méthode

  • La démarche d'une recherche en sciences humains de la question de départ à la communication des résultats par François Dépelteau

    Titre: La démarche d'une recherche en sciences humains de la question de départ à la communication des résultats41Sj4PGXGuL._SL500_AA240_.jpg
    Auteur: François Dépelteau
    Éditeur: De Boeck Université pour l'Europe (Les Presses de l'université de Laval 2000)
    Pages: 417

    Voila un livre sur lequel il sera difficile de parler. Non seulement le sujet n'est pas des plus intéressant mais surtout le titre n'est de loin pas attirant. De plus, ce livre est destiné surtout aux étudiants apprenant à faire de la recherche. C'est donc un manuel de méthode avec tout ce que cela implique: rigueur, théorie, résumés... Dépelteau a donc créé un livre dense qui permet de connaitre la façon dont on est censé faire une recherche en sciences humaines. Pour cela l'auteur commence par définir ce qu'est la science et les différents paradigmes de la science humaine. Ensuite il décrit les démarches du chercheur pour terminer par la façon de communiquer les résultats.

    Pourquoi le lire quand on n'est pas étudiant (certains étudiants pourraient dire "pourquoi le lire?"). Premièrement ce livre n'est pas si ennuyeux que cela. L'auteur réussit à mettre en place une dose d'humour sympathique entre les pages. Secondement, et surtout, pare que pour critiquer une recherche il faut la comprendre. Ce livre permet à tous de mieux comprendre la manière de travailler des chercheurs en sciences humaines. Il est donc plus facile, ensuite, de critiquer leur travail et de ne pas prendre les résultats pour paroles d'évangiles. Néanmoins il ne faut pas mentir. Ce livre reste un manuel de méthode un peu ennuyeux.


    Image: Amazon.fr

  • Marx et l'histoire

    Titre: Marx et l'histoire41-FnwPeZDL._SL500_AA240_.jpg
    Auteur: Eric Hobsbawm
    Éditeur: Demopolis 2008
    Pages: 203

    Le titre peut être trompeur, ce ne sont pas des textes inédits de Marx mais un recueil de conférences et articles d'Hobsbawm. Tous ces textes, courts, ont un point commun: ils montrent le point de vue de l'auteur sur l'histoire. Ce sont donc dix conférences qui font le point sur les méthodes historiques selon Hobsbawm. Commençant par la hausse du barbarisme en occident il essaie aussi de justifier son marxisme en tant qu'historien. Selon lui, Marx est le seul penseur a avoir créé un système qui permette de pouvoir voir, a peu près, le dynamisme historique. Nous y trouvons aussi plusieurs réflexions sur l'histoire du temps présent qu'il considère changeant selon la personne qui l'a fait. Troisièmement, Hobsbawm y est aussi montré lors de plusieurs conférences luttant contre ce qu'il appelle les "mythes de l'histoire" autrement dit les histoires nationalistes qui se disent anciennes alors qu'elles sont très récentes. Au fil des pages nous découvrons ce que Hobsbawm considère comme la mission de l'historien: démythifier l'histoire et se mettre au service de la population même si elle ne le souhaite pas ou refuse les conclusions historiques.

    En tant qu'étudiant en histoire je n'ai pas qu'être enrichi par les pensées de cet auteur connu. Je peux ne pas être d'accord mais je dois être honnête: la pensée de Hobsbawm me semble suffisamment rigoureuse et précise pour être prise au sérieux. Mais si j'en parle ici c'est que ce livre n'est pas utile qu'a l'historien. N'importe qui, en le lisant, peu comprendre le décalage existant entre la conception populaire de l'histoire et celle qui ressort dans les livres professionnels. Comme on le sait: les acteurs de phénomènes historiques ne se reconnaissent jamais dans le traitement que l'historien fait de cet évènement. Ce livre explique pourquoi. C'est pourquoi je considère qu'il peut être salutaire pour tous de le consulter.


    Image: Amazon.fr