13/05/2017

Low 3. Les rivages de l'espérance par Rick Remender, Greg Tocchini et Dave McCaig

Titre : Low 3. Les rivages de l'espérance
Auteurs : Rick Remender, Greg Tocchini et Dave McCaig
Éditeur : Urban 17 mars 2017
Pages : 144

Ce tome 3 contient Low 11-15 publiés dans Low col. 3: Shore of the dying light. Il y a dix ans, une famille était détruite lors d'une attaque pirate. Il y a des milliers d'années, l'humanité s'est réfugiée sous les eaux face à un soleil en expansion. Il ne reste plus que trois cités humaines. La mort est proche et l'espoir presque éteint. Mais une sonde est arrivée d'une autre planète. Il est possible que la vie soit possible. Depuis, Stel Caine a décidé de retrouver cette sonde, d'en faire le but de sa vie, de sauver ce qui reste de l'humanité. Par la même occasion, elle retrouve ses filles qui lui ont été volée il y a longtemps. Et aujourd'hui, Stel Cain a enfin atteint la surface et y trouve une vie nouvelle et différente de tout ce qu'elle a connu. Ses filles, elles, suivent de près. Mais sont-elles identiques aux souvenirs qu'en a Stel ?

Rick Remender écrit ce comics afin de parler d'espoir. Il met en place plusieurs cités et plusieurs personnages qui se trouvent toujours sur le spectre de l'espoir. Salis est une démocratie condamnée, Paloma une civilisation pirate qui interdit le savoir et Volden une dictature qui tue toutes personnes accusées d'espoir. Stel est l'incarnation de l'espoir tandis que l'une de ses filles croit en l'idéologie de Volden. Avec ces différents personnages et cités Rick Remender nous demande de nos situer nous-même : sommes-nous des optimistes invétérés ou plutôt des pessimistes ?

De plus, Remender crée des intrigues difficiles pour tous les personnages. Quel que soit le personnage elle se retrouve mêlé à des dangers, à des trahisons et des difficultés extrêmes. Stel garde l'espoir mais elle doit d'abord remonter la pente après la perte de sa famille. Ce changement s'est mis en place durant le second tome face à une cité assombrie peuplée de cannibales. Les autres personnages doivent aussi revenir sur leur passé et réussir à accepter leurs erreurs, voir leurs crimes, pour continuer leur quête. L'intrigue est servie par un art que j'apprécie beaucoup. On sent que les dessinateurs se sont amusés à créer des espèces et des lieux flamboyants.

*
**
***
**** Une intrigue global mêlée à quelque chose de plus intime dans un cadre toujours aussi beau.
*****

Image : Éditeur

low-tome-3-42635-270x418.jpg

02/11/2016

Black Science 4. Sur les rives du Léthé par Rick Remender, Matteo Scalera et Moreno Dinisio

Titre : Black Science 4. Sur les rives du Léthé
Auteurs : Rick Remender, Matteo Scalera et Moreno Dinisio
Éditeur : Urban comics 26 août 2016
Pages : 128

Ce tome contient les numéros 17-21 publiés dans Blackscience vol. 4 : Godworld. Le dernier saut a été particulièrement malheureux. Rebecca, n'écoutant que son désir, a tout fait pour rejoindre un monde dans lequel son frère jumeau est vivant. Mais ses actions ont détruit le pilier et dispersé l'équipe dans plusieurs mondes. Grant a vécu trois ans sans voir ses enfants. Il essaie, tant bien que mal, de construire un pilier. Mais il est proche du désespoir. Et pendant qu'il se morfond son équipe et ses enfants sont en danger. Pire encore, il commence à comprendre à quel point les voyages entre dimensions sont dangereux non seulement à cause des menaces qui se déplacent mais aussi à cause de lui.

Le thème de ce tome pourrait être la dépression. En effet, nous commençons alors que trois ans ont passé. Mais nous ne l’apprenons pas tout de suite. Car avant de rechercher son équipe et ses enfants Grant doit sortir de son désespoir. La première partie du tome, la plus réussie depuis le début à mon avis, est un plongeon dans la dépression de Grant et les raisons de celle-ci. Pour cela, les auteurs nous montrent le passé de Grant. Celui-ci permet de mieux comprendre certaines décisions mais surtout pourquoi il agit ainsi. Une bonne partie de ce tome est une confrontation entre Grant et son passé. Encore une fois, je trouve que cette mise en scène est très réussie et permet de me dire que ce quatrième tome est le meilleur de la série actuellement.

*
**
***
****
***** Une plongée réussie dans l'esprit de Grant !

Image : Éditeur

black-science-tome-4-40554-270x422.jpg

29/10/2016

Black Science 3. L'impossible odyssée par Rick Remender, Matteo Scalera et Moreno Dinisio

Titre : Black Science 3. L'impossible odyssée
Auteurs : Rick Remender, Matteo Scalera et Moreno Dinisio
Éditeur : Urban comics 15 janvier 2016
Pages : 136

Ce tome contient les numéros 12-16 publiés dans Black Science Vol. 3 : Vanishing Pattern. Le dernier saut a été difficile. Un double de Grant est mort et la femme de celui-ci, Sara, est en colère. Dans le même temps, Nate fait une crise par manque d'insuline. Le monde dans lequel le groupe se trouve semble abandonné. Mais une force armée s'y trouve et ressemble étrangement à des romains. Rapidement, le groupe apprend que ce monde avait aussi un groupe chargé de trouver le moyen de traverser les dimensions. Et elleux aussi n'ont amené que la mort. De plus en plus, il apparait que les sauts sont loin d'être aléatoires.

Remender se calme encore un peu plus. On pourrait diviser le tome en deux intrigues. Premièrement, plusieurs courtes parties des numéros permettent de visiter encore un peu plus le passé des personnages. On en apprend plus sur Pia et sur Shawn mais aussi sur la famille de Grant (ce dernier est toujours un homme particulièrement abject). La seconde partie est la prise de conscience des effets de la technologie qui permet les sauts. Non seulement le pilier suit un chemin déjà tracé mais celui-ci débouche sur des mondes détruits et en guerre. La prise de conscience est rude mais elle permet à Grant de retrouver le but qu'il s'était fixé. Un tome essentiel, donc, pour l'avancée psychologique des personnages et aussi pour continuer à instaurer l'ambiance négative de l'histoire.

*
**
***
**** J'apprécie toujours autant l'histoire de Remender même s'il prend son temps pour mettre en place les choses.
*****

Image : Éditeur

black-science-tome-3-36934-270x416.jpg

28/10/2016

Black Science 2. La boîte de Pandore par Rick Remender, Matteo Scalera et Dean White

Titre : Black Science 2. La boîte de Pandore
Auteurs : Rick Remender, Matteo Scalera et Dean White
Éditeur : Urban 7 mai 2015
Pages : 136

Ce second tome contient les numéros 7-11 publiés dans Black Science vol. 2 : Welcome, Nowhere. Dans le tome précédent on apprenait qu'un certain Grant a inventé une machine capable de traverser les murs de la réalité afin de voyager dans ce qu'il nomme l'infinivers. Malheureusement, ce "pilier" est défectueux et le groupe emmené par Grant se perd dans les dimensions parallèles. Certains sont déjà mort-e-s. Grant est même considéré comme mort et sa disparition a mis à mal le groupe. En effet, les enfants de Grant se sont enfuis forçant Kadir à les rechercher. Le groupe est secondé par le chaman kidnappé précédemment. Cependant, dans de multiples univers de nombreux Grant créent des piliers et d'autres personnes essaient de s'en emparer. Il semblerait que la machine soit encore plus dangereuse que prévue.

Le tome précédent nous jetait dans la piscine en nous intimant de nager. On ouvrait à peine une page qu'une catastrophe se mettait en place. Ce tome permet de mieux construire certains personnages en particulier Grant, Kadir, Nate et Pia. On comprend un peu mieux qui illes sont et quels sont les envies qui leur permettent de survivre. Plus encore, ce tome permet d'introduire la menace posée par le pilier. Le Chaman l'explique précisément mais ce sont certains personnages qui permettent de mieux comprendre pourquoi cette invention est une mauvaise idée. Il faut aussi noter les magnifiques dessins. Remender aime créer des mondes particuliers et chacun sont sublimés par des styles très différents. On passe de rues sortis d'un film noir à une forêt luxuriante. Un bon second tome qui, encore une fois, ne place pas trop d’éléments.

*
**
***
**** La surprise passée on se pose un peu mais on ne sait encore presque rien de l'intrigue.
*****

Image : Éditeur

black-science-tome-2-31491-270x393.jpg

23/10/2016

Black Science 1. De Charybde en Scylla par Rick Remender, Matteo Scalera et Dean White

Titre : Black Science 1. De Charybde en Scyllablack-science-tome-1-33864-270x445.jpg
Auteurs : Rick Remender, Matteo Scalera et Dean White
Éditeur : Urban 13 février 2015
Pages : 176

Ce tome contient Black Science vol. 1: How to fall forever (numéros 1-6). J'ai mis longtemps à me décider à lire Black Science. Je connais Remender et j'aime bien son travail. Mais je n'étais pas certain d'apprécier Black Science. Après de longs mois je me suis décidé. Nous sommes à une époque indéterminée. Une bande d'humain-e-s fuient face à des bestioles qui semblent ne pas leur vouloir beaucoup de bien. On apprend qu'il est nécessaire de trouver un ingrédient précis afin de faire fonctionner une machine et de partir dans un autre univers. Car ces humain-e-s sont des membres de la Ligue Scientifique Anarchiste. Ensemble, illes ont réussi à briser la barrière entre les mondes et de voyager entre les univers parallèles. Mais illes ne savent pas comment rentrer et tout semble vouloir les tuer. Non ce n'est pas une adaptation de Sliders. C'est le nouveau comics de Remender !

Il y a une chose à dire sur Remender : il aime créer des lieux et des univers colorés. Immédiatement, il nous plonge dans l'action sans nous donner beaucoup d'informations. Ce n'est qu'après un ou deux numéros qu'on en sait un peu plus sur les personnages et l'intrigue. Remender ajoute aussi quelques flash backs afin de nous donner un peu d'information sur la raison des problèmes de l'équipe. Bref, concrètement, les voyageurs se trouvent dans l'infinivers. Celui-ci a la forme d'un oignon chaque couche étant un univers complet avec, au centre, la première décision. Tout y est possible. Les personnages sont aussi bien des scientifiques que des enfants ou encore des managers. Pour l'instant, les deux plus importants sont Grant, anarchiste et inventeur de la machine, et Kadir. Bien que l'on puisse être en faveurs de certains personnages Remender réussit à justifier les actions de certain-e-s tout en diminuant la sympathie pour d'autres. Au final, c'est un bon début.

*
**
***
**** Une série qui commence bien et qui m'a accroché. Mais comment sera la suite ?
*****

Image : Éditeur

21/05/2016

Low 2. Optimisme de surface par Rick Remender et Greg Tocchini

Titre : Low 2. Optimisme de surfacelow-tome-2-270x412.jpg
Auteurs : Rick Remender et Greg Tocchini
Éditeur : Urban comics 22 avril 2016
Pages : 120

Ce second tome contient les numéros 7-10 publiés dans Low vol. 2 : Before the dawn burns us. Le tome précédent présentait les personnages, l'intrigue et plaçait plusieurs événements traumatisants. Ce tome continue sur la lancée de ces même événements. Alors que la scientifique Stel reçoit de plein fouet la douleur des pertes qu'elle a connue récemment et dans le passé son vaisseau continue à monter mais doit se ravitailler dans une ville abandonnée. Cette ville n'est, cependant, pas si déserte que cela. Les humain-e-s qui y vivaient ont changé pour le pire. Parallèlement, on en apprend plus sur ce qui est arrivé à sa seconde fille dans une ville qui criminalise l'espoir et l'art. La seule question importante concerne la capacité des trois personnages de se réunir.

Je le dis immédiatement, les graphismes sont toujours aussi beaux. J'aime beaucoup l'art de Tocchini et chaque page est un émerveillement alors que ses pinceaux me permettent de plonger sous les océans. L'intrigue, elle, reste plutôt basique. Elle est divisée en deux. La première partie concerne la seconde fille de Stel dont on suit le destin. On apprend qu'elle fait partie d'une force de police chargée de bannir l'art dès les premières pages. Encore une fois, le thème de l'espoir et de ses conséquences est au centre. Mais, cette fois, on nous présente une société militarisée et standardisée à l'extrême. La seconde partie concerne Stel. Remender a la bonne idée de lui faire perdre espoir puis d'essayer d'expliquer pour quelle raison le personnage réagit ainsi et comment s'en sortir. En effet, le personnage donne tout mais ne prend jamais le temps de penser à elle ce qui ne peut que lui faire du mal. Bien que l'intrigue me laisse perplexe j'ai tout de même envie de lire la suite.

*
**
*** Je suis toujours mitigé mais ma curiosité est toujours présente.
****
*****

Image : Éditeur

20/05/2016

Low 1. L'ivresse de l'espoir par Rick Remender et Greg Tocchini

Titre : Low 1. L'ivresse de l'espoirlow-tome-1-39176-270x416.jpg
Auteurs : Rick Remender et Greg Tocchini
Éditeur : Urban comics 26 février 2016
Pages : 176

Ce tome contient les numéros 1-6 publiés dans Low Vol 1 : The delirium of hope. Dans ce comics Remender tente quelque chose de très personnel. D'une part, il parle d'un thème qui l'avait frappé étant enfant. D'autre part, il essaie de créer un personnage optimiste alors que lui-même est pessimiste. Low se déroule dans le futur très lointain. Le soleil se transforme en géante rouge et la Terre est mourante. L'humanité a réagi de deux manières : elle a envoyé des sondes pour tenter de trouver des planètes habitables et elle s'est réfugiée sous la surface des océans. Mais les sondes n'ont jamais donné de résultats concluants. L'humanité a progressivement perdu espoir et s'est réfugiée dans le cynisme et l'oubli alors que les dernières villes s'éteignent les unes après les autres. Mais une femme, une scientifique, a encore de l'espoir. Et elle lutte afin de récupérer les données d'une sonde qui vient de retourner à la surface.

Je suis mitigé. Ce comics me parle. J'aime beaucoup l'idée de Remender. Un monde caché, sous la surface, qui tente d'oublier sa future destruction dans un milieu futuristique qui permet une liberté de création importante. Les dessins de Greg Tocchini qui accompagnent l'histoire sont tout simplement magnifique et permettent d'intégrer cet univers sans résistances. J'ai plus de problèmes avec l'intrigue. On suit une femme scientifique, c'est déjà une bonne idée, mais elle semble toujours se retrouver face aux mêmes problèmes. Et je me demande si cela est nécessaire. De plus, le pouvoir de l'espoir me semble être un artifice un peu facilement utiliser par l'auteur. Il aurait pu mieux l'écrire et même le problématiser. Ce qui ne veut pas dire que les effets du désespoir ne soient pas intéressants. Remender réussit à décrire des sociétés qui sont perdues. Mais je me demande si l'intrigue se développera un peu plus ou non. Je verrais lors de ma lecture du second tome.

*
**
*** Un avis mitigé mais j'espère un tome 2 qui me convaincra.
****
*****

Image : Éditeur

16/11/2015

Uncanny Avengers 4. Pour venger la Terre par Rick Remender et Daniel Acuña

Titre : Uncanny Avengers 4. Pour venger la Terre
Auteurs : Rick Remender et Daniel Acuña
Éditeur : Panini 14 octobre 2015
Pages : 136

Ce quatrième tome contient les numéros 18-22. La Terre est détruite. Les humains sont tous morts. Mais les jumeaux de l'apocalypse ont pu évacuer les mutants afin de créer une planète paradisiaque nommée X. Plusieurs années ont passé et tous les mutants, après un effort de propagande, sont d'accord. Thor est la cause de la destruction de la Terre. Cette destruction est dommage mais il est impossible et même dangereux de tenter de revenir en arrière. Seulement un mutant refuse la mort des humains : Alex Summers. Avec sa femme, la Guêpe, il tente de lutter afin de détruire le barrage qui empêche les voyages temporels. Cependant, sa destruction pourrait bien créer un problème. En effet, ce n'est autre que Kang qui prend le manteau de sauveur de la Terre. Et qui peut faire confiance à Kang ?

Ce tome quatre permet de conclure un arc qui aura pris trois tomes et qui pose les fondations de ce qui pourrait être la suite. Alors que les deux premiers tomes montrent comment l'équipe Unité réagit face aux jumeaux et surtout face aux révélations, perdant leur unité et échouant dans toutes les missions, ce tome permet d'abord de mettre en place une vengeance et ensuite de clore les plans de Kang. On nous place aussi face à un choix éthique. Le tome a lieu plusieurs années après la destruction de la Terre. Les mutants vivent en paix mais pas en démocratie. De nombreux enfants sont nés. Est-il légitime de détruire leur vie afin de sauver une Terre dont les habitants sont morts par la faute de deux mutants ? Malheureusement, les auteurs ne vont pas assez loin dans cette direction. Ils se contentent de placer ce dilemme dans un seul personnage, Alex, via sa fille. Le reste des personnages oublient rapidement cette réalité alternative ainsi que les morts qui résultent de leurs actions. Au moins, le tome réussit à montrer une bref union des Avengers et des Mutants mais sans aller très loin dans le concept. Quelles seront les conséquences ?

*
**
***
**** Un bon quatrième tome qui réussit à conclure un arc en toute beauté. Mais il y a tout de même des imperfections ou plutôt des occasions manquées.
*****

Image : Amazon

51Dl9LoBevL._SX333_BO1,204,203,200_.jpg

28/03/2015

Uncanny Avengers 3. Ragnarok Now II par Rick Remender, Daniel Acuña et Steve McNiven

Titre : Uncanny Avengers 3. Ragnarok Now II
Auteurs : Rick Remender, Daniel Acuña et Steve McNiven
Éditeur : Panini comics 4 février 2015
Pages : 136

Ce tome 3 contient les épisodes 12-17 de Uncanny Avengers. Dans ce nouveau volume nous avons la suite directe du précèdent. Dans ce dernier on observait les jumeaux de l'Apocalypse mettre en place leur plan pour le futur de l'humanité tout en tuant de manière spectaculaire un Céleste. Le tome 3 ne conclut pas sur cet arc mais nous montre le plan des jumeaux en action. Et ce plan a de grandes chances de réussir car les Uncanny Avengers, l'équipe d'union entre Avengers et X-Men, est brisée. Chacun part de son côté pour lutter à sa manière. Et tous sont placés face à leurs plus grands démons alors que Wanda et Wonder Man sont chargés de prendre une décision pour le futur de l'humanité et des mutants. Les enjeux ne sont rien que moins que la destruction ou la vie.

Jusqu'à maintenant j'aime beaucoup cette série. J'apprécie les graphismes et les intrigues mises en place par les auteurs. Le second tome posait les bases de l'intrigue, bien que de nombreux points demandent des connaissances étendues de l'univers Marvel (connaissances que je ne possède pas), le troisième lance réellement le combat. Et on ne peut pas dire que ceux-ci ne soient pas spectaculaires. Je ne sais pas comment la suite sera mise en place mais, pour ces numéros, on n'hésite pas à sacrifier et à utiliser l'histoire passée des personnages pour les détruire. Ce dernier point m'a particulièrement intéressé puisque, non seulement, il est au centre du plan mais aussi un moyen de paralyser psychologiquement l'équipe et les individus. Comment faire confiance à un être capable de tuer un enfant ? La fin me semble tout aussi réussie puisque celle-ci explique non seulement pourquoi l'intrigue se conclut dans ce tome mais aussi pourquoi l'humanité n'est pas mieux intégrée à la société existante de la galaxie. Nous avons donc encore du Marvel que j'apprécie beaucoup.

  • *
  • **
  • ***
  • ****
  • ***** Un petit nombre de personnages dont on met en exergue les échecs, des enjeux importants mais aussi de nombreuses références à un monde plus vaste sans que celui-ci n'écrase l'intrigue. Pour l'instant, selon moi, les trois tomes sont des réussites.

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=7578101&t=1423810330907


14/10/2014

Uncanny Avengers 2. Ragnarok Now (1) par Rick Remender, Daniel Acuña et Adama Kubert

Titre : Uncanny Avengers 2. Ragnarok Now (1)
Auteurs : Rick Remender, Daniel Acuña et Adama Kubert
Éditeur : Panini 17.09.2014
Pages : 160

Ce second tome regroupe les numéros 6 à 11 ainsi que l’épisode 8 de Age of Ultron. Le groupe unitaire des Avengers n’existait que depuis quelques heures que Crâne Rouge lançait un attentat dévastateur contre la ville de New York et ses mutant-e-s. Depuis, les Avengers ont connu une autre catastrophe puisque Malicia a tué un homme en direct. Autrement dit les choses ne vont pas très bien. L’équipe ne fonctionne pas encore. Les secrets sont nombreux. Les attaques organisées contre les mutant-e-s sont en hausse. Et les choses ne vont pas s’améliorer car les Jumeaux de l’Apocalypse, guidé par Kang, décident d’assassiner l’un des êtres les plus puissants de l’univers : un Céleste. Leur prochaine cible est la Terre. Mais comment vaincre des êtres capables de détruire un Céleste ?

Le premier tome était moyen. Ce second tome est beaucoup mieux. Il ne faut pas considérer que j’apprécie tout ce qui s’y trouve. L’épisode de Age of Ultron, par exemple, est intéressant mais assez peu utile pour l’intrigue principale. Le premier épisode, lui, nous place face à un Thor il y a mille an et sert surtout à introduire une part de l’intrigue. On aurait très bien pu le faire sous forme de flashbacks plutôt que sous un numéro entier. Par contre, le reste est très bien réussit. L’intrigue, compliquée et remplie de références – que je n’ai pas toujours comprises – il est vrai, m’a passionné. Mieux encore, l’histoire se concentre surtout sur les relations entre les personnages. Et je dois dire que je trouve ça beaucoup plus intéressant. Nous avons donc des combats mais ceux-ci ne sont rien face à ce qui arrive au groupe dans son ensemble. Le graphisme est différent de celui du premier tome. Je dois dire que je l’aime beaucoup. Il est assez épuré et j’apprécie de choix. En bref, un bon second tome dont le principal problème reste de n’être que la première moitié d’une intrigue.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Après un premier tome passable un bon second tome qui donne vraiment envie de connaître la suite.

  • Tolkien.

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=7270333&t=1409846001157

09/10/2014

Uncanny Avengers 1. Nouvelle union par Rick Remender, John Cassaday, Olivier Coipel

Titre : Uncanny Avengers 1. Nouvelle union
Auteurs : Rick Remender, John Cassaday, Olivier Coipel
Éditeur : Panini 26.03.2014
Pages : 128

Dernièrement les Avengers et les X-Men se sont battus pour le contrôle de la force Phénix. Les uns voulaient en user pour recréer leur race tandis que les autres en avaient peur (et à juste raison). Suite à cette guerre Charles Xavier a été tué par son propre élève: Cyclope. La guerre est terminée. Il est temps de panser les plaies et de se demander de quoi le futur sera fait. Captain America décide qu'il est temps de montrer l'exemple au monde et propose à Alex Summers, le frère de Cyclope, de commander une unité spéciale des Avengers. Une unité qui lie X-Men et Avengers. Mais, à New York, Crâne Rouge organise une attaque terroriste dans le but de créer un mouvement d'émeute sous con contrôle et de détruire les mutants. Il est plus dangereux que jamais car il possède une arme d'une puissance sans égale.

J'ai lu beaucoup de critiques qui expliquent en quoi ce tome a été gâché par des retards du dessinateur. Je suis d'accord de dire qu'il n'est pas parfait. Cependant, la manière dont les relations entre mutants et humains sont dépeintes sont très prenantes pour le lecteur. On se trouve face à une peur qui permet au Crâne de manipuler plus facilement les citoyens. Même les Avengers sont victimes de son influence. Les combats sont donc difficiles et on observe le Crâne devenir de plus en plus certain de sa victoire. Les personnages ne sont pas encore fixés mais on voit déjà certaines caractéristiques comme Captain America qui a du mal à lâcher le commandement ou la Sorcière Rouge et Malicia qui se détestent. Les bases pour un arc plus important sont aussi posées et celui-ci devrait se trouver dans le second tome. Bref, une introduction assez bonne mais pas transcendante.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Pas une grande réussite mais pas mauvais non plus. Je dirais moyen-plus.

  • Tolkien.

Image: éditeur

image_gallery?img_id=6871579&t=1394038462380