23/04/2018

Doctor Who. Diamond Dogs par Mike Tucker

Titre :  Doctor Who. Diamond Dogs
Auteur : Mike Tucker
Éditeur : BBC books 20 avril 2017
Pages : 253

Loin dans le futur la Terre n'a aucune ressource naturelle. Les autres planètes telluriques ont aussi été vidées. L'essor spatial de l'humanité se trouve au point mort alors que les ressources nécessaires sont absentes. Mais il y a encore de vastes réservoirs dans le système solaire. Ceux-ci se trouvent dans les atmosphères des géantes gazeuses. Des lieux difficiles à atteindre sans une technologie importante. Heureusement pour l'humanité elle a rencontré les Cancri. Ces êtres sont des spécialistes de la technologie gravitationnelle. Les deux espèces se sont unies afin de récolter les diamants de Saturne. Mais les nuages de la planète cachent une menace et le Docteur, pris alors qu'il tentait de voler un diamant, n'a pas d'autres choix que d'essayer de comprendre ce qui est en train de se produire.

SPOILERS

S'il y a bien quelque chose que j'apprécie c'est lorsque l'humanité et les aliens ne sont pas des ennemis qui risquent une guerre. Dans ce livre deux espèces collaborent dans le cadre d'un accord minier. L'une propose sa force de travail et ses planètes tandis que l'autre offre une technologie. Nous avons un exemple de collaboration, ici économique, qui fonctionne pour les deux espèces sans conflits. Bien entendu, le livre montre que les Cancri cachent des choses à l'humanité mais il mentionne aussi que l'humanité cache aussi des forces militaires importantes.

En revanche, je déplore une mauvaise écriture de Bill. Dans la série, Bill est une fan de SF qui réussit à répondre au Docteur tout en mentionnant une œuvre liée à ce qui arrive. Ses connaissances sont mises en avant pour lui permettre de comprendre et de naviguer dans ce qui est une aventure de SF. Dans ce livre, Bill est d'abord dépeinte comme une compagne qui ne comprendre pas l'intérêt de voyager vers Saturne ni ce qu'implique de pouvoir y construire une station. Pendant une grande partie de l'œuvre, elle n'agit pas et se contente d'attendre. Ce n'est que bien plus tard, dès que le Docteur part et que l'intrigue de la station doit continuer, qu'elle est écrite comme agissante. Elle commence par trouver les saboteurs, puis les preuves et enfin elle explique au Docteur ce qui est en train de se dérouler (le retour du Docteur la confinant à nouveau dans un rôle d'attente). Ceci donne l'impression que l'auteur ne s'intéresse pas à Bill et ne voulait pas l'utiliser.

*
**
*** Une bonne idée mais il est dommage que Bill ne reçoive pas l'attention qu'elle mérite en tant que personnage.
****
*****

Image : Éditeur

cover.jpg.rendition.460.707.png

19/07/2011

The darksmith legacy: the art of war par Mike Tucker

Titre: The darksmith legacy: the art of war121px-DWDL09_The_Art_of_War.jpg
Auteur: Mike Tucker
Éditeur: BBC 2009
Pages: 127

Le Docteur pensait avoir réussit à bloquer les Krashoks mais ceux-ci ont utilisé une technologie qu'ils avaient volé et sont partis dans le passé. Plus précisément, ils sont arrivés dans le Londres médiéval. On ne peut pas vraiment laisser une race extraterrestre avec un appareil pouvant détruire une planète entière faire joujou avec le passé. Il est donc normal que le Docteur prenne son TARDIS et suive les krashoks pour les empêcher de nuire. Arrivé dans une forêt il prend connaissance de rumeurs circulant dans les villages. On aurait vu arriver des démons capable de tuer sans toucher. Ils se trouveraient dans un château et demanderaient à des villageois de travailler pour eux. Mais qu'est ce qui peut permettre à un noble d'accepter des démons sur ses terres?

Maintenant que nous savons qui est le méchant de l'histoire il faut l'empêcher de jouer son rôle de méchant. En plus, il faut réussir à sauver les innocents qui environnent ces méchants. L'intrigue de ce neuvième tome concerne donc surtout la protection que le Docteur tente de créer. L'intrigue secondaire concerne plus spécifiquement Darkheart. Elle permet de comprendre pourquoi ce dernier accepte ces démons chez lui. J'ai trouvé que la raison était plutôt facile à utiliser et assez classique mais ça reste un livre pour enfants. Mais bon, j'ai toujours apprécié l'époque médiévale et une aventure qui prenne place lors de cette époque me plait déjà! Bref, la fin arrive bientôt.

Image: Tardis index Files

17/06/2011

Snowglobe 7 par Mike Tucker

Titre: Snowglobe 7DrWho-Snowglobe7_125.jpg
Auteur: Mike Tucker
Éditeur: BBC 2008
Pages: 256

Martha souhaite des vacances et le Docteur n'a absolument rien contre. Il faut dire que les voyages avec le Docteur à bord du TARDIS sont loin d'être une promenade de santé. Entre les courses poursuites, les aliens meurtriers ou les humains obtus et les possibles fin du monde il y a du boulot! Ils souhaitent donc reprendre un peu leur souffle en se détendant sur l'une des meilleures plages du monde à Dubai. Du moins ils le croyaient puisqu'ils se retrouvent en plein désert, oui, mais de glace! Pas vraiment les cocotiers et la plage de sable en face d'une mer azur... Ils se rendent rapidement compte qu'ils se trouvent dans un gigantesque complexe mis en place pour sauver un environnement mis en danger par le réchauffement climatique: l'un des 20 dômes baptisés snowglobe. Ils s'aperçoivent aussi qu'ils n'y sont pas seuls. Un prédateur les poursuit sur la glace et, quand ils sortent du dôme, ils apprennent qu'une épidémie incompréhensible à suivit un accident qui s'est déroulé dans l'un des globes. Tous ces événements sont liés, une race de prédateurs aliens s'est réveillée au sein du dôme. Une race puissante qui se reproduit en tuant. Pour éviter un bain de sang le Docteur devra comprendre comment cette race fonctionne.

J'ai bien aimé ce tome, ce n'est pas à cause des personnages qui sont assez caricaturaux puisqu'on retrouve la leader brisée et le commandant obtus. Si j'ai apprécié ce livre c'est parce qu'ils montrent deux choses. Tout d'abord, un essai, imaginaire puisque c'est un roman, de sauver une partie de l'habita climatique de la Terre et de l'étudier. Et ensuite il montre que l'homme oubliera cette mission pour utiliser ces lieux comme des moyens de faire de l'argent. C'est donc une forme de condamnation du fonctionnement actuel de la société particulièrement en ce qui concerne les questions écologiques. On trouve aussi le Docteur aux prises avec sa conscience dans un problème bien précis. En effet, encore une fois, il doit faire face à la possibilité qu'il soit obligé de détruire une race entière. Oui, le docteur a souvent été coupable de génocide, dont celui de son propre peuple, bien que jamais il ne l'ai fait de gaieté de cœur et toujours pour sauver l'univers ou une autre race.

Image: BBC

01/05/2011

The nightmare of black island par Mike Tucker

Titre: The nightmare of black island236447.jpg
Auteur: Mike Tucker
Éditeur: BBC 2006
Pages: 250

Rose dormait tranquillement dans le TARDIS quand soudain elle fait un cauchemar. Rose rêve d'un homme, un pêcheur, qui se fait attaquer par un monstre alors qu'un enfant rit. L'ennui c'est que le TARDIS fait exactement le même. Le Docteur essaie donc de comprendre D’où vient ce rêve et atterrit à proximité d'un petit village humide. Atterrit, sort et fuit en direction du village poursuivit par une ordre de monstre cauchemardesques! En se réfugiant dans un pub le Docteur remarque deux choses. Tout d'abord tous les enfants pleurent la nuit. Ensuite aucun adulte ne semble avoir envie de réagir. Alors pourquoi ces monstres? D’où vient la lumière du phare? Et qui est le responsable? Une vieille dame pense le savoir mais si la vérité était pire?

Les enfants ont une certaine importance dans Doctor Who. Le Docteur a souvent une relation particulière avec eux et il apprécie leur imagination pleine de vie. Et ce livre est centré sur les enfants. Il est centré sur la jeunesse. J'ai apprécié ce livre en partie à cause de ça. Les monstres qui viennent des enfants. Des imaginations utilisées pour créer le Monstre le plus effrayant de l'univers. Un Monstre qui est, en fait, un dieu. J'ai aussi apprécié les aliens. Des ET qui sont lancés dans une guerre de religion. Mais ce que j'ai le plus aimé c'est l'idée qu'un esprit puisse se cacher dans d'autres et influer sur eux. Ce qui évite de diaboliser l'un des personnages principaux. Par contre, je trouve que l'intrigue se comprend beaucoup trop vite.

Image: BBC