tidiane n'diaye

  • Le génocide voilé. Enquête historique par Tidiane N'Diaye

    Titre : Le génocide voilé. Enquête historique
    Auteur : Tidiane N'Diaye
    Éditeur : Folio 2008
    Pages : 311

    TW : Mentions de supplices

    Je me dois de l'exprimer immédiatement, je ne suis pas un grand connaisseur de l'histoire de l'esclavage. En dehors de connaissances scolaires, j'ai lu quelques livres mais rien qui ne me permette d'avoir une connaissance précise des faits et de leur interprétation. C'est la raison pour laquelle on m'a prêté ce livre, avec l'espoir personnel de mieux comprendre une partie spécifique de l'histoire de l'esclavage sur le continent africain.

    Ce livre se concentre sur la mise en esclavage des populations du continent africain par les arabes de confusion musulmane. L'auteur essaie d'en faire un bilan sur le long terme tout en s'intéressant aux sévices infligés. Ceux-ci conduisent l'auteur à considérer que l'esclavage est une forme de génocide puisque les personnes enlevées sont empêchées dans leur capacité de faire des enfants. De plus, l'auteur s'intéresse fortement à l'idéologie qui permet de justifier l'esclavage. Il mentionne, bien entendu, le Coran mais aussi la Bible. Cela lui permet de démontrer qu'il existe une hiérarchie entre les humain-e-s qui permet de justifier l'esclavage. Cette hiérarchie se base sur la "race" mais aussi sur la religion.

    Je suis emprunté dans ma présentation de ce livre. En effet, celui-ci nomme des crimes inhumains. Il met évidence un esclavage massif qui existe encore sous certaines formes. Mais l'auteur ne prouve ses propos que par de vagues références sans jamais nous donner les documents précis. Bien entendu, on peut se baser sur l'histoire oral. L'auteur le fait mais ne nous donne pas sa méthodologie. Mais ce qui me gêne le plus dans ce livre est son examen de l'occident. Il est connu et accepté que la traite atlantique est un crime. Dans ce livre l'auteur semble minimiser ce crime et marquer l'occident comme pourvoyeur de justice face à des musulmans criminels. Cela le conduit même à louer l'action de la Belgique au Congo ! À peine mentionne-t-il les raisons purement économiques derrière la lutte occidentale contre l'esclavage et la colonisation. Et jamais le livre ne mentionne ce qu'a permis l'occident dans les colonies. Cela me parait un manque important qui déséquilibre fortement ce livre et sa thèse.

    Image : Éditeur