renato guedes

  • Harbinger Wars 2 par Matt Kindt, Eric Heisserer, Tomás Giorello, Raúl Allén, Patricia Martín, Adam Plooina, Renato Guedes et Diego Rodriguez

    Titre : Harbinger Wars 2
    Auteur-e-s : Matt Kindt, Eric Heisserer, Tomás Giorello, Raúl Allén, Patricia Martín, Adam Plooina, Renato Guedes et Diego Rodriguez
    Éditeur : Valiant 7 novembre 2018
    Pages : 160

    Ce volume contient Harbinger Wars 2: Prelude 1, Harbinger Wars 2: 1-4 et Harbinger Wars 2: Aftermath 1. Livewire est une alliée des États-Unis. Elle travaille pour ce pays depuis qu'elle trahi Toyo Harada. Sa trahison a débuté lorsqu'elle l'a vu user de ses pouvoirs afin d'être certain de n'avoir aucuns opposants. Depuis, elle démantèle ce qui reste des outils d'Harada sur les États-Unis. Cet effort lui a permis de découvrir des psiotiques qui ont été mis de côté par Harada, car peu utiles. Elle décide de les aider. Dans le même temps, les forces de police massacrent des enfants psiotiques dans une petite ville. Livewire décide de refuser de tels actes et détruit le réseau électrique des Etats-Unis. Une guerre a commencé.

    SPOILERS

    Il m'a fallu un certain temps avant de me décider à lire ce comics. Le premier événement du nom était maitrisé et entrait dans une construction plus vaste. Ce second événement promet la même chose. Malheureusement, je ne sais pas à quel point il est relié aux autres ouvrages, ne les ayant pas lus. En revanche, cet événement me semble surtout un bon moyen de relier différents personnages sur quelques pages au nom du spectaculaire. Celui-ci n'a pas lieu et certains groupes sont montrés sans jamais préciser la raison de leur présence ni leur donner l'occasion de combattre. Cela n'est pas possible car le nombre de numéros ne permet pas de créer un enjeu véritablement important avec des personnes qui réfléchissent à leur place au sein de ce combat. Tout est donc assez artificiel.

    Cependant, je tiens à mentionner un point positif. Dans les comics les combat ont souvent lieu alors que les personnages principaux ne communiquent pas. Dans ce comics il y a, enfin, une véritable tentative de communication. Ce sont, particulier, Livewire et Aric qui essaient de se comprendre mutuellement et de créer les bases d'une nouvelle manière de collaborer. La fin de la guerre est due à leur capacité à communiquer malgré leurs différends. C'est tout l'intérêt du numéro Aftermath. Il est tout de même dommage que ce sujet ne soit pas mieux mis en avant par les auteur-e-s.

    *

    **

    *** Un événement qui offrait beaucoup de promesses mais qui n'en concrétise que peu.

    ****

    *****

    Image : Éditeur

  • Geoff Johns présente Superman 2. La grande évasion du Bizarro-monde par Geoff Johns, Renato Guedes, Richard Donner, Eric Powell, Kurt Busiek, John Byrne, Fabian Nicieza et Joe Kubert

    Titre : Geoff Johns présente Superman 2. La grande évasion du Bizarro-mondegeoff-johns-presente-superman-tome-2-270x429.jpg
    Auteurs : Geoff Johns, Renato Guedes, Richard Donner, Eric Powell, Kurt Busiek, John Byrne, Fabian Nicieza et Joe Kubert
    Éditeur : Urban comics 24 mai 2013
    Pages : 160

    Ce second tome contient les numéros Action comics 850, 855-857, Action comics annual 10 et Man of steel 5. On fait un léger retour en arrière dans ce numéro qui suit l'invasion de la Terre par Zod sans les mentionner pour autant. Un soir le père de Superman entend un bruit. Il descend pour croiser ce qu'il croit être son fils. Mais cet homme est Bizarro. Ce dernier kidnappe Jonathan Kent. Superman réussit rapidement à la retrouver sur une planète cubique autours d'un soleil bleu. Ce monde est étrange. Tout semble rappeler la Terre mais de manière peu fidèle. Bizarro est considéré comme un ennemi tandis qu'Arkham est un parc d'attraction. Comment sauver Jonathan et aider Bizarro ?

    Ce tome est court. C'est probablement la raison pour laquelle il a été décidé de joindre trois histoires. La dernière nous parle de la Légion au XXXIe siècle et de sa tentative d’apprendre un peu plus du passé grâce à Supergirl. La seconde date de 1986 et nous montre la création de Bizarro. La première est celle dont j'ai fait un court résumé. Après l'invasion et avant la Légion ce tome 2 permet de donner un peu de légèreté. Les auteurs ne se prennent pas au sérieux et se plaisent à créer un monde différent dans lequel Bizarro peut se sentir normal. Ainsi, Superman ne se bat que peu. Il préfère trouver un moyen d'aider un être qui lui ressemble beaucoup et qui, malgré tout, ressent des besoins. La lecture est assez plaisante et permet de s'intéresser à une histoire plus intime concernant un ennemi de Superman qui, pourtant, n'est pas si mauvais qu'on voudrait le croire. Un tome que je trouve plutôt sympathique.

    *
    **
    ***
    **** Les auteurs donnent l'impression de s'être bien amusé et ce tome permet de souffler un peu de légèreté dans une série pas toujours facile à comprendre.
    *****

    Image : Éditeur