08/04/2016

Hawkeye Rio Bravo par Matt Fraction et David Aja

Titre : Hawkeye Rio Bravo
Auteurs : Matt Fraction et David Aja
Éditeur : Panini 16 septembre 2015
Pages : 160

Ce quatrième et dernier tome contient les numéros 12, 13, 15, 17, 19, 21 et 22. Il a fallu du temps pour enfin connaitre la conclusion de la série de Matt Fraction. Il a fallu attendre tellement longtemps qu'un autre tome s'occupe des numéros pairs. On retrouve Hawkeye à New York. Il essaie toujours de protéger les habitant-e-s de son immeuble. Bien qu'il repousse tout le monde il n'est pas seul. En effet, son frère passe lui dire bonjour et décide de rester pour lutter. On en sait aussi beaucoup plus sur la raison de l'importance de cet immeuble. Derrière un vieux truc se cache un gigantesque investissement immobilier. Hawkeye se doit de comprendre que seule l'union lui permettra d'aider les gens qui en ont besoin.

Ce tome, comme toute la série, est rempli de bons épisodes. L'un de mes préférés décrit un dessin animé pour enfants. Mais, en fait, il est facile de s'apercevoir qu'il décrit Hawkeye. Bien que le propos du tome soit plus la lutte d'Hawkeye il nous permet tout de même d'en savoir plus sur son enfance et son frère. On comprend un peu mieux le personnage grâce à cela. Plus important, les auteurs décident de changer un point important de l'état actuel du héros. En effet, suite à un combat, Hawkeye devient sourd et décide de le revendiquer en usant de la langue des signes. On ne peut qu'apprécier que Marvel mette en place un peu plus de diversité dans ses héros et héroïnes.

*
**
***
****
***** Un très bon dernier tome pour l'une des meilleures séries du moment autour d'un personnage héroïque.

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8140878&t=1441356738693

19/05/2015

Civil War tome 5. Choisir son camps et tome 6. Comment j'ai gagné la guerre par Zeb Wells, Yannick Paquette, Stefano Caselli, J.M. Straczynski, Matt Fraction e Mike McKone

Titre : Civil War tome 5. Choisir son camp et tome 6. Comment j'ai gagné la guerre
Auteurs : Zeb Wells, Yannick Paquette, Stefano Caselli, J.M. Straczynski, Matt Fraction et Mike McKone
Éditeur : Panini comics 11 septembre 2013 et 20 août 2014
Pages : 296 et 28

Ces deux tomes regroupent, pour le cinquième tome, Civil War: X-Men 1-4, Civil War: Young Avengers and Runaways 1-4, Civil War: Choosing Sides 1, Civil War: The return 1 et Civil War: The initiative 1 ainsi que, pour le sixième tome, Civil War: Fantastic Four 538-543, Civil War: Iron Man 13-14 et How i won the war Punisher war journal 1-3.

J'ai décidé de présenter ces deux tomes ensembles parce que je ne voyais pas de raisons de diviser mon texte. Après tout on parle d'un même événement dont seuls les points de vue changent. Nous sommes donc en pleine guerre civile. Ces deux tomes vous permettre d'offrir des informations sur certains personnages ou groupes que nous n'avions que peu vu ou de manière plus intime. Dans le tome cinq nous avons donc une histoire centrée sur les X-Men survivant. Bien que leur cas soit spécifique il se pose la question de leur légitimation en tant que Mutant-e-s. Est-ce que les droits civils leurs sont toujours donnés ? Certaines doutes et décident de faire évader les derniers mutant-e-s. Cette histoire est suivie par une autre centrée sur les Young avengers et les runaways de los angeles. Cette rencontre permet de se faire quelques amis mais aussi de lutter contre une loi que personne, dans ces deux groupes, ne veulent accepter. La suite du tome est constituée de petites histoires inutiles.

Le tome 6, lui, nous offre un point de vue inédit dans le quotidien d'Iron Man. Bien qu'il soit à l'origine de la loi l'histoire le montre face aux doutes alors que de nombreux héros / héroïnes et citoyen-ne-s le considèrent comme un traitre. Dans une autre série nous suivons le Punisher qui laisse les choses se faire alors qu'il combat et tue des criminels. Enfin, il y a l'histoire des Fantastic Four. Bien que la loi concerne tout le monde et brise la communauté héroïque elle a un effet bien plus intime au sein de la famille des Quatre Fantastiques. Les membres du groupe se déchirent et se divisent pour la première fois. Tandis que Red Richard se questionne sur la viabilité de ses équations sociales la Chose part à Paris pour ne pas soutenir la loi ni lutter contre son gouvernement. La Torche et la Femme invisible décident de lutter. La Famille pourrait-elle survivre ?

Que dire de ces deux derniers tomes ? Les personnes qui ne veulent que l'essentiel pourront tout laisser tomber et se concentrer sur le premier (tout en s'intéressant au quatrième qui offre un point journalistique intéressant). Le tome cinq donne une impression de fouillis sans nom. Mis à part les deux séries éditées en entier le reste n'est que bouts d'histoires inutiles et sans intérêts. D'ailleurs, j'ai bien aimé l'histoire des X-Men. La seconde, par contre, n'a aucune âme face à ce qu'un Vaughan avait pu en faire. Le sixième, et dernier, tome est bien plus logique dans sa constitution. Il permet de mieux comprendre à la fois les idées et doutes de Red Richards et de Tony Stark. La série autours du Punisher est plutôt sympa mais pas utile. Je déplore aussi que nous n'ayons pas vraiment de conclusions ni pour le Punisher ni pour Iron Man. Ce n'est pas le cas des Fantastic Four dont le dernier numéro permet de clore leur intrigue et celle de la guerre sur une note positive.

*
** Aucun de ces deux tomes n'est véritablement utile. Parfois les histoires intégrées sont même sans intérêts. Je n'aime pas non plus ne pas avoir de conclusions.
***
****
*****

Image : Éditeur (tome 5 et tome 6)

image_gallery?img_id=7221647&t=1407724179213

image_gallery?img_id=6454745&t=1378621825507

 

31/01/2015

Hawkeye 2 Petits coups par Matt Fraction et David Aja

Titre : Hawkeye 2 Petits coups
Auteurs : Matt Fraction et David Aja
Éditeur : Panini comics 4 décembre 2013
Pages : 128

Après pas mal d'attente ma librairie préférée a enfin reçu ma commande (ils et elles sont supers et compétent-e-s). Je vais donc pouvoir comprendre un peu mieux ce qui a mené à la séparation du tome 3. Ce second tome reprend les épisodes 6 à 11 de Hawkeye. Ce dernier a de gros problèmes. Tout d'abord, il souhaite prendre des vacances et se faire un marathon de sa série préférée (je te comprends Clint j'adore ça aussi). Malheureusement, son matériel vidéo est un vrai désastre. Mais ce n'est pas le pire. Sa vie amoureuse aussi est un désastre et pourrait mettre à mal sa réputation. De plus, son immeuble est en ruine et les anciens propriétaires sont extrêmement fâchés. Hawkeye est en grand danger mais, heureusement, il est secondé par Kate et Chanceux son chien.

J'ai beaucoup aimé le tome 1 ainsi que le tome 3. J'avoue que ce second tome est, selon moi, en dessous. J'ai beaucoup moins apprécié les histoires même si certaines sont particulièrement drôles. La difficulté pour Hawkeye d'avoir des vacances et de faire fonctionner ses appareils vidéo est connue par tout le monde. Mais Hawkeye, lui, à Tony Stark dans son répertoire. La dernière histoire est aussi très réussie. Celle-ci se concentre sur les aventures du chien d'Hawkeye, Chanceux. Elle est très bien mise en scène. L'idée de montrer ce que pense le chien via des bulles reliées entre elles est géniale ! En fait, c'est le milieu qui pèche. Un peu dommage mais ça ne m'empêchera pas d'apprécier les autres tomes.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
  • Papier toilette.
  • Roman de gare. Bien qu'il y ait de bons numéros ce tome me semble, globalement, moins bon que les précédents. Maintenant j'attends le quatrième
  • À lire.
  • Tolkien.

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=6667220&t=1386418236947


17/01/2015

Hawkeye 3. L.A. Woman par Matt Fraction et Annie Wu

Titre : Hawkeye 3. L.A. Woman
Auteur-e-s : Matt Fraction et Annie Wu
Éditeur : Panini comics 5 novembre 2014
Pages : 154

Après le premier tome mais avant le second (actuellement commandé chez ma librairie préférée) voici le tome 3. Celui-ci regroupe les épisodes Hawkeye annual 1 et Hawkeye 14, 16, 18 et 20 qui se concentre sur Kate Bishop (les numéros pairs suivent Clint Barton). Kate en a marre de New York, marre de son père et de sa nouvelle femme plus jeune qu'elle et, surtout, elle en a marre de Clint. Elle décide donc de partir à Los Angeles afin de se reposer et de parfaire son bronzage. Malheureusement pour elle une vieille ennemie décide justement de s'en prendre à elle au même moment. En moins de 48 heures Kate ne possède plus rien. Loin d'abandonner elle décide de garder le chat et le camping-car d'un couple de lesbiennes tout en louant ses services de super-héroïne au grand déplaisir de la police locale. Les affaires se succèdent mais le succès, lui, un peu moins.

J'avais beaucoup aimé le premier tome et j'espère recevoir bientôt le second. Heureusement on peut lire le troisième sans trop de problèmes bien que certains points restent obscurs. Celui-ci est tout aussi bon que le premier. Kate Bishop est un caractère attachant qui essaie de bien faire les choses et qui, parfois, réussit. J'ai autant aimé ses scènes d'action que ses commentaires sur ce qu'elle est en train de faire. Les auteur-e-s lui offrent des personnages secondaires tout aussi attachants et qui ont la capacité de faire crier d'horreur les homophobes (surtout sur une scène magnifique). Bref, pour la seconde fois un comics frais et drôle qui m'a fait découvrir un personnage que j'aime déjà

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
  • Papier toilette.
  • Roman de gare.
  • À lire. Drôle, sympa à lire, des personnages attachants et une intrigue qui passe le temps. Beaucoup de bon et (très) peu de mauvais.
  • Tolkien.

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=7407877&t=1416218958810


10/01/2015

Hawkeye 1. Ma vie est une arme par Matt Fraction, David Aja et Javier Pulido

Titre : Hawkeye 1. Ma vie est une arme
Auteurs : Matt Fraction, David Aja et Javier Pulido
Éditeur : Panini 3 juillet 2013
Pages : 112

Dans ce premier tome Panini édite les 5 premiers numéros d'octobre 2012 à février 2013. Hawkeye, Clint Barton, est un Avengers. Il côtoie les dieux, les savants, les mutants et aliens pour combattre les plus grandes puissances de la Terre et au-delà. Mais, lui, n'est qu'un simple humain capable de tirer trois flèches en même temps. Il se sent particulièrement proche de Kate qui porte le même nom de code que lui. Et, mis à part les aventures avec les Avengers, il vit ses propres petits combats. Ceux-ci sont loin d'être de tout repos. Souvent, les choses tournent mal voir très mal et seule la chance sauve Clint Barton. Cependant, quand des preuves très compromettantes sont volées au Shield la chance pourrait bien définitivement tourner.

Pour cette série écrite par Matt fraction il n'y a pas de gigantesques combats entre créatures divines. Il n'y a que deux humains qui se mettent en face d'autres humains sans pouvoir tout contrôler. Les intrigues ne sont pas très développées mais donnent des scènes drôles avec de bonnes répliques. La relation entre Clint et Kate est plutôt bien écrite et on ne peut qu’apprécier leur amitié. Bien qu'il soit dommage que ce tome soit si court on en sort avec plaisir et l'envie de lire la suite (commandé en ce moment même dans ma librairie préférée). C'est donc quelque chose d'un peu différent que, personnellement, j'ai bien aimé

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
  • Papier toilette.
  • Roman de gare.
  • À lire. Ce n'est pas du Vaughan ou du Rucka mais ça reste très sympa à lire.
  • Tolkien.

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=6305183&t=1373545266920


01/08/2014

The invincible Iron Man 2: Dislocation par Matt Fraction et Salvador Larroca

Titre : The invincible Iron Man 1: Dans la ligne de mire
Auteurs : Matt Fraction et Salvador Larroca
Éditeur : Panini 24.04.2013
Pages : 264

Ce second tome édité par Panini regroupe les épisodes 15 à 24 couvrant la fin de World's Most Wanted et Stark Disassembled. Nous reprenons l'histoire là où Panini nous avait forcé de la quitter. Soit alors que Madame Masque tenait Tony Stark Et Peper Potts dans son viseur. Cependant ce n'est pas la fin de la cavale de Tony. En effet, il doit encore terminer d'effacer son cerveau. Mais plus il le fait moins il est capable de réfléchir et de se souvenir. Alors que Osborn est au mieux de sa forme. Leur rencontre, quand elle se déroulera, pourrait bien être explosive. Et les conséquences se trouvent dans le second arc.

Je n'ai pas voulu trop en dire. Mais ais-je apprécié ce début de run de Fraction sur un Tony Stark poursuivi et affaibli? On continue, en fait, sur la même veine que dans la seconde partie du tome 1. D'une certaine manière il est dommage d'avoir séparé ces deux parties car elle me semble artificielle. Ainsi, on retrouve un Tony de plus en plus faible qui fuit un Osborn de plus en plus fort. Plus intéressant, on nous montre un HAMMER pas aussi uni que l'on pourrait le croire. Les planches durant lesquelles Maria Hill, Peper Potts et la Veuve Noire se retrouvent sont très intéressantes de ce point de vue. Le second arc nous plonge dans les culpabilités de Stark. En effet, ce long arc est rempli de sa recherche envers une volonté de vivre malgré ses erreurs. Malgré le lien avec le reste des événements du Dark Reign on comprend ce qui se déroule puisque tout est concentré autours de Stark. Mais des éléments extérieurs nous sont offerts. De plus, ce comics reste en dehors des batailles spectaculaires pour se concentrer sur la psychologie des personnages et leurs interactions. Je suis donc toujours aussi content.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Dans la continuité sans perte de qualité. On humanise un peu plus un héros parfois trop distancié.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

image_gallery?img_id=6051175&t=1364798557327

26/07/2014

The invincible Iron Man 1: Dans la ligne de mire par Matt Fraction et Salvador Larroca

Titre : The invincible Iron Man 1: Dans la ligne de mire
Auteurs : Matt Fraction et Salvador Larroca
Éditeur : Panini 05.09.2012
Pages : 336

Iron Man est l'un des personnages les plus populaires depuis son adaptation au cinéma. Mais ce n'est pas forcément le cas dans les comics. Car Tony Stark est un homme très conservateur qui ne doute jamais malgré ses échecs et ses mauvais penchants. Ce comics regroupe les épisodes 1 à 14 de The Invincible Iron Man. Nous avons ici deux arcs dont un inachevé. Dans le premier nous sommes peu de temps après la Guerre Civile. Tony Stark est à la tête du Shield. Son armure est plus perfectionnée que jamais. Il est l'homme le plus puissant du monde et rien ne semble pouvoir lui résister. C'est dans ce contexte que ses cauchemars se concrétisent. Dans le second arc nous retrouvons Iron Man après l'invasion secrète. Sa compagnie est détruite, il est viré du Shield qui est lui-même restructuré sous la direction d'Osborn et son armure est inefficace. Stark devient ici l'homme le plus haït et le plus recherché du monde. Mais il doit aussi cacher des informations essentielles à Osborn.

Que penser de ces 336 pages? D'après ce que j'ai lu la première critique des personnes qui ont lu concerne le dessin. Personnellement, et ça n'engage que moi, j'ai trouvé que la manière d'illustrer ce Iron Man était intéressante et plutôt réussie. Bien que les personnages semblent souvent peu expressifs je trouve que l'effet de l'armure est très réussie. J'ai considéré tout aussi intéressant le fait que les événements soient commentés par les différents personnages principaux. Ce qui nous permet non seulement d'observer mais de savoir ce que pense Iron Man, Maria Hill ou Peper Pott. Enfin, nous avons le contraste entre les deux arcs. Alors que le premier nous montre un Iron Man tout puissant qui décrit ses peurs le second nous montre un Iron Man au plus bas. Mieux encore, on observe Tony Stark qui se détruit volontairement petit à petit. Ainsi, chaque pages implique un Tony Stark de moins en moins performant alors que ses ennemis sont au mieux de leur forme. Alors comment Tony va-t-il s'en sortir? C'est une question pour le second tome.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Pas parfait mais du très bon. J'attends la suite.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

image_gallery?img_id=5491916&t=1346758807587