rowling

  • Harry Potter et le Prince de sang mêlé

    Dans cet épisode le monde de la magie a enfin accepté le retour de Voldemort. Les gens sont sombres et apeuré tandis que les enlèvements se multiplient. C'est dans ce contexte de peur que Dumbledore continue sa lutte, secondé par l'ordre du Phénix, contre Voldemort. Harry, lui, comprend qu'il n'a pas vraiment le choix: soit il fuit soit il va au devant du combat qu'il devra accomplir un jours ou l'autre. Bien que cet épisode soit sombre c'est aussi l'épisode qui montre de nombreux couples en train de se faire. Harry réussira t-il à charmer Ginny et Hermione sera t-elle enfin avec Ron? Mais la recherche de l'amour est constamment mis à mal par les forces sombres qui parcourent l'Angleterre. Et Harry, pour vaincre, devra étudier Voldemort, en savoir plus sur son histoire et ses motivations pour découvrir son plus grand secret.

    Le livre est sombre, très sombre même si il existe des moments d'optimismes on sent que la lutte au plein jours se fait de plus en plus proche. Les gens disparaissent, les attaques se multiplient et personne ne semble réussir à se protéger. Le film a bien mis en place cette atmosphère de peur. Mais il a aussi mis en place une atmosphère d'amour. Il semble que ce soit lors des plus grands dangers que l'on cherche à ne pas être seul. Dans ce film cela se vérifie et permet de créer beaucoup d'effets comiques (qui oubliera le romantisme exacerbé et dégoulinant de mièvrerie de Lavande Brown?). Néanmoins, la véritable histoire n'est pas la et, même si nous découvrons beaucoup de choses sur l'enfance de Voldemort et que nous suivons Harry et Dumbledore, la plupart des éléments clés de l'intrigue sont oubliés. Par cet oubli nous ne pouvons pas, si nous ne connaissons l'histoire que par les films, comprendre comment Voldemort survit ni comment l'élément final se met en place. Ce qui m'a déçu le plus est aussi l'oubli de la dernière scène dans Poudlard. Il n'y a tout simplement aucune images de l'attaque que lancent les Mangemorts ni de la résistance et encore moins de la panique qu'ils créent dans l'école. L'attaque est censé être la fin d'un monde ou l'école était encore un endroit sure et ceci est tout simplement écarté. Dommage, vraiment dommage. Même si le film est un bon film, le meilleur de la série peut être, ces oublis répétés risquent d'empêcher de comprendre la fin de l'histoire.

    19093421.jpg


    Image: Allociné

  • Les Contes de Beedle le Barde

    Titre: Les contes de Beedle le bardeNumériser00022.jpg
    Auteur: J. K. Rowling
    Traducteur: Jean-François Ménard
    Editeur: Gallimard

    Je pense que tout le monde en a déjà entendu parler dans les journaux mais je vais tout de même y mettre mon grain de sel. Pour ceux qui ne le savent pas Beedle le barde est un conteur sorcier dont une histoire est au centre du septième livre d'Harry Potter. Rowling nous offres donc cinq contes de ce barde. Nous y trouvons de petites histoires sympathiques avec une morale comme dans tous les contes de fées. Il y a aussi des commentaires de Dumbledore sur ceux-ci. Ce livre ne fera jamais l'histoire de la littérature mais il est plaisant à lire avec un autre avantage: on le finit en une heure (une heure et demi si on se fait un café). A vous de voir, il n'est pas indispensable mais sympathique et l'argent récolté ira à une association en faveur des enfants (en plus la couverture est vraiment réussie).