18/07/2011

The darksmith legacy: the vampire of Paris par Stephen Cole

Titre: The darksmith legacy: the vampire of Paris119px-DWDL5_Vampire_of_Paris.jpg
Auteur: Stephen Cole
Éditeur: BBC 2009
Pages: 125

Ces petits livres se lisent plutôt rapidement il va donc y avoir un certains nombre de billets les concernant ces deux prochains jours. J'ai donc terminé le tome cinq qui reprend la recherche de Varlos par le Docteur. Il est aidé en cela par la fille de Varlos, Gisella, qui sait ou et quand son père s'est réfugié. Nos deux héros partent donc pour le Paris de la fin du XVIIIème siècle et, plus précisément, à Montmartre terre des artistes. Mais Paris connaît des heures sombres. Un mal inconnu sévit dans ses rues et a commencé à attaquer des enfants. Ces derniers ont, d'un seul coup, pris plusieurs dizaines d'années et sont devenu des vieillards. Mais qu'est ce qui peut voler le temps de cette manière? Et quel est le rôle de Varlos dans ces évènements? Sans oublier que le robot agent des Darksmiths est toujours à la poursuite du Docteur...

Comme d'habitude nous avons deux intrigues dans ce livre. La première est celle d'un vampire qui sévit dans les rues de Paris. J'ai apprécié cette intrigue qui nous permet de suivre le Docteur dans les rues et les catacombes de la ville Lumière. Il est dommage que cette intrigue ne soit pas plus développée puisque je trouve intéressante l'idée d'un être capable de voler le temps. Comme toujours on retrouve des informations sur les lieux et, ici, nous en avons sur Paris. Ces en les lisant que j'ai découvert une petite faute qui fera sourire les lecteurs francophones assez attentifs. L'intrigue principale n'avance guère bien que nous rencontrions enfin Varlos. Malheureusement ce dernier n'a pas le temps de dire au Docteur comment détruire le cristal mais il lui donne des informations et un objet très important pour la suite.

Image: Tardis Index Files

17/05/2011

Sting of the Zygons par Stephen Cole

Titre: Sting of the Zygonszygons.gif
Auteur: Stephen Cole
Éditeur: BBC Books 2007
Pages: 248

Encore une fois le Docteur n’atterrit pas ou il le souhaite. Plutôt que l'Allemagne il se retrouve en Angleterre et plutôt que Berlin il se retrouve à Lake District en 1909. Autrement dit, très loin de la destination promise à Martha! Mais bon, on ne sait jamais et puis le paysage est beau alors pourquoi pas faire un petit tour en voiture d'époque? C'est en s'y essayant que le Docteur et Martha apprennent que tous les chasseurs du pays accourent au Lake District pour chasser un monstre qui a détruit un village entier. Le Docteur se rend vite compte que ce monstre n'est pas terrien et qu'il appartient à une race alien peu portée sur l'amour et la tranquillité. Il lui faudra donc trouver ou ils se cachent et pourquoi ils agissent aussi bizarrement.

Je l'avoue, je n'ai pas aimé ce tome. Je ne sais pas vraiment ce qui m'exaspère le plus. Peut être les manières un peu caricaturales des personnages? Peut être est-ce l'intrigue dont je pouvais voir les ficelles principales à des kilomètres (bien qu'il soit vrai que cela m'arrive souvent avec les livres Doctor Who)? Ou alors est-ce Martha qui n'est définitivement pas la compagne du Docteur que je préfère? Ou alors les aliens dont je n'aime pas trop le comportement ni la description. Pour une race intelligente je trouve qu'ils agissent d'une manière singulièrement stupide. Bref, je pense que c'est l'un des tomes que j'ai le moins apprécié jusqu'à présent.

Image: BBC

07/05/2011

The art of destruction par Stephen Cole

Titre: The art of destructionaod.gif
Auteur: Stephen Cole
Éditeur: BBC Books 2006
Pages: 253

Le TARDIS détecte une forte activité alien sur Terre ce qui intéresse le Docteur. Il décide donc de se poser dans l'Afrique du 22ème siècle. Une Afrique devenue le grenier d'un monde affamé. Les deux compagnons se trouvent, justement, sur le territoire d'une ferme expérimentale dont les recherches pourraient aider à nourrir le monde entier. Mais, dans l'ombre d'une montagne, quelque chose se prépare. Une chose brillante et même dorée qui change les animaux et les personnes en golem a son service. Alors que d'autres visiteurs semblent se préparer à débarquer le Docteur se rend compte qu'ils se trouvent dans le dernier repère d'une race d'artistes. Une race qui a été détruite par une ancienne guerre. Celle-ci menace, donc, de se réveiller. Mais quel est le véritable but de ces créatures dorées?

Bien que les opposants de cette guerre soient caricaturaux. En effet on retrouve une race d'artistes magnifiques face à une race gluante, sans imaginations et guerrière. J'ai apprécié cette histoire pour une raison assez simple. Cette raison est tout simplement la dénonciation de la bio-piraterie qui commence à se développer de nos jours. En effet, l'Afrique décrite dans ce tome est un contient soumis au diktat des industriels étrangers. Des industriels qui pillent les ressources du continent sans faire attention aux souffrances des habitants. Pire, ces industriels volent aussi la biologie du continent et prétendent l'utiliser à leur propre fin et la posséder. Cette forme de piraterie commence à être connue de nos jours puisque certaines entreprises considère avoir le droit de breveter le vivant. Ce qui est un vol d'une ressource commune. Mais en créant des brevets ces entreprises considèrent que le vivant leur appartient. Si ce point n'est pas suffisamment contestable on peut aussi s’inquiéter des implications éthiques et humaines. En effet, si le vivant appartient à certains cela implique que nous ne pourrions plus l'utiliser, pour vivre, sans l'accord des entreprises. Ce point est probablement ce que j'ai le plus apprécié dans ce livre qui reste dans la continuité des autres tomes.

Image: BBC

27/04/2011

The feast of the drowned par Stephen Cole

Titre: The feast of the drowned0563486449prod.jpg
Auteur: Stephen Cole
Éditeur: BBC 2006
Pages: 249

Si Rose et le Docteur retournent à Londres ce n'est pas pour un petit répit ni parce que Rose veut voir sa mère mais parce que sa meilleure amie vient de perdre son frère. Il était marin sur un bateau de la marine anglaise qui a coulé dans la mer du nord. Il n'eut aucun survivant et l'état est obligé de trouver des réponses à offrir aux familles de victimes pour ne pas être discrédité. C'est pourquoi le bateau a été ramené à Londres pour être examiné. Mais quand des personnes se mettent à disparaître dans la Thames des rumeurs se lèvent. Le bateau serait maudit et ceux qui sont proches des victimes se mettraient à disparaître peu à peu. Des rumeurs qui ne peuvent que se voir confirmée quand des soldats se mettent à patrouiller sur les rives et les ponts. Mais quand, en plus, les morts commencent à visiter leurs familles et proches en leur demandant de l'aide l'hystérie ne peut que s'étendre. Les victimes doivent être sauvées avant la fête des noyés.

Il y a plusieurs choses que j'ai apprécié dans ce tome. Tout d'abord, j'aime bien en savoir un peu plus sur les relations entre Rose et Mickey. A mon avis, Mickey est l'un des personnes qui a été le plus injustement traité dans la série. Le pauvre fait tout pour aider Rose dont il est amoureux et elle part en le laissant derrière laissant la police le soupçonner de meurtre. Et si ça ne suffisait pas le Docteur lui-même semble le mépriser alors que Mickey n'est pas si stupide que ça. Ensuite, je trouve que l'idée d'une race cachée dans l'eau qui prend, petit à petit, possession des humains est intéressante. C'est, d'ailleurs, une idée qui sera réutilisée et qui a été utilisée à plusieurs reprises. Que ce soient les Sea Devils ou dans l'épisode Vampire of Venice de le saison 5. J'aime bien aussi que l'eau devienne un véritable danger qui peut nous atteindre n'importe ou. Ce qui donne un aspect à la fois impitoyable et indestructible à ces aliens. Après tout, comment peut-on espérer résister à l'eau sans même penser à le détruire! Mais je n'ai pas trouvé ce livre particulièrement exaltant. Il fait partie de la catégorie des "pas mal mais bon voila quoi" plus connu sous le terme: ça casse pas trois pattes à un canard.

Image: BBC

03/04/2011

The Monsters Inside par Stephen Cole

Titre: The Monsters Insidedrwhomonsters-4pc.gif
Auteur: Stephen Cole
Éditeur: BBC books 2005
Pages: 253

Et c'est reparti pour le Docteur! Oui, je continue mon exploration des aventures de l'extraterrestre anglais le plus célèbre du monde. Ce second épisode des nouvelles aventures romancées du Docteur prend place juste après le premier livre. Cette fois-ci le Docteur emmène Rose sur sa première planète alien. Une planète qui orbite autour de trois étoiles. Parfait pour bronzer comme le dit très justement Rose. Mais les choses ne sont pas ce qu'elles semblent puisque les magnifiques montagnes que l'on voit au loin sont, en fait, des pyramides construites par des forçats. En effet, le Docteur et Rose se trouvent dans le système Justicia. Une gigantesque prison à l'échelle d'un système solaire dont personne n'a jamais pu s'échapper et qui concentre les populations carcérales de l'Empire Humain entier! Nos deux héros seront très rapidement capturés et séparés. Le Docteur est envoyé dans une prison spéciale pour aliens dans laquelle il devra offrir ses connaissances technologiques alors que Rose est enfermée dans une prison pour adolescentes. Tandis que les deux cherchent à s'échapper pour se retrouver ils découvriront qu'une gigantesque manipulation pourrit au centre de Justicia. Des ennemis impitoyable attendent dans l'ombre l'heure parfaite pour dévoiler leurs plans.

Encore une fois, pas une œuvre magistrale entre les mains mais un bon roman pour les fans de Doctor Who. Assez bon, en tout cas, pour se détendre entre deux périodes de travail ou lors de vacances à la plage voir entre deux sessions d'examens. Il ne faut tout de même pas croire que ce livre soit mauvais, bien au contraire, j'ai même mis un certains temps à comprendre réellement l'intrigue développée par Stephen Cole. Mis à part cela, j'ai aussi apprécié la manière dont le Docteur est Rose sont dépeints. On ressent vraiment l'attraction amoureuse que ressent Rose pour le Docteur et la manière dont ce dernier est lié à elle. De nombreuses scènes nous permettent de le voir dont, par exemple, la manière que le Docteur a de rattraper Rose dans ses bras. Le livre est aussi remplis de références à la série. Par exemple le fameux badwofl ou encore le "Take me to your leader"lancé par un Docteur rieur. Bref, encore une aventure pleine d'exploits et d'humour pour le Docteur.

Image: BBC books