30/04/2017

Wintersmith (Discworld 35, Tiffany Aching 3) par Terry Pratchett

Titre : Wintersmith (Discworld 35, Tiffany Aching 3)
Auteur : Terry Pratchett
Éditeur : Corgi 2010
Pages : 373

Tiffany Aching a 13 ans. Elle est une sorcière de plus en plus talentueuse. Mais elle n'est pas encore prête à rentrer chez elle. Elle continue son entrainement mais chez une autre sorcière. Cette dernière est l'une des plus étrange de la sororité. À tel point que la plupart des jeunes sorcières ne restent chez elle que quelques jours au plus. Mais Tiffany est restée 3 mois et elle compte bien ne pas se laisser faire. Car sa nouvelle professeuse, Miss Treason, est aveugle et sourde. Étant une sorcière, elle emprunte les yeux et les oreilles d'autres animaux à proximité dont, de temps en temps, les yeux et les oreilles de Tiffany. Miss Treason est aussi crainte. Des histoires atroces circulent à son sujet. Mais Tiffany ne se laisse pas avoir et essaie de comprendre d'où proviennent ces histoires. De plus, Tiffany décide de danser lors d'un évènement très particulier. Depuis, l'esprit de l'hiver est tombé amoureux d'elle et essaie de la charmer. Ce pourrait être mignon si ses efforts n'étaient pas un désastre pour tout le monde et s'il n'était pas bien plus âgé qu'elle.

Je l'ai déjà dit et répété, et d'autres aussi, l'un des thèmes majeurs de Pratchett est l'importance des histoires. Plusieurs livres utilisent ce thème de manière sous-jacente alors que d'autres s'y attaquent centralement. Plusieurs personnages en ont conscience et s'en sortent bien mieux car illes savent comment l'histoire est censée continuer. Par exemple, Rincewind sait qu'il sera toujours impliqué dans des évènements dangereux dont il se retrouvera le centre d'attraction. Mais il me semble que le cycle de Tiffany Aching met ce thème au centre entier des livres qui le forme.

Ce thème est présent dans plusieurs intrigues du livre. Pour la plus importance, celle du Wintersmith, on observe Tiffany passer de témoin d'une histoire à part intégrale de celle-ci. Depuis, elle doit trouver un moyen de s'en sortir dans le cadre d'une intrigue déjà ancienne : une divinité amoureuse d'une mortelle. Cette histoire ne peut se conclure que de certaines manières. Il est révélateur, à mon avis, que plusieurs personnages sont mentionnés ou montrés en train d'observer Tiffany sans toujours agir sur l'histoire. Le thème est aussi présent dans l'intrigue secondaire de Miss Treason. Celle-ci est décrite comme une sorcière qui crée des histoires et qui les utilisent pour gagner en pouvoir sur les personnes dont elle a la charge. Après son départ, c'est la sorcière qui la suit qui doit apprendre l'importance des histoires. Plus généralement, le livre semble nous dire qu'être humain-e implique de raconter des histoires à soi-même et aux autres. C'est ainsi que l'on sait qui on est mais aussi que l'on sait comment se comporter dans des situations précises. Et une bonne histoire va rapidement se répandre dans le monde entier.

*
**
***
****
***** Bien que Pratchett continue à traiter du même thème il le fait toujours aussi bien.

Image : Site officiel

wintersmith1.jpg

29/03/2017

A hat full of sky (Discworld 32, Tiffany Aching 2) par Terry Pratchett

Titre : A hat full of sky (Discworld 32, Tiffany Aching 2)
Auteur : Terry Pratchett
Éditeur : Harper Collins septembre 2015
Pages : 400

Tiffany Aching a maintenant 11 ans. Il y a deux ans qu'elle a vaincu la reine des fées en combat singulier. Mais elle ne sait pas exactement comment elle a accompli cet exploit. Il y a exactement deux ans que Granny Weatherwax lui a signifié son respect et lui a offert un chapeau de sorcière invisible. Cette même journée, il avait été expliqué à Tiffany Aching que lorsqu'elle serait prête une sorcière viendrait la chercher pour l'emmener en apprentissage. Son territoire serait mis en observation pendant son départ en attendant son retour. Il est maintenant l'heure de partir. Bien que Tiffany ne sache pas vraiment ce qu'est la sorcellerie elle se rend rapidement compte que ce n'est pas du tout ce qu'elle pensait. Faire attention aux petits soucis du voisinage ne semble pas être un acte particulièrement magique. Alors elle essaie de petits tours. Mais ce qu'elle pense être parfaitement inoffensif pourrait bien mettre sur sa trace un prédateur aussi ancien que puissant.

Lors du premier tome du cycle de Tiffany Aching je concluais sur l'impression que le livre créait un personnage. Toutes les aventures de Tiffany n'étaient que des moyens pour elle de découvrir son identité de sorcière et son lien avec son territoire. Ce second tome s'inscrit dans cette même impression. Bien que Tiffany sache ce qu'elle est cela n'implique pas qu'elle sache qui elle est. Quoi de mieux, pour parler d'identité, que d'utiliser une jeune adolescente? Ainsi, ce tome permet à l'auteur de confronter Tiffany Aching à ses paires et aux identités imposées par un monstre venu des débuts des temps. Les sorcières sont, chez Pratchett, une sororité large et peu régulée. Il existe une ou deux institutions mais les personnages sont souvent seuls. Ainsi, la quête d'identité de Tiffany Aching lui permet de découvrir plusieurs styles de sorcellerie et de décider de celle qui lui convient. Ces styles se divisent en deux: la sorcellerie modeste mais toujours présente de Granny Weatherwax et de l'enseignante de Tiffany Aching et la sorcellerie qui utilise des objets et qui essaie d'avoir du style. D'une certaine manière, on trouve dans ces deux styles une tension entre ce qui est pensé archaïque et ce qui est vu comme moderne.

De plus, ce tome est probablement l'un de ceux qui parle le plus de la puissance des histoires. C'est un thème presque universel sur le cycle du Disque-Monde mais certains livres s'y attachent de manière plus importante que d'autres. À mon avis ce tome fait partie de ceux-ci. En effet, Granny Weatherwax y personnifie l'importance des histoires pour non seulement aider les autres mais aussi imposer le respect. Les histoires n'ont pas forcément besoin d'être racontées ni d'être la vérité il faut simplement qu'elles existent. Mais, si j'ai bien lu, les histoires sont aussi des moyens de se créer une identité. Il y a toute une scène, probablement la meilleure du livre à mon avis, qui explicite cette idée. En conclusion, Pratchett signe un second tome d'un cycle qui possède tout ce qui fonctionne dans le Disque-Monde mais qui est, ici, mature et non en construction.

*
**
***
**** Un bon second tome pour un cycle encore jeune. Je me réjouis de lire la suite des aventures de Tiffany Aching.
*****

Image: Site officiel

a_hat_full_of_sky1.jpg

24/03/2017

The wee Free Men (Discworld 30, Tiffany Aching 1) par Terry Pratchett

Titre : The wee Free Men (Discworld 30, Tiffany Aching 1)
Auteur : Terry Pratchett
Éditeur : Corgi 29 avril 2004
Pages : 279

L'une des personnages dont on me parle depuis un bon moment apparaît enfin: Tiffany Aching. Tiffany est une jeune fille de 9 ans. Elle vit dans une bergerie avec sa famille constituée de beaucoup de sœurs et de son petit frère, le seul enfant mâle de la famille. Ses journées sont divisées par les travaux qu'elle doit accomplir pour sa famille et faire attention à son frère qui ne souhaite de la vie que de recevoir des friandises. Mais la vie sympathique de Tiffany va changer. En effet, les fées souhaitent revenir dans le monde. Les monstres commencent à prendre forme dans les forêts et les rivières tandis que son petit frère est enlevé. Mais Tiffany n'est pas une simple petite fille de 9 ans. Elle est une sorcière de 9 ans (bien qu'elle ne soit pas entraînée). Et les sorcières n'apprécient pas lorsqu'on vole ce qui leur appartient.

Ce tome est un nouveau livre écrit à destination des enfants. Ainsi, Pratchett décide de parler des histoires et des contes de fées. Il utilise tout ce que l'on connaît et que les enfants connaissent et montre pourquoi ces histoires sont bêtes. Pendant qu'on y est... autant utiliser un personnage du même âge que le public cible. Mais l'intrigue n'est pas aussi simple. J'ai l'impression que, derrière l'aventure et la quête, Pratchett parle de deuil. Tiffany a perdu sa grand-mère récemment. Celle-ci est pourtant très présente dans le récit et dans la vie de Tiffany. À plusieurs reprises, l'intrigue s'arrête pour expliquer de quelle manière la Grand-Mère aurait réagi face à des événements précis qu'ils soient des injustices ou de simples soirées jusqu'au climax du livre.

Malheureusement, je n'ai pas exactement apprécié ce livre. Je l'ai trouvé trop facile. Comme si Tiffany ne pouvait pas échouer. Mais il est possible que ce soit voulu. Peut-être est-il plus intéressant de penser le personnage de Tiffany comme un personnage en construction durant l'intrigue. Au début du livre, Tiffany Aching ne sait rien ni ne comprend rien, elle agit selon ce qu'elle pense juste. Elle ne fait que suivre son instinct. L'intrigue lui permet de mettre en doute ce qu'elle pense savoir et de découvrir non seulement l'identité de sa famille mais aussi ce qui est réel, l'identité de son ennemi et surtout sa propre identité. À mon avis, le livre est un moyen facile de créer Tiffany. Mon problème est donc dû au fonctionnement même du tome. Ce qui explique pourquoi j'ai, d'un seul coup, énormément apprécié la fin du livre. Tiffany est enfin créée.

*
**
*** D'un côté j'ai trouvé ce tome laborieux... de l'autre il crée un personnage qui pourrait donner un nouveau souffle au cycle des sorcières.
****
*****

Image: Site officiel

the_wee_free_men1.jpg