13/05/2017

Letter 44 4. Le temps des sauveurs par Charles Soule, Alberto Jiménez Alburquerque et Dan Jackson

Titre : Letter 44 4. Le temps des sauveurs
Auteurs : Charles Soule, Alberto Jiménez Alburquerque et Dan Jackson
Éditeur : Glénat 26 octobre 2016
Pages : 160

Ce tome contient les numéros 22-27. Le président des États-Unis, Stephen Blades, a révélé l'existence des aliens et de leur construction. Par la même occasion, il a révélé le nouvel arsenal technologique du pays. Malheureusement, le monde n'a pas réagi comme prévu. Une partie des anciens alliés du pays s'est retourné contre les États-Unis dans le cadre d'une alliance spécifiquement prévue pour détruire l'arrogance guerrière des États-Unis. Sa technologie volée, son arsenal détruit Stephen Blades n'avait pas d'autres choix que de demander l'armistice. Mais il y a pire, un astéroïde allait s'écraser et détruire le monde. Sauf que, au dernier moment, l'astéroïde change de course et s'arrête juste devant la Maison Blanche. Il en sort l'un des membres de la mission chargée d'espionner les aliens. Et cet homme explique au président que seuls 666 personnes vont être sauvées.

Depuis le début de la série les auteurs nous placent face à une énigme. Le président Blades apprend en même temps que nous l'existence des aliens. L'équipage du Clarke arrive près de la structure alors que nous commençons à lire. Tout est fait pour que les révélations fonctionnent à la fois pour les personnages et pour les personnes qui lisent. Ce tome permet de répondre à quelques questions. Bien que l'on ne sache presque rien sur les aliens on sait enfin pour quelle raison ils sont venus dans le système solaire. Letter 44 est aussi un comics de nature politique. Le président ne doit pas seulement gérer une menace lointaine mais aussi les guerres et les problèmes économiques mis en place par son prédécesseur. Mais, depuis le dernier tome, cet aspect est éclipsé par la connaissance de la présence des aliens. Dans le tome 3, seule la guerre mondiale comptait. Dans ce tome, toutes les décisions dépendent de la mort prochaine de l'humanité. De ce point de vue, je trouve la réaction de Stephen Blades intéressante. Il ne dit rien au monde mais il décide de tout faire pour rendre la vie de l'humanité meilleur pour le peu de temps qui reste. On sent qu'il ne reste que peu de numéros avant la fin qui pourrait résoudre une bonne partie des questions.

*
**
***
**** Une idée toujours aussi intéressante, des auteurs qui réussissent à adapter leur histoire selon ce qui est nécessaire. Je suis curieux de lire la suite.
*****

Image : Éditeur

9782344017623-L.jpg

15/05/2016

Letter 44. 3 Matière négative par Charles Soule, Alberto Jiménez Alburquerque et Dan Jackson

Titre : Letter 44. 3 Matière négative9782344014769-L.jpg
Auteurs : Charles Soule, Alberto Jiménez Alburquerque et Dan Jackson
Éditeur : Glénat 13 avril 2016
Pages : 160

Ce tome contient les numéros 14-20. Il s'est déroulé 9 mois depuis le second tome. Durant ces 9 mois Le Clarke a été incapable de communiquer avec la Terre. Les membres de l'équipage ont réparé le vaisseau avec l'aide des aliens alors que ceux-ci ont sauvé le bébé. Dans le même temps, certains lieux sont ouverts à l'équipage. Mais il semble que certaines choses soient cachées. En effet, pendant ces 9 mois la Terre a connu une troisième guerre mondiale qui se déroule entre la Russie, l'Allemagne, l'Angleterre, la France et les États-Unis. Tous les pays possèdent une technologie similaire alors que le monde connait une crise économique et sociale extrêmement importante. L'humanité va-t-elle disparaitre ?

Ce troisième tome avance gentiment les deux intrigues. Dans l'espace on en apprend un tout petit plus sur les aliens. La relation avec les humaines est intéressantes et troublantes mais les auteurs ne donnent pas encore trop d'informations se contentant de souligner la supériorité technologique. Sur Terre, par contre, l'intrigue politique prend un bond en avant. Celle-ci concerne non seulement la guerre mais aussi la présidence américaine. En ce qui concerne la guerre j'avoue être surpris du choix de certains pays et de leur alliance que je ne trouve pas toujours très logique. Par contre, la présidence est toujours aussi intéressante et permet d'en savoir beaucoup plus sur les intrigues politiques qui entourent tout le monde. J'espère bientôt connaitre la suite.

*
**
***
**** Une série que j'apprécie toujours autant malgré quelques choix que je ne comprends pas.
*****

Image : Éditeur

12/09/2015

Letter 44. 1 Vitesse de libération par Charles Soule, Alberto Jiménez Alburquerque et Dan Jackson

Titre : Letter 44. 1 Vitesse de libération9782344008614-L.jpg
Auteurs : Charles Soule, Alberto Jiménez Alburquerque et Dan Jackson
Éditeur : Glénat 9 juin 2015
Pages : 160

Ce premier tome contient les numéros 1-6 publiés dans Letter 44 volume 1. Stephen Blades est le nouveau président des États-Unis. Il succède à Francis T. Carroll. Ce dernier a multiplié les guerres, les mensonges et détruit l'économie du pays. Blades s'est lancé la mission de réformer le pays afin de réparer les erreurs de son prédécesseur. Cependant, la lettre de ce dernier lui offre une nouvelle vision du monde. Les guerres du pays ont été menées afin de suivre un plan pour préparer le pays face à un possible ennemi. En effet, la NASA a détecté la construction d'une structure alien dans la ceinture d'astéroïde. Une mission habitée à la fois scientifique et militaire a été envoyée. Mais le pays doit être prêt aussi bien en ce qui concerne les personnes que la technologie. Que va bien pouvoir faire Blades face à ces révélations ?

Ce comic est double. Il a à la fois un coté SF et un coté politique. Les deux intrigues fonctionnent en parallèle mais ne se rejoignent que peu. Dans le coté SF nous suivons les aventures des membres de l'équipage du Clark. Illes sont chargé-e-s d'atteindre et d'enquêter sur les aliens. Bien que l'on se pose beaucoup de questions les informations ne sont pas encore nombreuses sur cette intrigue et permettent tout juste d'en apprendre un peu plus sur les aliens. En ce qui concerne l'intrigue politique on observe le premier président afro-américain tenter de réparer les bêtises de son prédécesseur. Cependant, les choses ne sont pas si simples. Il se heurte à la fois à un appareil mis en place par Carroll qui lui est hostile et aux intrigues politiques de l'ancien président. Il apprend aussi l'existence de nouvelles armes et doit décider s'il compte les utiliser au risque de prévenir la Terre entière et l'univers des nouvelles capacités américaines ou s'il vaut mieux garder le secret. Il est aussi chargé de remettre sur pied un pays exsangue économiquement parlant. Les intrigues ne font que commencer et Blades aura fort à faire

*
**
***
****
***** Un très bon premier tome qui donne envie de lire la suite. Je me pose beaucoup de questions et j'espère avoir des réponses. J'aime particulièrement le lien entre intrigue politique et SF.

Image : Éditeur