tony bedard

  • Geoff Johns présente Green lantern intégrale 5 par Geoff Johns, Tony Bedard et peter J. Tomasi

    Titre : Geoff Johns présente Green lantern intégrale
    Auteurs : Rick Remender, Matteo Scalera et Moreno Dinisio
    Éditeur : Image Comics 31 octobre 2018
    Pages : 112

    Les intégrales de Green Lantern regroupent tous les volumes parus à ce jour. En revanche, cette cinquième intégrale s'intéresse à des épisodes jamais édités soit Green lantern 53-67, Green lantern corps 58-60 et Green lantern emerald warriors 8-10. Cette intégrale débute juste après la guerre contre la mort. Le corps des Green lanterns a dû accepter une alliance avec tous les autres corps afin de vaincre l'entité de la mort ce qui a libéré l'entité de la vie. La guerre est terminée mais une nouvelle menace s'attaque aux différentes entités. Hal Jordan décide de s'allier à des membres d'autres corps afin de les sauver et de les expulser de la Terre. Mais les Gardiens risquent de ne pas aimer cette alliance.

    SPOILERS

    Cette intégrale semble fonctionner en lien avec l'épisode Brightest Day, que je n'ai pas lu. En utilisant cette nouvelle lanterne Geoff Johns ajoute d'autres éléments à la mythologie qu'il manipule depuis plusieurs années. On en sait donc enfin plus sur ces entités mais aussi sur leur pouvoir et sur les origines des Lanterns et des problèmes connus par les Gardiens. Loin d'être une erreur, on apprend que leur premier corps a été manipulé par l'un de leurs membres : Krona.

    Mais ce tome permet aussi d'ouvrir l'intrigue à ce qui arrive lors des New 52 lorsque l'univers DC fut recréé. Les dernières pages s'ouvrent sur le statu quo d'Hal Jordan mais aussi des autres membres humains du corps ainsi que sur la mort de Mogo. De plus, Geoff Johns continue à ajouter des éléments afin de continuer son intrigue. Outre le Premier Lanterne, il tente surtout de montrer en quoi les Gardiens deviennent dangereux et commencent à se méfier de leurs corps, une intrigue qui se conclut lors du quatrième tome de Green Lantern publié par Urban Comics.

    *
    **
    *** Une intégrale qui donne parfois l'impression de ne pas donner toutes les informations nécessaires. Mais elle permet de prouver que Geoff Johns avait préparé ses idées, même si la fin de son run fut plutôt médiocre selon moi.
    ****
    *****

    Image : Éditeur

    geoff-johns-presente-green-lantern-integrale-5.jpg

  • Green Lantern 4. Le premier lantern par Geoff Johns, Tony Bedard, Doug Mahnke et Szymon Kudranski

    Titre : Green Lantern 4. Le premier lanterngreen-lantern-tome-4-270x433.jpg
    Auteurs : Geoff Johns, Tony Bedard, Doug Mahnke et Szymon Kudranski
    Éditeur : Urban comics 13 février 2015
    Pages : 168

    Ce tome 4 reprendre les numéros 17-20 de Green Lantern et 19 de Green Lantern : new guardians. Le run de Geoff Johns se conclut enfin avec ce quatrième tome de la saga new 52 qui voyait Hal Jordan exclut et Sinestro réintégré dans le corps. Simon Baz a enfin retrouvé Hal Jordan ainsi que Sinestro. Le problème c'est qu'il est tombé dans l'anneau noir de Black Hand et, donc, qu'il est techniquement mort. Cependant, son arrivée permet d'ouvrir une porte afin de retourner dans l'univers. Celui-ci est en danger. Le premier lantern est en train de devenir de plus en plus puissant alors que les Gardiens, pour la première fois depuis longtemps, ressentent de la peur. Enfin, tout ce que ces gardiens ont fait a une conséquence. Il est dommage que celle-ci risque de détruire l'univers

    Que penser de cette conclusion ? Bien que j'apprécie ce qu'a fait Geoff Johns autours de l'univers des Green Lantern je ne peux que m'estime un peu déçu. La conclusion est assez mauvaise bien qu'elle permette de donner une fin à de nombreuses intrigues et d'offrir quelques dialogues intéressant (par exemple entre Jordan et Sinestro) tout en relançant le tout pour un-e prochain-e scénariste. J'ai aussi beaucoup aimé ce qui a été fait autours de Sinestro. Sa plus grande peur a enfin lieu et ceci a des conséquences très importantes sur le personnage. Cependant, ce tome et celui qui précède avait placé la lutte bien trop haut pour que l'on ne se sente pas déçu par la manière de la conclure. Tout cela est beaucoup trop facile. C'est, pour moi, un bilan en demi-teinte

    *
    **
    *** Peut mieux faire.
    ****
    *****

    Image : Éditeur