27/05/2017

Pirates of the Caribbeans: Dead men tell no tales / Pirates des Caraïbes: La vengeance de Salazar

Un jeune enfant fuit sa chambre emplie de posters de pirates recherchés. Il part en mer avec une petite barque et plonge dans l'eau pour rejoindre le Hollandais Volant. Ce jeune garçon est Henry Turner et il veut retrouver son père. Mais la malédiction de ce dernier est bien trop forte pour lui permettre de revenir à terre. 9 ans plus tard, Henri est marin dans la flotte britannique. Il connait toutes les légendes des mers. Il est aussi le seul survivant de son navire après une poursuite dans un lieu maudit dans lequel se trouve le navire fantôme d'Armando Salazar. Ce dernier lui donne un message : Jack Sparrow va mourir. Mais Jack n'est déjà plus que l'ombre de lui-même. Une quête afin de trouver un objet capable de briser toutes les malédictions de la mer sera-t-elle suffisante pour restaurer Jack à son rang de Capitaine ?

Pirate des Caraïbes est la franchise qui devient de pire en pire au fur et à mesure. Le premier était drôle et sympathique. Le second trop lié au troisième qui était très décevant tandis que le quatrième... on ne parle pas du quatrième ! Je me suis donc demandé s'il était possible de renouveler la série et surtout si Johhny Depp peut jouer à nouveau. Alors, je vais immédiatement le dire, je trouve intéressant de créer un lien entre les films avec l'arrivée de Henry Turner. Je me suis souvent demandé ce qu'il était advenu de cette famille et pour quelle raison on ne savait rien. En faire un érudit en ce qui concerne les pirates et les malédictions est une très bonne idée. Après tout, il a grandi avec l'histoire de sa mère et de son père combattant sur les mers des créatures de légende.

Les effets spéciaux sont assez réussis et j'aime bien le style des fantômes. Plutôt que de créer un navire fonctionnel il est logique que les navires fantômes soient brisés tandis que les fantômes sont les restes de ce qui était organique. Il est tout aussi logique que les fantômes marchent sur l'eau. Parfois, ces effets sont un peu étranges et on se demande quels sont les règles de cette malédiction. Pourquoi le navire peut-il se soulever ainsi ? Pourquoi les animaux morts reviennent-ils aussi en fantômes alors qu'il semble que ce soit la colère qui crée la malédiction. Et surtout, pourquoi cette fin ? De plus, l'intrigue est déjà mise en scène dans le premier film. On retrouve un équipage maudit qui a besoin du compas de Jack pour retrouver son humanité tandis que tout le monde se rend sur une île introuvable sur les cartes normales. Il y a un manque d'imagination important.

Si l'on s'intéresse aux personnages les choses ne s'améliorent pas. Johhny Depp est fatigué et son Jack Sparrow n'a pas la flamboyance qu'il possédait avant. Bien entendu, cela est lié à l'intrigue mais on reste sur notre faim face à un alcoolique fade et sans intérêt. Henry lui-même, aurait mérité plus de construction puisque sa seule identité est la recherche de son père. Salazar n'est qu'un simple boucher qui se croit en mission. Pourquoi ne pas mieux caractériser sa haine des pirates ? Les anglais sont, comme d'habitudes, des êtres horribles qui veulent contrôler les mers à tout prix ce qui était déjà le cas dans les films précédents. Je noterais simplement l'apparition de Bruce Spence (connu pour avoir joué dans Mad Max II mais aussi pour son rôle de Zeddicus Zu’l Zorander dans Legend of the seeker dans lequel il est très drôle) qui aurait pu sauver le film à lui tout seul si on lui avait donné la possibilité (oui, j'aime beaucoup cet acteur). Cette nouvelle déclinaison, encore une fois, ne donne pas de place aux femmes. Il n'y en a qu'une seule qui parle et trois de nommées. Carina Smyth aurait pu être intéressante. C'est une scientifique accusée de sorcellerie. Il aurait été possible de parler de sexisme et de patriarcat à l'aide de son personnage mais la réalisation a préféré rire du gouffre entre elle et les hommes sans jamais réellement questionner le sexisme. De plus, malgré qu'elle se soit construite seule elle est entièrement définie par son père dont elle pense continuer le travail et qu'elle recherche. Tout ce qu'elle accomplit est en l'honneur de son père et non pour elle-même. Jusqu'à la fin lors de laquelle elle décide même d'oublier son identité pour reprendre celle de son père. Bref, ce personnage est une opportunité manquée de donner un peu de profondeur critique au film d'autant qu'elle est l'unique personnage féminin majeur du film face 4 hommes. En conclusion, un film qui n'est pas raté mais clairement médiocre avec des opportunités manquées et un Johhny Depp qu'il vaudrait mieux oublier définitivement.

*
** Médiocre
***
****
*****

Image : Site officiel

potc5_dtlr4_2k_r709_marketing_stills_022317_86416_42ee77d1.jpeg?region=0%2C0%2C2048%2C858

27/05/2011

Pirate of the Caribbean: On Stranger Tides

Il y a très longtemps que l'on sait que ce quatrième volet allait voir le jours. Ce qui n'a pas manqué de créer quelques réactions sceptiques alors que deux acteurs principaux quittaient la franchise. Bon, on peut aussi rester optimiste quand on sait que Johnny Depp restait pour interpréter le rôle du capitaine jack Sparrow. Ce dernier se retrouve, encore une fois, sans bateau ni équipage. De plus il devrait être pendu pour piraterie à Londres. Bien entendu, il réussit à s'échapper ce qui donne lieu à quelques cascades tout a fait signe de ce cher Sparrow! Dans le même temps, Jack apprend qu'un imposteur essaie de recruter un équipage en se faisant passer pour lui. Bien sur, notre capitaine va enquêter et se retrouver embarqué dans une quête à la recherche de la Fontaine de Jouvence dans l'équipage du pirate le plus craint de tous: Barbe Noir. Mais ils ne seront pas seuls. Le roi d'Espagne et le roi d'Angleterre, à l'aide de Barbosa, comptent aussi atteindre la fameuse fontaine.

Heureusement que Jack est là! Il est vrai que les trois premier films reposaient exclusivement sur ce personnage et que, sans lui, cette quatrième partie aurait sûrement été un échec. Je ne veux pas dire que les autres personnages ne sont pas intéressant. Barbe Noir est inquiétant, sa fille est un bon mixe entre un pirate et une nonne. A coté de ces deux là nous avons l'ecclésiastique pur et généreux qui, bien entendu, essaie de raisonner Barbe Noir. Bref, des personnages intéressants mais assez peu développés à mon avis. Mis à part cela, les aventures, pour une fois, se déroulent mois sur la mer que dans la jungle. Ce qui n'empêche pas de continuer à utiliser les vieilles ficelles: des combats à l'épée entrecoupé de trahisons et de surprises. D'ailleurs, les cascades, autant physiques et discursives, de Jack fonctionnent tout aussi bien.

Image: allocine

Site officiel

19713504.jpg

11:34 Écrit par Hassan dans Fantasy, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pirate des caräibes, jack sparrow | | | |  Facebook