théorie critique de l'histoire

  • Théorie critique de l'histoire I: Identités, expériences, politiques par Joan W. Scott

    Titre: Théorie critique de l'histoire I: Identités, expériences, politiques31yKKpq-V%2BL._SL500_AA300_.jpg
    Aiuteur: Joan W. Scott
    Traducteur: Claude Servan-Schreiber
    Éditeur: Fayard 2009
    Pages: 176

    Quand on étudie une science il est naturel de se poser des questions sur elle et de réfléchir sur elle: Quelle est sa finalité, quel est son utilité et quels sont ses méthodes. Ce livre de Joan W. Scott, l'une des premières historiennes des femmes, pose la question des méthodes de l'histoire. L'auteure souhaite retrouver, dans l'histoire, une dimension critique face aux catégories pré-constituées qui sont utilisées couramment dans l'histoire comme les Femmes, les Noirs ou les Homosexuels. Autant de catégories qui seraient, selon Joan W. Scott, utilisées sans essayer de les historiciser comme si elles existaient au-delà de tout processus historique. L'auteure souhaite que les historiens se posent la question de ces catégories. Comment ont-elles évolués et pourquoi? Plutôt que de se contenter de les utiliser sans recherche critique.

    Bien que ce petit texte puisse faire croire que j'ai maîtrisé le livre je me dois de rétablir la vérité. Je n'ai pas compris ce livre dans toute sa richesse. Bien entendu j'ai fait l'effort et j'ai essayé de réfléchir au mieux sur les propos de Joan W. Scott. Néanmoins, ce livre ne m'a pas passionné et il m'a été difficile de le terminer. Mais, ce qui m'a le plus posé de problèmes est que je ne connaissais pas les concepts utilisés par l'auteure. En effet, je n'ai absolument rien lu sur le post-structuralisme ce qui implique qu'il m'est difficile de comprendre des concepts et développement argumentatifs prenant comme base cette théorie. Dans mes études je n'ai pas non plus connu le concept d'expérience, ce qui rend opaque, à mes yeux, presque tout un chapitre. Il me faudra donc continuer mes lectures dans ces directions si je souhaite vraiment comprendre le propos de Joan W. Scott.

    Image: Amazon.fr