tudors

  • Les Tudors saison 3

    Il y a très longtemps que je n'avais pas eu le plaisir de regarder tous les épisodes de la série The Tudors à la suite. Mais puisque j'avais réussi à me procurer la saison trois il était temps que je le fasse à nouveau. Pour rappel, nous avions quitté le Roi Henry VIII (joué magnifiquement pas Jonathan Rhys Meyers) alors qu'il coupait la tête à sa seconde femme. Qu'elle l'ait mérité ou non j'étais content de la voir partir. La seconde saison se terminait sur une scène magnifique du Roi en train de manger à plein main les entrailles d'un cygne (cuisiné, je vous rassure). Mais ce n'est de loin pas la fin de l'histoire et cette troisième saison nous le montre en huit épisodes.

    Nous retrouvons, donc, le Roi avec sa nouvelle reine: Jane Seymour. L'ambiance que cette nouvelle reine imprime à la cours (et à la série par la même occasion) est très différente de l'ambiance que nous avions lors des deux premières saisons. J'ai eu l'impression d'observer un Roi calmé. En effet, la Reine tente de guérir les divisions qui ont eu lieues entre le Roi et ses enfants. C'est donc un début de saison très calme avec de nombreux moment de réconciliations. Mais cette atmosphère est contrebalancée par une révolte catholique au nord du royaume. Celle-ci permet de montrer le caractère fourbe et cruel du roi. Les mises à mort et les gibets se multiplient sur son ordre sans que personne ne puisse l'arrêter même pas la Reine. Nous y retrouvons aussi la quatrième femme du Roi: Anne de Clèves. Contrairement aux précédentes l'actrice qui joue cette Reine semble avoir eu envie de donner un caractère très maladroit à Anne de Clèves. Elle ne semble ni à l'aise ni heureuse de se trouver à la cours et on s’attend à la voir partir sans surprises.

    En résumé, le rythme de cette saison est plus rapide que précédemment. Mais les épisodes nous montrent aussi de nombreux événements extérieurs à la cours. Contrairement aux deux précédentes cette troisième saison laisse de coté les intrigues de cours pour nous montrer les combats, les répressions mais aussi la diplomatie et l'espionnage en actions. J'ai eu l'impression que l'ambiance était bien plus sombre que précédemment. Les mises à morts sont nombreuses et, parfois, particulièrement cruelles. A croire que les producteurs souhaitent montrer un Roi qui a perdu toute mesure et qui s'est mué en tyran.

    Image: Site officiel

    tudors4_800x600.jpg