24/07/2016

Thor 4. Les dernières heures de Midgard par Jason Aaron et Esad Ribic

Titre : Thor 4. Les dernières heures de Midgard
Auteurs : Jason Aaron et Esad Ribic
Éditeur : Panini comics 6 avril 2016
Pages : 136

Ce tome contient les numéros 19 à 25 de Thor : God of Thunder. Thor a combattu un massacreur de dieux, il a créé une communauté chargée de capturer un être maléfique et il en est sorti grandi aussi bien dans le passé, le présent que le futur. Mais cette fois, ce pourrait bien être la fin pour Thor. En ce qui concerne le passé les auteurs vont dans deux directions. D'une part ils explicitent l'origine de Malekith et, d'autre part, ils mettent en place les éléments nécessaires pour la suite de l'histoire. En ce qui concerne le futur, Thor est opposé à l'un des êtres les plus puissants de l’univers : Galactus. Ce dernier souhaite détruire la Terre mais Thor veut la protéger malgré la fin de toute vie sur celle-ci. Mais c'est dans le présent que l'intrigue est véritablement mise en place. Thor a combattu des aliens, des monstres et des dieux et se repose entre temps à Asgardia dans le ciel de Broxton. Mais un ennemi implacable a décidé de détruire tout ce que Thor aime. Cet ennemi c'est Agger le PDG de Roxxon. Thor doit combattre une multinationale remplie d'avocats et de capitalistes. Qui va gagner ?

Depuis le premier tome j'aime cette série. Les deux premiers parlaient de la divinité et de son utilisé. Ils avaient la bonne idée de placer Thor face à ses échecs et ses doutes. Le troisième tome me plait moins mais reste de très bonne qualité. Cette fois Jason Aaron va dans une tout autre direction. On en parle plus de dieux ni de mythes mais d'humanité et surtout de l'effet de celle-ci sur la Terre. Pour cela les auteurs créent un ennemi qui incarne tout ce que le capitalisme peut avoir de mauvais. Roxxon et son PDG ne sont pas seulement ignorants des effets de leurs actions. Ils agissent consciemment en direction de la destruction afin d'amasser le plus d'argent possible. Je trouve particulièrement intéressant de confronter un dieu qui incarne une force de la nature à une personne qui souhaite contrôler et détruire cette nature. De plus, ce tome conclut les aventures d'un personnage pour lancer quelque chose d'autre. Les personnes qui suivent l'actualité savent déjà de quoi je parle et je me réjouis de lire ces nouveaux tomes.

*
**
***
****
***** Encore une fois, Jason Aaron réussit à me passionner (même si en matière de Vikings je suis bon public).

Image : Amazon

51DUksZR8NL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

13/11/2015

Thor 3. Le maudit par Jason Aaron et Ron Garney

Titre : Thor 3. Le maudit
Auteurs : Jason Aaron et Ron Garney
Éditeur : Panini 4 novembre 2015
Pages : 160

Après avoir vaincu Gorr le massacreur de dieu Thor est retourné à son époque. Là, il rencontre différentes personnes à qui il offre les récits de ses aventures exotiques. Ces moments idylliques ne durent pas. Alors que Thor apprend que Jane Foster est mourante les 9 royaumes apprennent qu'ils n'ont pas longtemps à vivre en paix non plus. En effet, Malekith s'est évadé de sa prison et menace toutes personnes qui se place entre lui et son royaume de mort. Les 9 royaumes décident d'agir. Ils mettent en place une équipe sans précédent dont les membres sont pris dans les émissaires des royaumes. Des individus qui sont ennemis devront travailler ensemble afin d'arrêter Malekith dans ses massacres. Mais réussiront-ils à s’entendre ?

Ce troisième tome à une saveur différente des deux précédents. Jason Aaron nous avait envoyé dans trois époques afin de peindre une histoire les mêlant toutes autours de Thor. On découvrait différents aspects de ce dernier. C'était l'une des forces de l'histoire avec son caractère épique. Dans ce tome on ne voit pratiquement plus que le présent. Le futur et le passé sont pratiquement absents mis à part dans un ou deux numéros précis. L'histoire est aussi beaucoup plus colorée avec un dessinateur différent. On entre dans ce qu'Aaron dit être de la fantasy. On en apprend beaucoup plus sur les différents royaumes et leurs habitants à l'aide des voyages de l'équipe. Ce n'est pas raté mais moins bon. Les personnages sont malheureusement trop rapidement présentés. Ce qui ne m'a pas empêché d'en apprécier certains. Aaron donne l'impression de rester à la surface au lieu de creuser les motivations de ces nouveaux personnages. Il reste à voir comment sera formée la suite.

Image : Amazon

517YNdkQEIL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

25/04/2015

Avengers: Age of Ultron

Depuis la bataille de New York le monde a pris connaissance de l'existence d'être doté de pouvoirs ou de technologies qui défient l'entendement. Certains se sont liés dans une équipe sous le nom d'Avengers. Ils sont réunis à nouveau suite aux événements de Captain America : The winter soldier. Leur mission : détruire l'Hydra et retrouver le sceptre de Loki. Mais certains membres de l'équipe ont des rêves. Tony Stark est de ceux-là. Suite à la bataille de New York il s’inquiète des menaces futures. Il souhaite protéger le monde entier. Il nomme ceci le projet Ultron mais il semble n'être qu'un horizon lointain. Du moins jusqu'à ce qu'il tombe sur un programme d'IA qu'il tente d'adapter. Ultron nait mais il n'est pas un protecteur. Son but est la destruction pour laisser la place à l'évolution. Les Avengers doivent se réunir pour vaincre leur plus grand ennemi : eux-mêmes.

Le principal problème du premier film était de réunir les personnages tout en lançant l'intrigue. Ceci avait créé un gros problème dans le rythme. Ce second Avengers décide de passer outre cela. Tous les Avengers sont réunis dès le début et attaquent une base de l'Hydra. Cette organisation n'a qu'un rôle mineur dans le film et ne sert qu'à faire le lien entre le dernier Captain America et Avengers 2. L'intrigue, bien qu'elle ne commence pas tout de suite, ne souffre donc pas de temps morts. Dès le début on nous offre des combats plutôt spectaculaires ainsi qu'une équipe qui semble bien fonctionner. On nous montre aussi quelques tensions entre la population et les Avengers mais sans s'y attarder (dommage). Les destructions sont aussi bien plus importantes puisque ce n'est pas un quartier mais deux villes qui souffrent des combats. Les nouveaux personnages eux, sont intéressants, je ne me suis pas trop intéressé à Pietro car je préfère Wanda. Vision est un peu étrange et, surtout, assez moche. Quant à Ultron. Il est très réussi et du niveau d'un bon vieux Loki. Enfin, le film fait tout pour ouvrir la porte à la prochaine phase des Marvel. Plusieurs scènes donnent des indices plus ou moins subtils (ou pas du tout subtil) et permettent de montrer ce qui pourrait arriver. En bref, un Avengers comme je l'attendais et rien de plus.

*
**
***
**** Personnellement, je le trouve réussi. J'ai aimé et j'apprécie les nouveaux personnages. Mais le film n'offre pas grand-chose d'autre qu'un divertissement.
*****

Image : Site officiel

 

5499c6cec9a17.jpg


08/01/2015

Thor 2. Victoire par J. Michael Straczynski, Olivier Coipel et Marko Djurdjevic

Titre : Thor 2. Victoireimage_gallery?img_id=4590082&t=1320225565227
Auteurs : J. Michael Straczynski, Olivier Coipel et Marko Djurdjevic
Éditeur : Panini 09.11.2011
Pages : 280

Ce tome 2 reprend les numéros Thor 9-12, 600-603, Thor Giant-Size Finale 1 Victory et Thor Annual 1 The Hand of Grog. Le tome reprend peu de temps après Renaissance. Asgard est bel et bien sur Terre avec ses habitant-e-s. Thor souhaite que son peuple soit accepté par les habitant-e-s des USA mais il sait qu'il n'est pas prêt. En effet, maintenant que le cycle de Ragnarok s'est terminé les dieux et déesses ne connaissent plus leur place. De plus, l'endroit où ils se trouvent leur est inconnu et très différent du monde froid rempli de géants des glaces qui était leur habitat. Cependant, le retour de Thor et d'Asgard pourrait bien avoir réveillé des dangers. Comment les combattre et quels seront les conséquences ? Surtout, quel est le plan de Loki?

Le premier tome était sympa. Le second l'est aussi mais il ne réussit pas à se rendre intéressant. Seuls les retours en dehors d'Asgard de Thor m'ont convaincu. En effet, on y voit Thor et Blake tenter de vivre ensemble et de comprendre ce qui se déroule alors que leurs amis sont mis à l'écart ou morts. Le reste n'est que la continuité du tome 1. Le plan de Loki est incompréhensible et franchement lassant. Je ne comprends pas pourquoi autant de pages y sont consacrés. Je n'ai pas non plus apprécié Balder qui n'a été construit que pour être manipulé. D'ailleurs, la plupart des personnages ne sont que de pâles échos d'une idée et, donc, on ne s'y attache pas. Un tome dont je me dispenserais.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
  • Papier toilette.
  • Roman de gare. Un tome fade dont les personnages n'ont aucun intérêts.
  • À lire.
  • Tolkien.

Image : Éditeur

28/09/2014

Thor 1 par Jason Aaron et Esad Ribic

Titre : Thor 1image_gallery?img_id=7270328&t=1409845895237
Auteurs : Jason Aaron et Esad Ribic
Éditeur : Panini 17.09.2014
Pages : 128

Ce premier tome sous le sigle Marvel Now regroupe les épisodes 1 à 5 de Thor: God of Thunder. Dans un lointain passé Thor vit avec les Vikings qu'il protège des monstres. Mais, un jour, une tête est trouvée dans les eaux. Celle-ci est la tête d'un dieu. Qui est-il et comment est-il mort? Thor ne le sait pas. Mais il sait que le dieu est mort dans la peur. De nos jours, Thor apprend que de nombreux dieux de l'univers sont morts. Pourquoi? Comment? Il enquêtera. Dans un très lointain futur Thor est le dernier dieu d'Asgard et il combat tous les jours. Un seul autre être est commun à ces époques: le massacreur de dieux.

Thor est l'un des Avengers que j'apprécie le plus. Pas à cause de ses qualités humaines mais parce que c'est un viking. Oui il en faut peu pour me plaire. Prenez un viking, donnez-lui une cape rouge et un marteau et c'est bon je suis conquis. Heureusement, ce premier tome Thor des marvel now est aussi un bon comic book. La principale bonne idée est d'avoir mêlé le passé, le présent et le futur de Thor. Ainsi, alors que le Thor du présent enquête on apprend l'origine du problème tout en observant comment l'histoire va se terminer. Nous avons aussi trois personnages différents à des stades particuliers de leur maturité. L'histoire permet aussi d'élargir le monde mythique de Thor en lui adjoignant de nombreux panthéons et lieux. C'est un comic que j'ai particulièrement apprécié.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire.

  • Tolkien. Trois époques et trois Thor différents. Une très bonne idée pour un comic que j'ai beaucoup aimé.

Image: éditeur

13/04/2014

Thor season one par Matthew Sturges et Pepe Larraz

Titre : Thor season oneimage_gallery?img_id=6509316&t=1380651939843
Auteurs : Matthew Sturges et Pepe Larraz
Éditeur : Panini 2013
Pages : 112

Marvel a fait deux films concernant Thor (sans compter Avengers). Les deux me plaisent et je trouve le second plus intéressant que le premier. Mais je ne comprends pas vraiment l'histoire de Thor dans les comics. Heureusement Marvel a pensé à nos pauvres nouveaux lecteurs et a lancé une nouvelle gamme de graphic novel: les season one. Celui-ci nous permet donc de replacer l'origine de Thor dans une nouvelle actualité tout en gardant les bases (du moins c'est présenté ainsi mais je ne peux pas le vérifier puisque je ne connais pas ces bases). Nous suivons donc le jeune Thor grandir avec son frère Loki à Asgard. Alors qu'il reçoit Mjolnir des mains de son père et la promesse d'hériter du royaume Loki manigance dans le dos de tout le monde. Et les plans de ce fourbe mènent à l'exil de Thor dans le corps du médecin Donald Blake. Ce dernier redécouvrira son origine mais est-il un mensonge où une réalité?

C'est un comic très court. L'histoire est donc très rapide. J'ai plutôt apprécié cette dernière malgré quelques imperfections. La plus importante étant on rythme. C'est tout a fait normal puisqu'elle abrège toute une mythologie concernant l'histoire de Thor. On entre donc très rapidement dans l'intrigue sans avoir de grandes connaissances sur les personnages. Le changement de Loki, par exemple, est très - trop? - rapidement montré. En fait on ne connait pas vraiment ses raisons puisque son histoire est à peine dépeinte. En ce qui concerne Thor on l'observe commencer à entrer dans le rôle de héros sur un monde qui ne le connait pas et qu'il ne connait pas. Mais ce n'est que le début de sa quête vers l'humilité. Les dialogues sont parfois simplistes mais d'autres fois très savoureux (je garde d'ailleurs une case en tête qui résume parfaitement Thor à mon avis). Au final un avis mitigé mais du plaisir.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare. Une histoire intéressante pour les personnes qui, comme moi, n'ont pas une culture très importante des comics. Mais les personnes qui s'y connaissent trouveront probablement qu'il est peu utile.

  • À lire.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

18:29 Écrit par Hassan dans BD/Comics, Comics, Fantasy, Marvel | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : thor, jane foster, odin, loki, asgard, terre | | | |  Facebook

03/03/2014

Marvel complete animation

J'ai décidé que je n'écrirais qu'une seule présentation mais le coffret posséde 8 films: Ultimate avengers 1 et 2, Next avengers, Ivincible Ironman, Thor tales of asgard, Doctor Strange, Hulk Vs et Planet Hulk. Chacun de ces films d'animation possède sa propre histoire. Ainsi, les Ultimate avengers nous offrent la création des Avengers face à un danger planétaire. Tandis que Next avengers s'intéresse à leurs enfants après la destruction du monde par Ultron. Invincible Ironman place notre héros contre le Mandarin en chine contemporaine tandis que Doctor Strange nous narre la création de ce personnage et son premier combat contre le mal absolu. Hulk Vs nous offre deux films durant lesquels Hulk attaquera Asgard et Wolverine. Enfin, Planet Hulk nous montre l'exil de Hulk et son combat pour sa liberté et celle des autres.

Les films sont de qualités variées. Autant j'ai trouvé Next avengers peu réussit autant j'ai beaucoup aimé Planet Hulk. En effet, le premier nous offre une histoire peu intéressante avec des personnages que je n'aime pas. Tandis que le second nous permet d'entrer dans la tête de Hulk. Ce dernier est d'ailleurs beaucoup plus intelligent que d'habitude. L'histoire, adaptée du comics du même nom, est intéressante et surprenante pour les gens comme moi qui n'ont pas le livre. Les autres films sont surtout des introductions parfois sympathiques parfois ratées mais pas inintéressants. Enfin, Hulk Vs est un bon moment de défoulement durant lesquels Hulk n'a pas de limites.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances. Moyen, parfois bon parfois mauvais. Heureusement une bonne surprise avec Planet Hulk.

  • Bon scénario.

  • Joss Whedon.

Image: Amazon

81tA2REDS3L._SL1230_.jpg

18:22 Écrit par Hassan dans BD/Comics, Comics, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marvel, avengers, hulk, thor, doctor strange | | | |  Facebook

29/01/2014

Siege par Brian M. Bendis et Olivier Coipel

Titre : Siegeimage_gallery?img_id=5668119&t=1351838931870
Auteurs : Brian M. Bendis et Olivier Coipel
Éditeur : Panini 2012
Pages : 304

Après Civil War Tony Stark était devenu le personnage le plus puissant des USA. Mais les événements de Secret Invasion ont détruit sa crédibilité et sa force. Il s'ensuivit la mise en place du règne de Norman Osborn qui remplaça plusieurs héros et héroïnes par d'anciens vilain-e-s qui prirent les noms et les costumes des précèdent-e-s. Osborn est au plus haut de sa force dans ce comics. Et il décide, manipulé par Loki, de s'attaquer à une cité récemment apparue sur les terres des USA. En effet, Asgard a été emmenée sur terre par Thor. Osborn y voyant une menace pour son pouvoir décide de monopoliser outes les forces qui sont sous son contrôle pour attaquer Asgard. Mais n'est-ce pas un morceau trop grand à avaler? L'histoire regroupe les épisodes La Cabale, Prologue, Siege 1-4, Loki, Secret-Warriors, L'incroyable Spider-man, Les jeunes vengeurs (underneath it all), Captain America (bear any burden) et Fallen Sun.

Qu'ai-je pensé de ce comics? Les épisodes du siège sont, à mon avis, pas vraiment les plus intéressants. On y trouve surtout une grosse baston entre héros légitimes et illégitimes (je vous laisse deviner qui l'est et qui ne l'est pas ça fera une bonne dissertation). Elle est spectaculaire mais on n'y trouve pas vraiment autre chose. Le prologue et la cabale sont des introductions mais ne servent pas à grand-chose mis à part expliquer les buts d'Osborn et de Loki. Les épisodes que j'ai le plus apprécié sont ceux des Jeunes Vengeurs et de Captain America. Le premier nous met face aux doutes que possèdent chacun des membres de cet équipe. On sent leurs problèmes et faiblesses face à leur besoin de se sentir utile. Captain America, lui, met ensemble Steve Roger et Bucky. Le second porte le flambeau et se demande si ses actes et ses méthodes lui permettent d'être ce héros si populaire et apprécié. Comment peut-il accepter ce fardeau? J'ai aussi beaucoup aimé l'épisode de clôture qui, au lieu d'une bataille, crée un hommage envers l'un des tombés. Je l'ai trouvé très émotionnel malgré ma méconnaissance de beaucoup d’événements cités. En bref, du bon et du moins bon.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare. Une bataille dans les grandes lignes mais les épisodes qui se déroulent après le gros des événements sont, à mon avis, les plus réussis. J'apprécie aussi que les buts et les actes de Loki fassent de lui un personnage trouble.

  • À lire.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

12:31 Écrit par Hassan dans BD/Comics, Comics, Marvel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : siege, dark reign, thor, asgard, vengeurs | | | |  Facebook

10/11/2013

Thor renaissance par J. M. Straczynski, Olivier Coipel et Marko Djurdjevic

Titre : Thor renaissance51Q%2BnxJi8qL._.jpg
Auteurs : J. M. Straczynski, Olivier Coipel et Marko Djurdjevic
Éditeur : Panini France 2011
Pages : 324

Ce Marvel présente le retour d'un héros connu de tous puisque son retour au cinéma s'est fait il y a peu de temps. Ce comics regroupe trois histoires. La premières est Renaissance. En effet, le dieu du tonnerre est mort lors du Ragnarok avec son peuple entier. Durant ce temps l'univers Marvel se déchirait durant l'événement Civil War (que je ne connais pas encore en totalité). Mais comme les morts ont tendances à revenir à la vie dans cet univers Thor revient parmi nous. Thor souhaite changer les choses donc son retour se fera dans une petite ville en Oklahoma. Bien entendu l'arrivée du royaume d'Asgard en entier ne peut que créer quelques problèmes avec les autorités locales et fédérales. Surtout quand la loi de recensement des super-héros vient pointer son nez. Mais Thor veut surtout retrouver son peuple caché auprès des âmes humaines. La seconde histoire est un one shot intitulé La légende de Skurge l'exécuteur. La réalité est modifiée et personne ne semble se souvenir de qui était Skurge l'un des héros d'Asgard. C'est la raison pour laquelle Thor part en quête de son souvenir avec Loki et Balder. Leur quête se déroulera sur les neuf mondes et par delà la mort. Enfin, la dernière histoire est un one shot: La procès de Thor. Alors que Asgard combat les géants des glaces de nombreux guerriers perdent la tête. Est-ce le cas de Thor? Certain-e-s l'ont vu se retourner contre les Asgardiens. Odiun décide donc d'enquêter.

J'aime bien Thor. C'est un viking et un dieu de l'orage. J'aime les vikings et j'adore les orages. On ne peut que s'entendre. Cependant je ne suis pas non plus un grand fan de ce personnage (même si il a trop la classe avec son marteau et les éclairs). Cette renaissance permet de réintroduire un personnage dans l'univers Marvel. Ca me semble réussit. Non seulement les interactions avec les humains qui voient apparaître un royaume entier sur un champ est hilarante mais Thor n'est pas forcément content des agissements de ses anciens amis. Mais sa quête reste très tranquille. Voir expédiée. On reçoit quelques informations sur des possibilités futurs mais le retour d'Asgard est rapidement résolu. Les deux autres histoires ne m'ont pas convaincues. Je n'étais pas fan des dessins et les intrigues ne m'intéressaient pas vraiment.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Sympa et drôle avec un Loki un peu différent (mouhahaha je sens les fans de Hiddleston s'évanouir!) avec des indices sur des intrigues futures qui pourraient s'avérer intéressantes.

  • Tolkien.

Image: Amazon

11:46 Écrit par Hassan dans BD/Comics, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thor, renaissance, marvel | | | |  Facebook

02/11/2013

Thor: The dark world

l'Avengers Thor est de retour. Après une première adaptation remarquée pour son manque d'intérêt (mais toujours sympa à revoir) et son entrée dans le groupe des Avengers lors des événements de New-York il est temps pour Thor de montrer de quoi il est vraiment capable seul. Nous entrons ici dans la légende. Car il y a des milliers d'années une menace a pesé sur les 9 mondes. Les elfes noir et leur maître, Malekith, ont tenté de détruire l'univers grâce à un artefact extrêmement puissant: l’éther. Mais les forces d'Asgard menées par le père d'Odin ont vaincu et ont caché l'artefact. Malheureusement ce qui est enterré revient souvent à la surface. Et c'est ainsi que Jane retrouve l’éther forçant Thor à retourner sur Terre après avoir pacifié les 9 mondes. Mais ce retour d'un ancien artefact est-il le premier pas pour le retour d'une force bien plus obscure?

Je n'ai plus besoin de l'avouer j'aime bien ces films de super-héros. Surtout quand ils sont bien faits. Bien que j'attendais Thor avec impatience - un dieu capable de manier la foudre quoi de mieux? - j'avais certaines craintes quant à sa qualité. Après tout le premier film du nom était loin d'être intéressant et le personnage n'était pas centrale dans Avengers qui tient surtout sur Ironman. Cependant, mes craintes furent rapidement déblayées par mes rires devant les aventures de Thor et de Jane. En effet, non seulement les combats sont bien fait mais ils ont réussi à utiliser l'humour quand il le fallait. Je pense que je garderais toujours en tête cette scène de Loki se déguisant en plusieurs personnages. Il est cependant dommage que certains personnages ne reçoivent pas toute l'attention qu'ils mériteraient. Odin, par exemple, est sans intérêt. Tandis que Sif mériterait plus que d'être l'amoureuse éconduite de Thor. Un film très sympathique donc.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario. Je craignais le pire tout en ne le souhaitant pas et je ressors d'une salle après m'être beaucoup amusé!

  • Joss Whedon.

Image: Site officiel

Thor_standard_1280x1024.jpg

29/04/2012

The Avengers. L'union fait la force, vraiment?

Après nous avoir fait aimer, ou subir dans plus d'un cas, les héros emblématiques des comics Hollywood a décidé de nous offrir un film qui regroupe plusieurs super-héros! Nous retrouvons donc Ironman, Thor toujours aussi kitsch, Hulk dont les films étaient des horreurs et Captain America incarnation du patriotisme américain en collants. Tous ces héros sont réunis par Nick Fury directeur du SHIELD dont l'une des bases a été attaquée, et détruite, par ce cher Locky qui avait disparu depuis l'été passé. Il ne revient pas en tant que roi d'Asgard mais comme général d'une armée d'aliens bien décidée à détruire la Terre. Nos bras cassés préférés vont donc tenter d'accepter de travailler ensemble pour stopper Locky tout en détruisant la moitié de Manhattan (de toute façon on est en pleine crise donc ramener un peu de travail ça ne peut que faire du bien). Une grande partie du film n'est dont qu'un - trop? - long prélude à la bataille de New-York durant laquelle chacun des super-héros montrera sa force au monde.

Les personnes qui me suivent régulièrement savent que j'ai regardé la plupart des films de super-héros sortis dernièrement. La plupart du temps je les apprécie sans être, pour autant, aveugle sur le manque global de qualités. Après tout, ce sont surtout des productions sans réelles imaginations puisque les producteurs se "contentent" d'adapter une histoire qui existe déjà. Ces adaptations peuvent être réussies, moyennes ou carrément mauvaises comme un film normal. Il faut avouer que je trouve souvent ces films moyens que bons. Mais, mis à part quelques ratés retentissants, je m'amuse plutôt bien. La question est donc de savoir comment la jonction entre plusieurs univers et super-héros peut se faire? Comme on me l'a dit après la séance, relier ces mondes de styles différents est difficile. Le risque est de donner trop de place à un personnage face aux autres et il est certain que Ironman est ici prédominant. Heureusement, Ironman est un personnage très humoristique alors que Captain America est trop sérieux à mon goût (et aussi trop patriote en collants). Le problème de ce film est aussi son rythme. Le début du film est poussif. Les personnages sont reliés avec difficultés et les choses traînent en longueur tandis que le groupe se constitue très - trop! - lentement. Ce qui laisse moins de temps pour le véritable but de ce film: la grosse baston de New-York. Heureusement que celle-ci nous offre notre demande de combats avec les suspens sans suspens et les situations humoristiques qui ne sont drôles que dans le cadre du film (observez Locky et Thor quand ils sont près de Hulk). Les plans sont "astucieusement" mis en scènes pour nous offrir les combats de chacun des héros de la manière la plus fluide possible ce qui n'est pas trop mal réussit. Mais la fin du film nous offre aussi la possibilité qu'une suite soit possible. On verra bien.

Image: Site Officiel

avengers_wp11_1280.jpg

29/04/2011

Thor

Je suis fasciné par la civilisation nordique et sa mythologie depuis que j'ai lu un livre écrit par Régis Boyer sur les Vikings. Je n'ai pas encore lu beaucoup de livres sur le sujet mais je trouve que cette histoire est l'une des plus intéressantes. Je ne suis pas le seul dans ce cas puisque Marvel avait mis en place les aventures de Thor sur notre monde plus ou moins actuel. Cette nouvelle adaptation de comics est donc basée sur un Thor américanisé. Nous arrivons, donc, immédiatement aux USA dans un désert du nouveau Mexique. Une jeune astrophysicienne y fait des mesures pour tenter de comprendre un lien entre ses observations et des phénomènes atmosphériques. Et c'est en observant qu'elle se trouve face au pont arc-en-ciel qui est basiquement un trou de ver. Et à ses pieds se trouve Thor. Ce dernier a été banni d'Asgard par son père, Odin, pour avoir risqué une guerre. Il se retrouve sans pouvoirs et sans Mjolnir sur notre terre du XXIème siècle. Et pour retrouver sa place il devra montrer qu'il est digne d'être roi.

Je me demandais, en allant au cinéma, si j'avais tort d'aller voir ce film. J'avais peur de me retrouver face à une adaptation ratée. Je me demandais si ce film ne risquerait pas d'être plus mauvais que la plupart des adaptations peuvent l'être. Bon, la première chose que je me suis dites en voyant Thor, ses amis et Asgard c'est à quel point tout ceci est kitsch et clinquant. Ce n'est, personne ment, pas un style que j'apprécie. Mais j'ai apprécié l'arrivée de Thor sur la Terre surtout parce que c'est l'occasion de rire un peu aux dépends d'un dieu. Ce dernier se retrouve privé de ses pouvoirs mais continue à se croire invincible ce qui le conduit à se faire souvent battre. J'ai trouvé la morale de l'histoire très attendue et les combats assez peu prenant. Bref, à mon avis c'est un film passable à voir pour se détendre que l'on oubliera rapidement.

Image: Site officiel

thor_wallpaper_1280x1024_1.jpg

10:03 Écrit par Hassan dans Film, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thor, marvel | | | |  Facebook