissement. En effet, l'intrigue se déroule sur deux séries. L'une donne de nombreuses informations sur l'univers Marvel tandis que l'autre présente un grand nombre de personnages. Il est parfois difficile de s'y retrouver. Personnellement, j'attends de voir comment la suite, qui prend un nouveau nom, est écrite.

*
**
***
**** Bien que ce tome soit une transition un peu plus faible que les autres je l'ai tout de même apprécié car il est moins ambitieux en termes d'événements et de personnages.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8532073&t=1456911780737

08/09/2016

Avengers 5. Planète vagabonde par Jonathan Hickman, Salvador Larroca et Esad Ribic

Titre : Avengers 5. Planète vagabonde
Auteurs : Jonathan Hickman, Salvador Larroca et Esad Ribic
Éditeur : Panini 6 janvier 2016
Pages : 136

Ce tome contient les numéros 24-28 d'Avengers (2013). La nouvelle version, plus puissante et étendue, des Avengers a fonctionné. Non seulement la Terre est sauve. Mais les Avengers sont célébrés dans l'univers entier pour leur courage et leur victoire contre les Bâtisseurs. Ils ont même réussi à capturer Thanos. Mais bien qu'il soit l'heure des célébrations cela ne veut pas dire que la Terre est définitivement sauvée. Au moment même d'un barbecue géant (avec des tartes et des burgers végétariens) une planète est lancée sur une trajectoire de collision avec la Terre. Pire encore, des Avengers maléfiques se dirigent vers New York.

Je n'avais pas beaucoup aimé le tome précèdent. L'histoire était très compliquée et j'ai eu du mal à y entrer. Ce tome est un peu moins intégré dans la tapisserie d'Hickman. On pourrait penser qu'il fait office de transition avant de repartir de plus belle. Cela permet aux auteurs de commencer à mettre en place des liens pour la suite. Ainsi, on commence à voir le secret des incursions se fissurer. On en apprend un peu plus sur les Cartographes qui ne sont pas aussi étrange que je le pensais. En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé découvrir ces Avengers maléfiques. Malheureusement, le tome ne donne pas assez de temps pour en apprendre plus sur elleux. À peine sont-illes arrivé-e-s qu'illes repartent. J'aurais apprécié quelque chose d'un peu plus élaboré sur plus de numéros.

*
**
***
**** Bien que ce tome soit une transition un peu plus faible que les autres je l'ai tout de même apprécié car il est moins ambitieux en termes d'événements et de personnages.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8398881&t=1451672678250

03/06/2016

The New Avengers 4. Un monde parfait par Jonathan Hickman, Valerio Schiti et Kev Walker

Titre : The New Avengers 4. Un monde parfait
Auteurs : Jonathan Hickman, Valerio Schiti et Kev Walker
Éditeur : Panini comics 6 avril 2016
Pages : 144

Ce quatrième, et dernier, tome contient les numéros 18-23 de New Avengers (2013). À la fin du dernier tome Hickman nous mettait en présence d'une équipe de la Terre 4 290 001. Cette équipe se nomme la Grande Société et leur moralité est bien plus grande que celle des Illuminatis (et surtout ce sont des références envers la justice League de DC). Entre deux équipes qui ne veulent que le bien et qui souhaitent éviter toute effusion de sang les choses ne peuvent que bien se passer. Mais c'est oublier que les actions de chacun des Illuminatis a entaché leur âme. Peut-on encore leur faire confiance ? Sont-ils capables d'aller jusqu'à la destruction d'un monde avec toutes les personnes qui s'y trouvent ? La moralité est-elle possible face à une telle échelle de destruction et à la possibilité de perdre deux univers entiers ?

Depuis le début, New Avengers se veut un exercice autour du thème de l'éthique et de la moralité. On met ensemble plusieurs personnages. Ce sont des êtres très intelligents. Ils souhaitent se rencontrer afin de préparer, en secret, des réponses à des évènements destructeurs. Face à eux on crée la fin de tout et la possibilité de l'éviter. Mais cette possibilité implique l'immoralité. Que vont faire ces différents personnages ? Hickman réussit à nous montrer comment diverses personnes réagissent face au pouvoir de vie et de mort qui leur est confié. Alors que certains se préparent d'autres redoutent. Certains personnages perdent leur identité héroïque tandis que d'autres deviennent des vilains. Bref, chacun agit selon sa caractérisation. Ce dernier tome, annoncé depuis le début, est probablement le meilleur de la série et sa fin est particulièrement poignante. Hickman réussit à créer un récit particulièrement sombre avec des conséquences importantes.

*
**
***
**** Un quatrième tome qui tient ses promesses !
*****

Image : Amazon

51uA8qf4mbL._SX327_BO1,204,203,200_.jpg

The New Avengers 3. D'autres mondes par Jonathan Hickman, Simone Bianchi et Rags Morales

Titre : The New Avengers 3. D'autres mondes
Auteur-e-s : Jonathan Hickman, Simone Bianchi et Rags Morales
Éditeur : Panini comics 3 février 2016
Pages : 120

Ce troisième tome contient les numéros 13-17. Dans le tome précèdent les Avengers et les Illuminatis devaient combattre une race Alien destructrice et Thanos alors que les univers se détruisent les uns les autres. Les humain-e-s ont vaincu mais les mondes continuent d'apparaître et de se détruire. Afin de mieux comprendre ce à quoi ils ont affaire les Illuminatis décident de créer un moyen d'observer les incursions lorsqu'elles ont lieu. Ils voient d'autres mondes combattre et mourir alors que des versions d'eux-mêmes essaient de survivre. Mais ils observent aussi le passé et le futur. Dans le même temps, le Docteur Stephen Strange décide d'user de la Bible de Sang afin d'acquérir un pouvoir capable de faire de lui un dieu. Mais le coût est énorme.

Le premier tome mettait en place le problème. Le second tome n'y était que peu lié car l'évènement Infinity avait lieu. Ce troisième tome est à mi-chemin. En effet, l'intrigue n'avance que peu. On en apprend plus sur les ennemis que les Illuminatis peuvent rencontrer ainsi que sur les Swans. De plus, on voit Strange faire un choix difficile mais sans en dire trop. Ce tome préfère nous présenter des personnages d'autres Terres faisant face aux mêmes problèmes mais dans des versions différentes. On peut se lasser de retrouver les mêmes évènements avec quelques minimes différences. Heureusement, il semble que ce tome lance aussi ce qui va arriver ensuite. Je reste tout de même un peu déçu.

*
**
*** Une déception.
****
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8473091&t=1454534404907

23/02/2016

East of west 4. A qui profite la guerre? par Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin

Titre : East of west 4. A qui profite la guerre ?east-of-west-tome-4-270x421.jpg
Auteurs : Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin
Éditeur : Urban comics 21 août 2015
Pages : 160

Ce quatrième tome contient les numéros 16-21 plus The world publiés dans East of west volume four: Who wants war? Le tome trois se terminait sur plusieurs évènements qui devaient changer le statut quo entre nos personnages et dans le monde. Non seulement l'enfant destiné à devenir la bête de l'apocalypse s'est échappé en combattant les cavaliers de l'apocalypse mais en plus la nouvelle leader de la République Populaire d'Amérique a décidé de lancer une guerre entre les nations. Bien que celle-ci n'était pas souhaitée par la majorité des nations un meurtre a forcé les leaders à demander réparation. C'est ainsi que commence la seconde année de l'apocalypse.

J'ai, globalement, moins aimé ce tome que les précédents. Bien que j'apprécie le numéro The world qui permet d'en savoir un peu plus sur la chronologie ainsi que les évènements passés et proches ce n'est pas assez pour sauver le reste. En fait, le tome donne l'impression de vouloir créer une transition. Le scénariste place ses pions dans son intrigue et ensuite nous explique qu'elle est l'état d'esprit de ceux-ci. Mais rien de plus substantiel n'est donné. On nous mentionne des éléments sans les développer. Cependant, on en sait un peu plus sur l'enfant de Mort et de Mao Xiaolan. On le suit dans son périple dans la forêt et, surtout, il nous est expliqué ce qu'il doit apprendre afin de devenir ce que les cavaliers souhaitent qu'il devienne.

*
**
*** Un tome que j'ai moins apprécié car une grande partie des intrigues sont simplement mentionnées sans être développées.
****
*****

Image : Éditeur

25/12/2015

Avengers 4. Infinity par Jonathan Hickman et Leinil Francis Yu

Titre : Avengers 4. Infinity

Auteurs : Jonathan Hickman et Leinil Francis Yu

Éditeur : Panini comics 1 juillet 2015

Pages : 160

Ce tome contient les numéros 18-23. Voici enfin le troisième tome qui constitue l’événement Infinity. Pour rappel, celui-ci se déroule à la fois sur Terre et dans l’univers. Dans le tome principal nous avions la prise de contrôle de la Terre par Thanos après le départ des Avengers pour une guerre. Dans le tome 2 de New Avengers nous avions l’effet d’Infinity sur la quête des Illuminatis pour arrêter la destruction de l’univers (et donc de la Terre). Ce tome d’Avengers suit les aventures de Captain America et des Avengers dans l’espace face à la flotte des bâtisseurs. Ceux-ci détruisent tout sur leur passage dans le seul but de mettre fin à l’existence de la Terre. Les Avengers ne sont qu’une petite armée face à des empires entiers. Et si ces derniers ne peuvent rien contre les Bâtisseurs que peuvent les Avengers ?

Il devient de plus en plus difficile de présenter le travail d’Hickman sur Avengers et de l’apprécier. Encore une fois, l’intrigue est concentrée sur l’aspect héroïque et guerrier plutôt que de nous présenter un groupe et sa constitution. Bien qu’Hickman nous présente un peu mieux les Bâtisseurs dont on avait entendu parler il ne fait qu’ajouter une petite brique à sa construction. En fait, Hickman donne presque l’impression d’être trop arrogant pour le bien de son intrigue. Comme s’il avait une bonne idée mais qu’il partait en roue libre sans contrôle. En bref, je doute de plus en plus.

*

**

*** Un tome qui se concentre sur une guerre sans parler de rien d’autre. Je commence à me lasser.

****

*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8021920&t=1436774404983

22/09/2015

New Avengers 2. Infinity par Jonathan Hickman et Mike Deodato JR

Titre : New Avengers 2. Infinity
Auteurs : Jonathan Hickman et Mike Deodato JR
Éditeur : Panini 1 juillet 2015
Pages : 152

Ce second tome contient les numéros 7-12. Les choses ne se déroulent pas très bien sur Terre. Alors que tous les membres des Illuminatis tentent de méditer et de se préparer à la prochaine incursion tout en cachant la vérité l'univers à d'autres plans. En effet, par la grâce des besoins scénaristiques, les incursions n'ont pas eu lieu depuis un certain temps. Par contre, une race ennemie est apparue et attaque tout le monde dans l'univers. Les Avengers, moins quelques exceptions, ont décidé de lutter laissant la Terre seule. C'est ce moment que Thanos choisit pour attaquer. Les Illuminatis ne doivent donc plus seulement trouver un moyen de stopper les incursions mais aussi combattre Thanos.

Ce second tome se lit en parallèle avec Infinity et Avengers 4 (que je n'ai pas encore lu). Le premier s'intéresse à l'intrigue principale. Le second a probablement lieu dans l'espace. Ce comic, par contre, se déroule sur Terre et montre non seulement la manière dont les Illuminatis réagissent mais aussi certains aspects moins expliqués dans la série mère. Plus important, Hickman se serre de ce tome pour mieux expliquer qui sont les Bâtisseurs et la raison de leur venue dans l'univers. Tout commence à se lier à la Terre. Celle-ci a eu de la chance jusqu'à maintenant mais ça pourrait ne pas durer. Nous avons aussi la continuation des relations difficiles entre Namor et la Panthère ainsi que les conséquences que cela implique pour les deux nations et les deux rois

*
**
***
**** Un second tome tout aussi intéressant que le premier. Hickman nous offre des informations au compte goute et relie toutes les intrigues sans trop de problèmes.
*****

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=8021932&t=1436774906957

 

21/09/2015

New Avengers 1. Tout meurt par Jonathan Hickman et Steve Epting

Titre : New Avengers 1. Tout meurt
Auteurs : Jonathan Hickman et Steve Epting
Éditeur : Panini 15 avril 2015
Pages : 144

Ce premier tome contient les numéros 1-6. Ça ne va pas très bien pour la Terre. En fait, ça ne va pas très bien pour l'univers entier. Au Wakanda, après avoir félicité les jeunes gagnant-e-s d'un concours en vue de l'exploration de l'espace, la Panthère noire est le témoin d'une incursion. Le mot décrit une planète parallèle d'un univers parallèle qui apparait dans notre univers. Quelques minutes plus tard il est-il est témoin de sa destruction par une femme qui prétend être Black Swan. Au vu de l'ampleur de la menace la Panthère fait la seule chose possible : il convoque les Illuminati. Ce groupe est constitué par des héros dont la mission est d'éviter les catastrophes. Mais que faire quand deux univers se retrouvent dans la balance ? À partir de quand perd-t-on la possibilité de se nomme héros ?

Hickman écrit plusieurs séries en parallèle. Celle-ci est légèrement plus intimiste étant donné qu'elle se concentre sur quelques personnages précis et tente de décrire leur manière de considérer un problème qui peut couter leur âme. Hickman décide d'observe chacun d'entre-eux ainsi que leur motivation. Il essaie de montrer quels sont les choix qu'ils sont prêt à prendre malgré ce que cela leur couterait. Ainsi, chacun agit selon ses peurs et ses possibilités. Il n'y a pas de grandes batailles. Il y a des personnes qui doivent prendre des décisions en peu de temps qui coutent énormément de vies et qui glissent, petit à petit, vers la justification des meurtres de masse au nom de la survie de tout un univers

*
**
***
**** Intéressant et plutôt bien écrit. On laisse tomber les batailles pour des discussions plus poussées sur la morale d'une action.
*****

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=7671468&t=1427983139120

 

 

24/07/2015

Infinity par Jonathan Hickman, Jim Cheung, Jerome Opeña et Dustin Weaver

Titre : Infinity
Auteurs : Jonathan Hickman, Jim Cheung, Jerome Opeña et Dustin Weaver
Éditeur : Panini comics 1 juillet 2015
Pages : 224

Ce tome contient les numéros 1-6 d'Infinity. Les événements relatés se déroulent en même temps que ceux d'Avengers 4 et de New Avengers 2. Ce sont deux livres que je n'ai pas lu donc certaines choses me sont passées au-dessus. Mais, on peut tout de même lire ce tome sans trop de problèmes grâce à un résumé entre les numéros. Bon, les choses ne se déroulent pas très bien. Les Bâtisseurs, une ancienne race, ont décidé de détruire tout ce qui bouge. Les races et empires de la galaxie ont décidé de se réunir pour lutter contre leur extinction. Et les Avengers se disent que, pour une fois, on ne va pas attendre que l'armée vienne sur Terre. On va la combattre directement dans l'espace. Mais il est plus simple de le dire que de le faire... De plus, Thanos se dit que si les Avengers partent en guerre dans l'espace ce pourrait être un bon moment pour attaquer la Terre...

Que dire de cet événement marvel ? Premièrement, c'est un peu confus. De nombreux événements ne sont relatés qu'en off, dans les résumés. Je pense qu'on les retrouve dans les tomes que j'ai mentionnés précédemment. D'ailleurs, il me manque tout de même quelques informations pour bien comprendre ce qui arrive au début. Mis à part ça j'ai assez bien aimé la division entre ce qui se déroule dans l'espace et les combats sur Terre. Alors qu'on observe Captain America prendre du galon devant toutes les races on regarde les Inhumains décider de lutter contre Thanos tandis que les autres doivent s'occuper de problèmes différents. En bref, c'est assez sympathique

*
**
*** Pas mauvais, divertissant à défaut d'être très intelligent. Dans la droite ligne de ce que fait Hickman en ce moment (mais je le préfère sur East of west)
****
*****

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=8021928&t=1436774775347

 

24/05/2015

East of west 3. Il n'y pas de "nous" par Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin

Titre : East of west 3. Il n'y pas de "nous"9782365775830-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin
Éditeur : Urban comics 16 janvier 2015
Pages : 14

Ce tome contient les numéros 11-15 publiés dans East of West volume three. Il y a des années les trois cavaliers de l'apocalypse ainsi que les élus s'étaient retourné contre le quatrième cavalier et sa femme Xiaolian. Ils avaient, du moins le couple le croyait-il, tué leur enfant. Cependant, il y a peu, Mort a retrouvé sa femme et il sait que son fils est vivant. Les deux amants ont donc décidé d'agir de concert. Pendant que Mort cherche leur fils en interrogeant et tuant tout ce qui se dresse sur son chemin Xiaolian met en place son plan. Ce dernier est simple : la guerre. Et cette guerre aveuglera tous les élus et les cavaliers. Cependant, les servant-e-s du message commencent à se poser des questions. L’interprétation est-elle juste ? Ne peut-on pas changer quelques peu les décisions ? Et que veut faire l'enfant de Mort et de Xiaolian ?

Ce troisième tome est moins concentré sur Mort que ne l'étaient les deux précédents. Ses aventures ne sont plus une part centrale de l'intrigue. Les événements qui ont lieu autour de Xiaolian et des élus, eux, prennent une plus grande importance et permettent de mieux connaitre le monde créé par les auteurs. Personnellement, je suis très intéressé à la Nation Infinie. Mais les questions les plus pressantes, à la fin du tome, concernent l'enfant. Je me demande quel est son plan et, surtout, quel est le plan de la machine qui l'accompagne ou de la personne qui a programmé la machine ? J'attends la suite.

*
**
***
****
***** J'aime toujours autant à le contexte et l'intrigue. Mais je me demande comment cela va se développer

Image : Éditeur

19/04/2015

Avengers 2. Le dernier instant blanc par Jonathan Hickman, Dustin Weaver et Mike Deodato Jr

Titre: Avengers 2. Le dernier instant blanc
Auteurs: Jonathan Hickman, Dustin Weaver et Mike Deodato Jr
Éditeur: Panini comics 5 novembre 2014 (Marvel Now!)
Pages : 112

Ce second tome est constitué des numéros 7-11 de Avengers (vol. 5). Dans le dernier tome les Avengers entendaient Adam parler du dernier instant blanc. Le second tome reprend immédiatement après. Le Dernier instant blanc a lieu quelques secondes après l'annonce d'Adam mais personne ne comprend ce que c'est mis à part que cet instant est un événement de nature cosmique potentiellement dévastateur. Les Avengers vont donc enquêter et se retrouver pris dans un système mis en place par une ancienne race. Un système censé permettre aux mondes de l'univers de se défendre. Mais ce système est en danger. Il est brisé. Que peuvent faire de simples humains, même aussi puissants que les Avengers, pour éviter une destruction totale ?

Je comprends un peu mieux où veut en venir Hickman. Ce dernier place des humains face à un système qui fait fonctionner l'univers. Celui-ci possède des protocoles qui s'enclenchent lors d'événements précis. Mais ce système est brisé et donc les protocoles deviennent dangereux. Étant donné que je comprends un peu mieux le but d'Hickman je commence à mieux apprécier l'histoire. Mais cette dernière reste encore confuse. Alors que la première moitié parle de ce système universel la seconde moitié se déroule lors d'une mission d'infiltration des Avengers. Le contraste est fort et déroutant. Les personnages sont toujours aussi nombreux et difficiles à comprendre en ce qui me concerne. À voir si je souhaite continuer.

*
**
*** Des intrigues toujours confuses. Les personnages trop nombreux et difficile à situer. Mais je comprends un peu mieux.
****
*****

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=7407861&t=1416217568097


17/04/2015

Avengers 1. Le monde des Avengers par Jonathan Hickman, Jerome Opeña et Adam Kubert

Titre: Avengers 1. Le monde des Avengers
Auteurs: Jonathan Hickman, Jerome Opeña et Adam Kubert
Éditeur: Panini comics 4 juin 2014
Pages: 144

Ce premier tome contient les numéros 1-6 de Avengers (vol. 5). Les menaces que subissent la Terre et l'Humanité sont de plus en plus importantes. Un jour il y aura une menace sur laquelle personne ne pourra agir. En vue de cette future destruction deux hommes ont une idée. Ces hommes ce sont Steve Roger, Captain America, et Tony Stark, Iron-Man. L'idée est d'étendre le nombre et l'influence des Avengers au-delà du petit groupe qu'ils sont afin de pouvoir répondre à des dangers d'une nature sans précédent. Ils se mettent donc à recruter tout en transformation le fonctionnement de l'équipe. Et ils font bien. Car une menace a pris possession de Mars alors qu'une garde alien est attaquée par de mystérieux envahisseurs. Tous les signes sont là : une guerre se prépare.

Je suis confus. Ce tome me semble très difficile à comprendre. Mais commençons par le début. J'ai presque décidé de ne pas lire cette série. Je trouvais les dessins très moches. Mais, vu les bonnes critiques, je suis passé au-dessus et je me suis lancé. J'ai tout de même un peu de mal avec le graphisme mais je peux m'y faire. Ce qu'il m'est plus difficile à pardonner c'est la confusion de l'intrigue. Le passé se mêle au présent qui se mêle au passé. On ne sait ni où ni quand on se trouve en parcourant les pages de ce comics. Les événements sont entrecoupés par des histoires qui racontent l'origine de héros qui, pourtant, ne sont pas vraiment présentés. Il y a donc de nombreux personnages dont je n'avais jamais entendu parler. Ajouter à cela une intrigue mêlée à des événements de nature mythologique et j'ai beaucoup de mal à entrer dans l'histoire. Pourtant, il semble y avoir un fil rouge. Je verrais bien s'il existe vraiment.

*
**
*** Étant donné que je n'ai pas tout compris je peux difficilement mettre une note. Je choisis donc la neutralité et j'attends de voir la suite pour véritablement faire un choix.
****
*****

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=7087276&t=1402124422467


03/12/2014

East of west 2. Nous ne sommes qu'un par Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin

Titre : East of west 1. La promesse9782365774055-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin
Éditeur : Urban Comics 22 août 2014
Pages : 144

Ce second tome nous offre les numéros 6 à 12. Mort a retrouvé la femme qui l’a conquis. Mais sa quête a lancé des intrigues qui mènent les nations d’Amériques sur la pente du chaos. Et ça ne risque pas de s’arranger puisque, maintenant, Mort veut retrouver son enfant. Celui-ci a été enlevé et caché par les autres cavaliers et il faudra la rencontre d’êtres aussi puissants que cachés pour savoir où il se trouve. Pendant ce temps, les élus proclamés sont avertis qu’il y a un traitre dans leur rang.

Ce second tome est toujours aussi avare en information. Et ça ne gâche pas sa qualité bien au contraire. Mort est toujours mieux expliqué et ses deux alliés sont enfin un peu mieux présentés. Enfin, surtout l’un de des deux. Bien que l’on n’ait aucun combats dans ce tome l’auteur réussit à nous montrer que les différentes nations commencent à se mettre en place pour la guerre qui s’annonce. Enfin, on en apprend plus que le Message ainsi que ses (mauvaises) interprétations. Bref, ce tome continue sur la lancée du second et ne compte pas nous laisser souffler avant l’arrivée du troisième.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire.

  • Tolkien. Un second tome aussi réussit que le premier et qui donne envie de continuer. Malheureusement il faut attendre. Bon, il a fait quoi d’autre l’auteur ?

Image : Éditeur

East of west 1. La promesse par Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin

Titre : East of west 1. La promesse9782365773713-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin
Éditeur : Urban Comics 21 février 2014
Pages : 152

Dans ce tome nous avons les numéros 1 à 5. Durant la guerre civile un astéroïde est tombé en Amérique de Nord. Suite à cet événement les combats ont cessé et sur ce qui est maintenant connu comme Armistice 7 nations se sont levées. Elles sont toutes différentes mais elles ont toutes un point commun : le respect de la religion. Une année indéterminée les 4 cavaliers de l’apocalypse se sont réveillés. Mais Mort avait disparu et l’apocalypse fut annulée. Les 3 cavaliers restant cherchent Mort. Mais ce dernier cherche ce qu’on lui a volé. Et il ne fait pas bon rester sur son chemin ainsi que celui de ses deux alliés.

Voila un comics difficile à présenter. En effet, les informations ne nous sont offertes que graduellement et jamais de manière complète. L’histoire est confuse car on ne sait pas grand-chose sur ce qui a mené les différents personnages dans l’état que l’on voit dans ce comics. Par exemple, l’histoire commence par le réveil des cavaliers avant de revenir dans le passé pour nous renvoyer dans le présent en 2064. Ceci est-il mauvais ? Absolument pas, j’ai beaucoup aimé découvrir ce monde petit à petit et comprendre ses personnages. Cependant, on sent que ce n’est qu’un début et que le reste des informations ne seront fournies que petit à petit.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire.

  • Tolkien. Un très bon comics indépendant. L’histoire est difficile à appréhender mais captivante.

Image : Éditeur