stealers of dreams

  • The stealers of dreams par Steve Lyons

    Titre: The stealers of dreams222034.gif
    Auteur: Steve Lyons
    Éditeur: BBC 2005
    Pages: 254

    Cette fois le Docteur, Rose et Jack se retrouvent dans le futur sur une autre planète. Une planète dont la surface est une immense jungle et qui ne possède qu'une seule, gigantesque, ville qui ne grandit pas si ce n'est en hauteur. Alors que la jungle est remplie de couleur la ville est grise, les gens sont gris et les voitures sont grises. Il n'y a pas de rires ni d'histoire mais tous les murs sont remplis de télévisions qui offrent, en direct, des informations sur ce qu'il se passe au même moment. Que ces informations soient intéressantes ou non n'importe pas elles sont données. C'est une colonie humaine qui semble ne plus évoluer et même régresser. La police est omniprésente dans les rues de cette ville et ils arrêtent toutes personnes soupçonnées d'être un adepte de la fiction. Pas vraiment, donc, le bon endroit pour nos trois héros qui sont tout sauf normaux. Ils risqueront à tout moment d'être enfermés pour leurs histoires alors qu'ils essaient de comprendre pourquoi la fiction est devenue criminelle sur ce monde. Peut être parce que les rêves peuvent devenir réalité?

    Pour un dernier livre concernant le neuvième Docteur, Christopher Eccleston, je suis un peu déçu. Bien sur je m'attend rarement à beaucoup dans mes lectures de ces romans mais bon, tout de même, parfois il y a un livre qui mérite d'être signalé. Dans ce cas là je n'ai pas eu autant de plaisir qu'auparavant même si l'idée de rendre le rêve illégal est intéressant. On peut, donc, y trouver plusieurs condamnations. Par exemple, on pourrait considérer que ce tome est défavorable à la médicalisation des individus un peu hors normes. On peut aussi y lire une condamnation des attitudes policières incontrôlée ou encore une critique des médias comme possibles armes de contrôle des citoyens. Mais c'est aussi, et surtout, un plaidoyer envers le droit de rêver, de s'évader de temps en temps ailleurs. Car sans les rêves comment pourrions-nous évoluer? Il est dommage que ce livre ne soit pas à la hauteur.

    Image: BBC