03/08/2018

Mission Impossible: Fallout

Ce nouveau film est la suite directe de Rogue Nation. Après avoir exposé les agent-e-s du Syndicat Mission Impossible est redevenu une agence officielle des Etats-Unis. Hunt est réintégré dans la hiérarchie et continue ses activités de destruction de biens publics et de violations du code de la route. Ses capacités sont à nouveau nécessaires pour sauver le monde. Le Syndicat n'est pas entièrement démantelé et les agent-e-s qui en font encore partie se sont renommé-e-s les Apôtres. Au lieu de suivre un agenda, illes se vendent au plus offrant afin d'aider des attaques terroristes, à l'instar d'une épidémie de variole. Leur prochaine action semble être l'usage de trois bombes atomiques. La mission d'Ethan Hunt est de trouver ces bombes et d'empêcher les Apôtres, et leur client, d'y avoir accès. Mais cette fois il est accompagné d'un agent de la CIA, joué par Henry "Moustache" Cavill.

SPOILERS

Je n'ai jamais été très fan de la franchise Mission Impossible. Les films sont divertissants mais sans plus. C'est le cas de ce nouvel opus qui n'a de loin pas été inoubliable en ce qui me concerne. Comme beaucoup de films d'action, la réalisation souffre d'avoir un personnage principal chargé d'être le meilleur en tout. Hunt est toujours dans l'action et ne prend jamais le temps de souffler un peu pour avoir un véritable plan. Ce film en est l'incarnation. Dès le début du film on comprend que la question ne sera pas la nouvelle menace mais la nécessité de l'existence d'Ethan Hunt. À plusieurs reprises, on nous explique qu'il aurait pu démissionner mais qu'il ressentirait un sentiment de culpabilité à chaque événement qu'il aurait pu empêcher. Même le méchant du film, identique à celui de Rogue Nation, agit pour s'attaquer personnellement à Ethan Hunt, oubliant les raisons de son entrée dans le Syndicat.

La réalisation souffre aussi d'un problème majeur : le scénario. Je ne parle pas des scènes d'action, des combats ou de l'intrigue. Je parle d'une tendance générale à expliciter les événements après qu'ils aient eu lieu. Souvent le film fonctionne dans l'ordre qui suit : on nous explique un plan, ce plan est modifié dans la scène et on termine on nous expliquant pourquoi et comment le plan a été modifié. Dans d'autres cas, une scène a lieu puis on nous explique que le fonctionnement de l'intrigue a été préparé par les membres de l'intrigue en avance, sans que jamais l'on nous montre cette préparation. Le problème est particulièrement important lorsqu'il s'agit de confronter le traitre. Hunt est mis à mal par un dossier et se retourne contre son supérieur. Puis, d'un seul coup, on nous explique que ce n'était qu'un coup de théâtre pour confondre le traitre. Pour que la scène fonctionne il aurait fallu donner à Hunt des raisons de perdre sa confiance envers ce personnage puis de trouver le temps de créer le scénario chargé de l'atteindre. La réalisation préfère laisser ça en dehors du film.

*
**
*** Sans intérêt
****
*****

Image : Allociné

0850449.jpg

08:11 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mission impossible, fallout | | | |  Facebook

15/08/2015

Mission Impossible: Rogue Nation

Comme de nombreuses personnes je suis allé voir le dernier Mission impossible avec la pub vivante en faveur de la scientologie. Le film se déroule après le précèdent. Le IMF se trouve pris dans un scandale international après la destruction du Kremlin. Le directeur de la CIA et William Brandt passent devant une commission d'enquête afin de dissoudre l'agence et de la déclarer illégitime. Cependant, alors même que l'IMF est détruit et absorbé par la CIA, l'agent Ethan Hunt tombe sur des indices pouvant le mener face à une organisation secrète et discrète : les communistes ! Euh, je veux dire le Syndicat. Son existence est un mythe. Ses agents sont des transfuges d'autres pays et ses capacités et méthodes sont sans communes mesures. Il faudra tout le talent d'Ethan pour détruire ce syndicat terroriste alors même qu'il est traqué par la CIA.

Que penser de ce cinquième Mission Impossible ? Il faut bien avouer que, depuis, la recette est connue et appliquée sans problèmes. Nous avons une mission extrêmement difficile avec des traitres de tous les côtés. Nous avons une équipe soudée aux nombreuses compétences. Nous avons aussi Ethan Hunt qui permet au film de mettre en place des cascades extrêmement impressionnantes. En gros, tout fonctionne parfaitement pour un bon film d'action qui permet de bien s'amuser. Il ne faut tout de même pas regarder l'intrigue de trop près puisque nous n'avons quasiment aucune informations. On sait que les communistes... je veux dire le Syndicat... est un groupe caché dans l'ombre qui attend son heure de cinquième colonne. Mais on ne connait ni ses buts ni son idéologie. C'est à peine si on apprend quelles sont ses actions précédentes qui pourraient très bien être des catastrophes "naturelles". On ne sait rien non plus de ce qui arrive au groupe à la fin du film. On se lasse aussi un peu des multiples trahisons mutuelles dont certaines sont réelles tandis que d'autres ne sont qu'un moyen en vue de la mission. À la fin on ne sait plus trop qui a trahi qui et pourquoi. Enfin, je ne peux pas m'arrêter sans parler des trois personnages féminins. En fait, seule une est nommée les autres étant des "femmes de" ne parlant que peu. La dernière est une agente du MI6 censée être aussi compétente qu'Ethan Hunt. Selon ce que j'ai lu son arrivée dans le film devait éviter d'avoir des personnages féminins en tant que faire valoir. C'est dommage car c'est raté. Bien que l'on montre ses compétences elle est très souvent sexualisée dans les scènes où elle apparait que ce soit à cause d'une robe ou d'un maillot de bain.

*
**
***
**** Un bon film d'action mais rien de plus.
*****

Site officiel

Image : Allociné

 

027489.jpg

 

09:04 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mission impossible, rogue nation | | | |  Facebook

23/12/2011

Mission Impossible: Ghost Protocol (une équipe de bras cassés)

Le block buster de fin d'année est sorti il y a environ une semaine. Tout le monde connaît Mission Impossible. Avant d'être une série de film c'était une série tout court. Le concept est simple, les USA ont institué une agence chargée d'exécuter les missions les plus périlleuses. Comme le disait le chef du MI "C'est mission impossible pas difficile, une mission difficile serait un jeu d'enfants pour vous". Bref, les gadgets, les cascades et les descentes vertigineuses sont de retour! Et on commence fort par une course poursuite sur les toits qui tourne mal. Après cet échec l'équipe doit aller rechercher Ethan Hunt actuellement enfermé dans une prison en Europe de l'Est. En effet, il semble qu'un terroriste dont on ne connaît même pas le nom tente de prendre le contrôle d'une ogive nucléaire pour déclencher une guerre mondiale. Hunt, après avoir été libéré, est rapidement envoyé en mission d'infiltration au Kremlin. Mais celle-ci tourne mal et l'équipe est accusée d'espionnage et désavouée par le gouvernement américain. Sans aide, sans ressources et poursuivis par les services secrets russes ils devront laver leur nom tout en sauvant le monde de la catastrophe.

Je n'aime pas Tom Cruise. J'ai plusieurs raisons pour cela et je ne les détaillerais pas. Mais j'ai tout de même voulu voir ce film ne serais-ce que parce que je les avais tous vu quand j'étais plus jeune. Il faut bien dire que du coté de l'action je n'ai pas été déçu. Les explosions sont gigantesques et les acrobaties toujours aussi impressionnantes. Mais ce film montre surtout une équipe de bras cassés. Non seulement leur équipement ne fonctionne pas mais ils sont aussi totalement incompétent. Aucun d'eux n'est capable de garder son calme ou d'en rester aux paramètres de la mission. C'est ainsi que les erreurs et surprises se succèdent l'une après l'autre ce qui conduit Cruise à se prendre une fenêtre en plein visage. En fait je pense que ce film est avant tout humoristique et pas un film d'action. J'ai, en tout cas, éclaté de rire à plusieurs reprises devant l’imbécillité des personnages. Et je ne parle même pas des dialogues qui semblent avoir été écrit à l'aide d'un traitement de texte automatique mis sur le mode "film d'action". C'est à peine si la dernière scène montrant les héros parler de leurs prouesses et de l'innocence du peuple qui doit être protégé en secret ne se fait pas sur fond de drapeau américain. J'ai aussi beaucoup aimé le générique de début. Grâce à lui on connaît les principaux rebondissements du film durant les 10 premières minutes du film. Ce qui est très utile si on souhaite quitter la salle. Je mentionne aussi rapidement Paul Patton dont le personnage semble n'avoir qu'un seul intérêt aux yeux des producteurs: faire fantasmer les hommes grâce à un cadrage particulièrement bien situé. Encore une fois on oublie les femmes. Au moins la musique était sympa.

Image: Site officiel

migp_wp5_1280.jpg

15:37 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mission impossible | | | |  Facebook