21/10/2016

Batman et Robin 6. A la recherche de Robin par Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Andy Kubert

Titre : Batman et Robin 6. À la recherche de Robin
Auteurs : Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Andy Kubert
Éditeur : Urban 21 octobre 2016
Pages : 192

Ce tome contient Batman and Robin 29-34 et Robin rises: Omega 1 publiés dans Batman and Robin Vol. 6: The hunt for Robin. Il y a quelques temps Damian Wayne, Robin, est mort. Suite à cette mort le Batman, Bruce Wayne, est devenu incontrôlable. Il a parcouru les rues de Gotham jours et nuits sans se reposer. Il a manipulé allié-e-s et personnes afin de trouver un moyen de ramener Damian à la vie. Et quand il s'est enfin calmé il a appris que Ra's al Ghul a volé les corps de Damian et de sa mère, Talia. Bien que Batman soit furieux il a dû attendre et s'occuper de Double Face et de la mafia locale. Mais, maintenant, Ra's et la Ligue des Assassins ont toute son attention. Jamais Batman ne les laissera manipuler le corps de son fils et il est prêt à voyager dans le monde entier et en enfer s'il le faut pour empêcher Ra's d'accomplir ses plans.

Ce tome 6 fait suite à un tome 4 très réussit et un tome 5 bien moins réussit. Ce dernier continue à ne faire office que de transition car le tome 6 reste dans la veine du 4. Batman a accepté la mort de son fils mais sa quête pour retrouver son corps le mène à collaborer avec plusieurs membres de la Ligue de Justice comme il a collaboré avec la Famille dans le tome 4. Bien que les Batman and Robin soient liés au batverse ils n'étaient pas très impliqué dans l'univers DC. Ce tome 6 fait exception. Il nous plonge dans une nouvelle ligue et fonctionne en parallèle d'intrigues liées à la Ligue de Justice. Personnellement, je trouve que cela nuit au fonctionnement du titre qui est censé être beaucoup plus précis. Mais, au moins, il permet d'introduire la suite.

*
**
***
**** Un second tome qui fait office de transition. Meilleur que le précèdent mais moins bon que le reste de la série.
*****

Image : Éditeur

batman-robin-tome-6-41492-270x415.jpg

02/10/2016

Batman et Robin 5. La brûlure par Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Doug Mahnke

Titre : Batman et Robin 5. La brûlurebatman-robin-tome-5-40550-270x420.jpg
Auteurs : Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Doug Mahnke
Éditeur : Urban 26 août 2016
Pages : 168

Ce tome contient Batman and Two-Face 24-28 et Batman and Robin annual 2 publiés dans Batman and Robin vol. 5 The Big Burn. Robin est mort et son corps enlevé par Ras Al Ghul. Batman compte bien le lui faire payer. Mais une autre affaire le force à rester à Gotham. Une cheffe de famille vient de rentrer après avoir passé son temps en Irlande pour se cacher. Elle est responsable de ce qui est arrivé au procureur Harvey Dent, faisant de lui Two-Face. Son retour à Gotham intéresse donc énormément la police et Batman. Mais il se pourrait qu'il force aussi Two Face à revenir sur le devant de la scène afin d'exercer une vengeance nourrie pendant des années. De plus, la pègre de Gotham semble avoir des plans pour la ville. Mais quels sont-ils ?

La série change un peu et prend le nom de Batman et Two face pour ces 5 épisodes. Alors que les 4 autres tomes sont très précis dans leur idée de base, la relation entre un père et son fils, ce tome est tout autre chose. Je dois dire que j'ai apprécié les origines d'Harvey Dent. On nous montre un personnage qui aurait pu être attachant avec un peu plus de substance. D'ailleurs, son origine est tellement courte que le scénariste est obligé d'utiliser le woman in the refrigerator pour donner un but à Harvey. Je pensais que l'on avait dépassé ce stade. Pire encore, l'ennemie mortelle de Two Face a, elle-même, une woman in the refrigerator ! Le tome est donc facile et peu intéressant au final malgré une idée intéressante. L'idée que la mafia de la ville en a marre des costumé-e-s. Mais celle-ci est à peine développée. Vivement que la série retourne à la normale.

*
**
*** Un tome 5 faible et peu intéressant
****
*****

Image : Éditeur

01/10/2016

Batman et Robin 4. Requiem par Peter J. Tomasi et Patrick Gleason

Titre : Batman et Robin 4. Requiem
Auteurs : Peter J. Tomasi et Patrick Gleason
Éditeur : Urban 26 février 2016
Pages : 176

Ce tome contient les numéros 18-23 publiés dans Batman and Robin vol. 4 : Requiem for Damian. Damian Wayne est mort. Il s'est sacrifié afin de sauver la ville. Mais alors que nous avions déjà vu les effets sur Batman dans la série principale c'est celle-ci qui permet de vraiment montrer à quel point Bruce Wayne est touché. Batman arpente le monde afin de punir les responsables mais aussi pour trouver un moyen de faire revenir Damian. Et quand tout cela échoue il fait la seule chose qu'il est capable de faire : il s'attaque aux malfrats de la ville. Mais cette fois il ne s'arrête pas. Il leur fait vraiment mal. Malgré l'aide de la famille il semble bien que Batman s'enfonce dans sa propre noirceur. Est-ce que cela pourrait être définitif ?

Après trois tomes qui mettaient à mal la relation entre père et fils voici celui qui la détruit. Cette fois Robin n'est pas présent. Le récit se concentre donc sur la douleur de Batman / Bruce Wayne. Pour cela le tome commence sur un numéro 18 magnifique de sobriété. C'est, probablement, le meilleur de la série. Les scénaristes essaient aussi de créer des liens entre la famille et Batman. Les différents numéros sont donc l'occasion de ramener un face à face entre deux personnes : l'une en deuil et l'autre qui essaie d'aider. Mais on regarde surtout Bruce Wayne oublier totalement ses allié-e-s et leur peine éventuelle. Ce tome est donc particulièrement triste.

*
**
***
**** Un numéro 18 magnifique suivi par de bons numéros !
*****

Image : Éditeur

batman-robin-tome-4-270x408.jpg

01/02/2016

Batman et Robin 3. Batman impossible par Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Ardian Syaf

Titre : Batman et Robin 3. Batman impossiblebatman-robin-tome-3-270x424.jpg
Auteurs : Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Ardian Syaf
Éditeur : Urban comics 21 août 2015
Pages : 120

Ce tome contient les numéros Batman and Robin 15-17 et Batman and Robin annual 1 publiés dans Batman and Robin vol. 3: Death of the family. À la fin du second tome Damian Wayne avait battu tous les Robins, aidé à empêcher la destruction et Gotham et trouvé les premiers indices du retour du Joker. Dans ce tome Robin est consigné au manoir afin de prendre en charge le bat ordinateur en l'absence d'Alfred. Ce dernier a été enlevé par le Joker. La famille entière est la victime du Joker et lorsque Damian décide de sortir il ne fait pas mieux que les autres. En ce qui le concerne le Joker décide de le placer face à sa peur : devoir tuer Batman.

Ce tome n'est pas aussi bon que les autres. Tout simplement parce que la série se base sur la relation de père fils entre Bruce et Damian. Or, dans ce tome Bruce est absent ou sous le contrôle du Joker. Nous n'avons donc que Damian. Cependant, la relation n'est pas tout à fait laissée à l'abandon. En effet, ce qui compte dans la torture du Joker c'est, justement, cette relation de père et fils. Le Robin voit Batman comme un père qu'il souhaite remplacer. Mais ceci ne peut que passer par la mort du Batman ! Cet aspect est renforcé par l'Annual qui permet de mettre Damian dans la peau du Batman tout en envoyant son père dans son passé. Le dernier numéro renforce aussi cela en plaçant Bruce, Damian et Alfred face à leurs peurs et aux moyens de les vaincre. Ce n'est donc pas un tome nécessaire car celui-ci souffre de l'événement principal. Mais il n'en est pas moins un moyen de faire un peu avancer le propos.

*
**
*** Trop lié à l'événement principal mais entouré par deux numéros très réussis !
****
*****

Image : Éditeur

02/05/2015

Batman et Robin 2. La guerre des Robin par Peter J. Tomasi et Patrick Gleason

Titre : Batman et Robin 2. La guerre des Robin9782365775809-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Peter J. Tomasi et Patrick Gleason
Éditeur : Urban Comics 14 novembre 2014
Pages : 176

Ce second tome reprend les numéros 0 et 9-14 de Batman and Robin publié dans Batman and Robin : Pearl. Suite au combat du dernier tome le père et le fils se reposent quelques temps et apprennent à connaitre le chien. Mais le repos n'est que de courte durée étant donné que Gotham n'est jamais avare de défis. Dans ce second tome nous en avons trois. En effet, Damian et Bruce devront se mesurer à la cour des hiboux, au Joker et, si cela ne suffisait pas, Damian a décidé de lancer un défi à tous les anciens Robin. Il veut leur prouver qu'il peut les battre. De plus, la mère de Damian a lancé un contrat sur sa tête. Et alors qu'il combat contre le crime le fils de Batman doit aussi faire attention aux assassins qui sont lancés à ses trousses.

Il y a du bon et du moins bon dans ce tome. Le problème principal est son lien avec les intrigues d'autres séries. Au lieu de se concentrer sur la rivalité entre les Robins, une rivalité que je trouve bien mise en scène, les auteurs doivent dépeindre ce qui est en train de se dérouler avec la cour des hiboux ainsi qu'avec le Joker. L'intrigue qui donne son titre à ce tome n'est donc que mineure. Et c'est dommage car celle-ci offrait de bonnes idées. J'ai particulièrement apprécié la confrontation avec Dick Grayson. En ce qui concerne l'intrigue de la cour des hiboux l'écriture nous offre un Damian qui n'est pas un simple vigilant mais un commandant qui prend le contrôle d'une unité de l'armée afin de gérer la bataille. On trouve là tout ce qui fait Damian : froid, un tueur né oui mais aussi un général capable de penser rapidement et de placer ses pions pour la bataille. On retrouve cet aspect froid dans l'intrigue du Joker que j'ai tout de même moins aimée malgré les scènes magnifiques entre Damian et son père. Un second tome qui reste plutôt bon malgré l'obligation de s'inscrire dans des intrigues ayant lieu sur d'autres séries.

*
**
***
**** Les relations et les confrontations entre les Robin sont le point fort de ce tome. Damian est toujours aussi bien écrit ainsi que les scènes avec son père.
*****

Image : Éditeur

20/12/2014

Green Lantern 3. La troisième armée par Geoff Johns, Peter J. Tomasi, Doug Mahnke et Chriscross

Titre : Green Lantern 3. La troisième armée9782365775380-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Geoff Johns, Peter J. Tomasi, Doug Mahnke et Chriscross
Éditeur : Urban Comics 22 août 2014
Pages : 176

Ce troisième tome contient les épisodes 0, 13-16 de Green Lantern, 16 de Green Lantern Corps et 1 de Green Lantern Corps Annual qui ont été publiés dans Green Lantern : Rise og the third army et Green Lantern Vol. 3 : The end. Les Gardiens ont perdu la raison. Dans l’épisode qui précède ils venaient tout juste de créer leur troisième armée et de la lancer contre Hal Jordan et Sinestro. Immédiatement, ils entreprennent de s’attaquer au reste de l’univers afin d’éradiquer toute pensée individuelle et créer un ordre parfait sous leur supervision. Cependant, ils n’avaient pas imaginé que Hal et Sinestro réussiraient à recruter un nouveau membre : Simon Baz. Bien qu’il ait des problèmes personnels à gérer il prouve rapidement ses capacités. Il est temps de combattre les Gardiens.

Le bilan est mitigé. Je passe d’abord à ce qui m’a ennuyé. Premièrement, ce qui arrive à Hal et Sinestro est assez peu montré. Les paysages sont mornes et on ne sait pas grand-chose. Le second point négatif concerne la Troisième Armée. En effet, on sait qu’elle est lancée. On nous apprend qu’elle a fait des victimes mais on ne nous montre rien. Tout se passe au second plan ce qui ne nous laisse pas le temps de comprendre la fin du tome malgré son aspect spectaculaire. Trop d’éléments sont laissés dans l’ombre. Par contre, j’ai beaucoup aimé le nouveau Lantern : Simon Baz. Je le trouve intéressant et attachant. J’espère que d’autres numéros permettront de lui offrir plus de profondeur ce que ce troisième tome ne permet pas.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare. Des idées intéressantes mais un problème de rythme.

  • À lire.

  • Tolkien.

Image : Éditeur

02/11/2014

Batman et Robin 1. Tueur né par Peter J. Tomasi et Patrick Gleason

Titre : Batman et Robin 1. Tueur né9782365773553-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Peter J. Tomasi et Patrick Gleason
Éditeur : Urban Comics 11 juillet 2014
Pages : 192

Ce premier tome regroupe les numéros 1-8. Quand il y a un Batman un Robin le suit. Ils sont nombreux. Certains ont gardé le nom d’autres sont passés à d’autres choses. Mais, cette fois, Robin est le propre fils de Batman : Damian Wayne dont la mère est Talia al Ghul. Son entraînement lui permet d’être l’une des personnes les plus dangereuses de la Terre. Ce même entraînement l’empêche de comprendre les méthodes de son père tandis que ce dernier n’arrive pas à tout confier à son fils. Leur relation est difficile. Mais l’arrivée d’une connaissance du passé de Bruce Wayne les forcera à choisir entre l’union où la trahison.

J’avais lu que ni le scénario ni le grand méchant n’étaient particulièrement intéressants. Je suis tout a fait d’accord. On se trouve face à une menace classique contre Batman dont la seule différence est qu’elle vient de son passé. Le véritable point fort de ce tome est la relation entre Bruce et Damian. Bruce se trouve face à un fils qu’il ne sait pas comment traiter. Il essaie mais il échoue car il considère que son devoir est de le fixer et non d’être son père. En ce qui concerne Damian il essaie de suivre les traces de son père mais n’y arrive pas. Les auteurs ont très bien réussi à montrer sa rage intérieure et sa difficulté à se restreindre durant les combats. Certaines scènes sont particulièrement glaçantes. Par exemple, celle durant laquelle Damian tue une chauve-souris réussit à la fois à montrer sa rapidité et sa dextérité ainsi que son manque d’empathie qui transparaît dans ses yeux éteints. La réussite de ce tome est d’avoir mis ces deux êtres en face et de nous offrir leurs relations conflictuelles de père et fils.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Un arc assez intéressant mais qui souffre une édition en deux tomes. Je pense qu’il faudra lire le prochain pour comprendre certaines choses qui sont mentionnées dans ce volume 4.

  • Tolkien.

Image : Éditeur