13/05/2017

Low 3. Les rivages de l'espérance par Rick Remender, Greg Tocchini et Dave McCaig

Titre : Low 3. Les rivages de l'espérance
Auteurs : Rick Remender, Greg Tocchini et Dave McCaig
Éditeur : Urban 17 mars 2017
Pages : 144

Ce tome 3 contient Low 11-15 publiés dans Low col. 3: Shore of the dying light. Il y a dix ans, une famille était détruite lors d'une attaque pirate. Il y a des milliers d'années, l'humanité s'est réfugiée sous les eaux face à un soleil en expansion. Il ne reste plus que trois cités humaines. La mort est proche et l'espoir presque éteint. Mais une sonde est arrivée d'une autre planète. Il est possible que la vie soit possible. Depuis, Stel Caine a décidé de retrouver cette sonde, d'en faire le but de sa vie, de sauver ce qui reste de l'humanité. Par la même occasion, elle retrouve ses filles qui lui ont été volée il y a longtemps. Et aujourd'hui, Stel Cain a enfin atteint la surface et y trouve une vie nouvelle et différente de tout ce qu'elle a connu. Ses filles, elles, suivent de près. Mais sont-elles identiques aux souvenirs qu'en a Stel ?

Rick Remender écrit ce comics afin de parler d'espoir. Il met en place plusieurs cités et plusieurs personnages qui se trouvent toujours sur le spectre de l'espoir. Salis est une démocratie condamnée, Paloma une civilisation pirate qui interdit le savoir et Volden une dictature qui tue toutes personnes accusées d'espoir. Stel est l'incarnation de l'espoir tandis que l'une de ses filles croit en l'idéologie de Volden. Avec ces différents personnages et cités Rick Remender nous demande de nos situer nous-même : sommes-nous des optimistes invétérés ou plutôt des pessimistes ?

De plus, Remender crée des intrigues difficiles pour tous les personnages. Quel que soit le personnage elle se retrouve mêlé à des dangers, à des trahisons et des difficultés extrêmes. Stel garde l'espoir mais elle doit d'abord remonter la pente après la perte de sa famille. Ce changement s'est mis en place durant le second tome face à une cité assombrie peuplée de cannibales. Les autres personnages doivent aussi revenir sur leur passé et réussir à accepter leurs erreurs, voir leurs crimes, pour continuer leur quête. L'intrigue est servie par un art que j'apprécie beaucoup. On sent que les dessinateurs se sont amusés à créer des espèces et des lieux flamboyants.

*
**
***
**** Une intrigue global mêlée à quelque chose de plus intime dans un cadre toujours aussi beau.
*****

Image : Éditeur

low-tome-3-42635-270x418.jpg

12/04/2017

Injustice les dieux sont parmi nous 6. Année 3 - 2ème partie par Tom Taylor, Brian Buccellato, Bruno Redondo et Mike S. Miller

Titre : Injustice les dieux sont parmi nous 6. Année 3 - 2ème partie
Auteurs : Tom Taylor, Brian Buccellato, Bruno Redondo et Mike S. Miller
Éditeur : Urban 8 juillet 2016
Pages : 184

Ce tome 6 contient Injustice: Gods among us year three 7-12 et annual 1. Lors de cette troisième année Batman s'allie à John Constantine afin de vaincre Superman. Pour cela, il accepte de kidnapper Raven et d'accomplir un pacte avec un démon. Malheureusement, d'autres forces magiques sont en accord avec Superman. La créature du marais par exemple mais aussi, et c'est une surprise, le Spectre dont la puissance est presque inégalée. Mais Batman a réussi à placer Superman dans un sommeil magique et son règne en est fragilisé. Le combat n'est pas terminé et l'une des prédictions de Madame Xanadu est accomplie : Wonder Woman est de retour et elle fera tout son possible pour sauver Superman et châtier ses ennemis !

Que penser de ce nouveau tome et de son changement de scénariste ? Personnellement, j'ai beaucoup moins apprécié. Injustice pose la question du pouvoir absolu, de la tyrannie, de la nécessité d'agir en commun et de la résistance. Pour cela, Superman avait été posé comme l'homme bon qui tombe et Batman l'homme mauvais mais moral. Ça fonctionne assez bien malgré l'impression que les tomes enchainent les combats sans vraiment avance. Un problème rendu plus important encore par le fait que l'on connait la fin. On sait que Superman gagne et que seul l'intrigue du jeu vidéo permet à Batman de finalement le vaincre. Le comics est censé nous montrer un processus et non une suite de combats. Malgré tout, ça fonctionnait encore assez bien.

Malheureusement, ce nouveau tome oublie le processus pour ne créer que des situations arbitraires dont la résolution est mal écrite. L'exemple parfait est le secret derrière le comportement du Spectre. Pire encore, ce tome donne l'impression de ne créer que des combats sans aucune substances comme si le jeu était figé. Mais le pire, à mon avis, est Wonder Woman. Depuis le début je me suis demandé pour quelle raison une femme qui incarne une guerrière chargée de défendre la paix se range dans le camp de Superman. Ce tome nous donne la réponse et elle pose de nombreux problèmes. Non seulement, à mon avis, la raison de Wonder Woman est mauvaise. Mais, en plus, elle détruit tout possibilité d'exister pour elle-même. Il aurait été bien plus intéressant de laisser Superman dormir et de donner à Wonder Woman le leadership. Enfin, l'évolution d'Harley Quinn est effacée. Durant les tomes précédents elle expliquait ne plus vouloir vivre une relation abusive. Ce tome la voit tomber amoureuse d'un homme après qu'il l'ait frappée au combat... Ce tome me donne l'impression d'un gâchis.

*
**
*** Tout se passe comme si les personnes en charge ne savent pas quoi faire de l'intrigue ni des personnages.
****
*****

Image : Site officiel

injustice-tome-6-40572-270x408.jpg

28/10/2016

Black Science 2. La boîte de Pandore par Rick Remender, Matteo Scalera et Dean White

Titre : Black Science 2. La boîte de Pandore
Auteurs : Rick Remender, Matteo Scalera et Dean White
Éditeur : Urban 7 mai 2015
Pages : 136

Ce second tome contient les numéros 7-11 publiés dans Black Science vol. 2 : Welcome, Nowhere. Dans le tome précédent on apprenait qu'un certain Grant a inventé une machine capable de traverser les murs de la réalité afin de voyager dans ce qu'il nomme l'infinivers. Malheureusement, ce "pilier" est défectueux et le groupe emmené par Grant se perd dans les dimensions parallèles. Certains sont déjà mort-e-s. Grant est même considéré comme mort et sa disparition a mis à mal le groupe. En effet, les enfants de Grant se sont enfuis forçant Kadir à les rechercher. Le groupe est secondé par le chaman kidnappé précédemment. Cependant, dans de multiples univers de nombreux Grant créent des piliers et d'autres personnes essaient de s'en emparer. Il semblerait que la machine soit encore plus dangereuse que prévue.

Le tome précédent nous jetait dans la piscine en nous intimant de nager. On ouvrait à peine une page qu'une catastrophe se mettait en place. Ce tome permet de mieux construire certains personnages en particulier Grant, Kadir, Nate et Pia. On comprend un peu mieux qui illes sont et quels sont les envies qui leur permettent de survivre. Plus encore, ce tome permet d'introduire la menace posée par le pilier. Le Chaman l'explique précisément mais ce sont certains personnages qui permettent de mieux comprendre pourquoi cette invention est une mauvaise idée. Il faut aussi noter les magnifiques dessins. Remender aime créer des mondes particuliers et chacun sont sublimés par des styles très différents. On passe de rues sortis d'un film noir à une forêt luxuriante. Un bon second tome qui, encore une fois, ne place pas trop d’éléments.

*
**
***
**** La surprise passée on se pose un peu mais on ne sait encore presque rien de l'intrigue.
*****

Image : Éditeur

black-science-tome-2-31491-270x393.jpg

21/10/2016

Batman et Robin 6. A la recherche de Robin par Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Andy Kubert

Titre : Batman et Robin 6. À la recherche de Robin
Auteurs : Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Andy Kubert
Éditeur : Urban 21 octobre 2016
Pages : 192

Ce tome contient Batman and Robin 29-34 et Robin rises: Omega 1 publiés dans Batman and Robin Vol. 6: The hunt for Robin. Il y a quelques temps Damian Wayne, Robin, est mort. Suite à cette mort le Batman, Bruce Wayne, est devenu incontrôlable. Il a parcouru les rues de Gotham jours et nuits sans se reposer. Il a manipulé allié-e-s et personnes afin de trouver un moyen de ramener Damian à la vie. Et quand il s'est enfin calmé il a appris que Ra's al Ghul a volé les corps de Damian et de sa mère, Talia. Bien que Batman soit furieux il a dû attendre et s'occuper de Double Face et de la mafia locale. Mais, maintenant, Ra's et la Ligue des Assassins ont toute son attention. Jamais Batman ne les laissera manipuler le corps de son fils et il est prêt à voyager dans le monde entier et en enfer s'il le faut pour empêcher Ra's d'accomplir ses plans.

Ce tome 6 fait suite à un tome 4 très réussit et un tome 5 bien moins réussit. Ce dernier continue à ne faire office que de transition car le tome 6 reste dans la veine du 4. Batman a accepté la mort de son fils mais sa quête pour retrouver son corps le mène à collaborer avec plusieurs membres de la Ligue de Justice comme il a collaboré avec la Famille dans le tome 4. Bien que les Batman and Robin soient liés au batverse ils n'étaient pas très impliqué dans l'univers DC. Ce tome 6 fait exception. Il nous plonge dans une nouvelle ligue et fonctionne en parallèle d'intrigues liées à la Ligue de Justice. Personnellement, je trouve que cela nuit au fonctionnement du titre qui est censé être beaucoup plus précis. Mais, au moins, il permet d'introduire la suite.

*
**
***
**** Un second tome qui fait office de transition. Meilleur que le précèdent mais moins bon que le reste de la série.
*****

Image : Éditeur

batman-robin-tome-6-41492-270x415.jpg

08/10/2016

Batman Terre-un. 2 par Geoff Johns et Gary Frank

Titre : Batman Terre-un. 2batman-terre-1-tome-2-270x406.jpg
Auteurs : Geoff Johns et Gary Frank
Éditeur : Urban 29 février 2016
Pages : 168

Ce second tome contient Batman Earth-One vol. 2. Dans le tome précédent Bruce Wayne débutait sa quête de justice. Son enquête sur la mort de ses parents l'a conduit à s'intéresser au maire de Gotham : Cobblepot. Mais ce dernier n'était pas responsable et, après avoir menacé Bruce, il est mort assassiné par Alfred Pennyworth. Il a aussi fait la connaissance de Jim Gordon et de Bullock. Alors que le premier commence à s'affirmer comme l'exemple de la police non-corrompue le second, lui, tombe dans le désespoir après avoir vu ce qui reste des victimes d'un tueur en série local. Bien que le maire soit mort Gotham n'est pas en sécurité. De nouvelles menaces se mettent en place. Outre le réseau criminel de l'ancien maire un terroriste s'attaque à la bourgeoisie de la ville. Et des rumeurs de crocodile tueur se répandent dans la ville. Bruce est-il vraiment prêt à devenir le Batman ?

Terre 1 est une série de comics qui permettent de créer des histoires en dehors de la continuité. Mais les suites sont très longues à venir. Ainsi, le premier tome date de 2013 ! J'avais bien aimé sa lecture. Les auteurs nous décrivaient un Batman encore jeune, faillible. Ce second tome continue sur cette lancée. La légende commence à être bâtie mais une grande partie de ce qu'est le Batman n'existe pas encore. Bruce vit seul, cloîtré, et il n'enquête pas il combat. Cependant, ce tome permet de rajouter des personnages connus ou de leur donner un peu plus de substance. Il prend aussi des décisions inattendues et je me demande si cela débouchera sur quelque chose. Le tome reste donc dans la lignée du précèdent.

*
**
***
**** Une lecture sympathique pour un comics qui peut prendre des directions différentes de ce dont on a l'habitude.
*****

Image : Éditeur

14:44 Écrit par Hassan dans BD/Comics, Comics, DC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : batman, terre 1, dc, urban, geoff johns, gary frank, earth one | | | |  Facebook

06/10/2016

Batman. L'énigme de Red Hood par Judd Winick, Doug Mahnke, Shane Davis et Jeremy Haun

Titre : Batman. L'énigme de Red Hoodbatman-lenigme-de-red-hood-270x417.jpg
Auteurs : Judd Winick, Doug Mahnke, Shane Davis et Jeremy Haun
Éditeur : Urban 29 avril 2016
Pages : 512

Ce tome contient Batman 635-341 et 646-650, Batman Annual 25 et Red Hood: The lost days 1-6. Depuis la mort de Sue Dibny le monde DC est de pire en pire, de plus en plus sombre. Gotham a connu de nombreuses épreuves entre les vilain-e-s et l'épisode No Man's Land. Et Batman a des soucis avec une invention de son cru. Mais la ville frémit de nouvelles rumeurs. Il semble que quelqu'un prenne en cible les trafiquants et les malfrats de Gotham. Bien qu'il soit sans pitié il s'attaque à des personnes spécifiques. Et ses activités mettent à mal l'empire difficilement construit par Black Mask. Mais son existence est-elle un mythe ou une réalité ? Même Batman a du mal à le savoir et lorsqu'il trouve cette personne il ne peut que se poser la question : qui se cache derrière le masque rouge ?

Le tome est constitué de trois parties. Dans la première et la seconde nous avons la confrontation proprement dite. La troisième offre des informations sur des points obscurs de l'histoire. On aurait presque pu la mettre avant les deux autres mais cela aurait pu gâcher la surprise. Il faut se souvenir, tout de même, que l'identité du Red Hood n'allait pas de soi. Bien entendu un Jason était apparu dans Silence mais, à l'époque, c'était un usurpateur. Jason semblait bel et bien mort. Cette saga était l'occasion de le remettre sur le devant de la scène. On pourrait croire que l'intrigue est un moyen de confronter deux visions : la justice aveugle de Batman mais soumise à des règles et la vengeance aveugle et sans pitié de Jason. Il y a un peu de ça. L'histoire permet de se demander pourquoi Batman ne tue pas la bande de psychopathes qui vivent à Gotham ce au prix de la mort de personnes innocentes. Mais, le reste de l'histoire permet de comprendre que l'intrigue concerne la trahison et la déception. L'histoire de ce tome est celui d'un enfant se sentant abandonné par son père et c'est plutôt réussi.

*
**
***
**** Une histoire connue mais efficace
*****

Image : Éditeur

02/10/2016

Batman et Robin 5. La brûlure par Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Doug Mahnke

Titre : Batman et Robin 5. La brûlurebatman-robin-tome-5-40550-270x420.jpg
Auteurs : Peter J. Tomasi, Patrick Gleason et Doug Mahnke
Éditeur : Urban 26 août 2016
Pages : 168

Ce tome contient Batman and Two-Face 24-28 et Batman and Robin annual 2 publiés dans Batman and Robin vol. 5 The Big Burn. Robin est mort et son corps enlevé par Ras Al Ghul. Batman compte bien le lui faire payer. Mais une autre affaire le force à rester à Gotham. Une cheffe de famille vient de rentrer après avoir passé son temps en Irlande pour se cacher. Elle est responsable de ce qui est arrivé au procureur Harvey Dent, faisant de lui Two-Face. Son retour à Gotham intéresse donc énormément la police et Batman. Mais il se pourrait qu'il force aussi Two Face à revenir sur le devant de la scène afin d'exercer une vengeance nourrie pendant des années. De plus, la pègre de Gotham semble avoir des plans pour la ville. Mais quels sont-ils ?

La série change un peu et prend le nom de Batman et Two face pour ces 5 épisodes. Alors que les 4 autres tomes sont très précis dans leur idée de base, la relation entre un père et son fils, ce tome est tout autre chose. Je dois dire que j'ai apprécié les origines d'Harvey Dent. On nous montre un personnage qui aurait pu être attachant avec un peu plus de substance. D'ailleurs, son origine est tellement courte que le scénariste est obligé d'utiliser le woman in the refrigerator pour donner un but à Harvey. Je pensais que l'on avait dépassé ce stade. Pire encore, l'ennemie mortelle de Two Face a, elle-même, une woman in the refrigerator ! Le tome est donc facile et peu intéressant au final malgré une idée intéressante. L'idée que la mafia de la ville en a marre des costumé-e-s. Mais celle-ci est à peine développée. Vivement que la série retourne à la normale.

*
**
*** Un tome 5 faible et peu intéressant
****
*****

Image : Éditeur

01/10/2016

Batman et Robin 4. Requiem par Peter J. Tomasi et Patrick Gleason

Titre : Batman et Robin 4. Requiem
Auteurs : Peter J. Tomasi et Patrick Gleason
Éditeur : Urban 26 février 2016
Pages : 176

Ce tome contient les numéros 18-23 publiés dans Batman and Robin vol. 4 : Requiem for Damian. Damian Wayne est mort. Il s'est sacrifié afin de sauver la ville. Mais alors que nous avions déjà vu les effets sur Batman dans la série principale c'est celle-ci qui permet de vraiment montrer à quel point Bruce Wayne est touché. Batman arpente le monde afin de punir les responsables mais aussi pour trouver un moyen de faire revenir Damian. Et quand tout cela échoue il fait la seule chose qu'il est capable de faire : il s'attaque aux malfrats de la ville. Mais cette fois il ne s'arrête pas. Il leur fait vraiment mal. Malgré l'aide de la famille il semble bien que Batman s'enfonce dans sa propre noirceur. Est-ce que cela pourrait être définitif ?

Après trois tomes qui mettaient à mal la relation entre père et fils voici celui qui la détruit. Cette fois Robin n'est pas présent. Le récit se concentre donc sur la douleur de Batman / Bruce Wayne. Pour cela le tome commence sur un numéro 18 magnifique de sobriété. C'est, probablement, le meilleur de la série. Les scénaristes essaient aussi de créer des liens entre la famille et Batman. Les différents numéros sont donc l'occasion de ramener un face à face entre deux personnes : l'une en deuil et l'autre qui essaie d'aider. Mais on regarde surtout Bruce Wayne oublier totalement ses allié-e-s et leur peine éventuelle. Ce tome est donc particulièrement triste.

*
**
***
**** Un numéro 18 magnifique suivi par de bons numéros !
*****

Image : Éditeur

batman-robin-tome-4-270x408.jpg

27/09/2016

Batman et Robin eternal 1 par Scott Snyder, James Tynion IV, Genevieve Valentine, Tim Seeley et Steve Orlando

Titre : Batman et Robin Eternal 1
Auteur-e-s : Scott Snyder, James Tynion IV, Genevieve Valentine, Tim Seeley et Steve Orlando
Éditeur : Urban 20 mai 2016
Pages : 296

Ce premier tome contient Batman and Robin Eternal 1-12 et Batman Endgame Special Edition 1. Il y a 5 ans Batman fonctionnait en duo avec Dick Grayson, le Robin de l'époque. En poursuivant l'épouvantail à travers le monde Bruce Wayne est tombé sur un mystère bien plus grand encore. Une organisation contrôlée par une personne se faisant appeler Maman vend et crée des individus pour les riches et fortuné-e-s. De nos jours, 5 ans plus tard, Gotham a connu de nombreux Robin. Batman est mort tandis que Bruce Wayne est amnésique. Dick Grayson tombe à son tour sur cette organisation alors qu'elle tente de tuer Bruce Wayne. Rapidement, il apprend que Batman lui a caché des choses. Mais est-il bon de creuser dans les secrets? Et qui est cette jeune femme qui semble surgir pour sauver tout le monde ?

Dernièrement, Urban proposait la série Batman Eternal en 4 tomes. Elle était l'occasion de remettre en cause la signification du Batman en s'attaquant au statu quo. Celui-ci en était changé pour quelques temps avant que certaines choses ne reviennent à la normal. Mais l'intrigue était assez peu maitrisée, trop touffue, pour que cela soit parfait. Apparemment, ce Batman et Robin Eternal sera en deux tomes avec une intrigue plus courte et donc, j'espère, mieux maitrisée. En tout cas, pour l'instant, j'apprécie beaucoup.

Selon certaines critiques, cette série pose la question de l'identité de Robin. En effet, on apprend qu'une organisation kidnappe les enfants après des traumatismes importants afin de les modeler, de les entrainer et de les vendre en tant que nouvelles personnes. Est-ce que Batman fait quelque chose de différent ? Après tout, il a recueilli Dick Grayson après la mort de ses parents, sous ses yeux, puis l'a entrainé afin d'en faire son partenaire. Existe-t-il vraiment une différence ? Et surtout, est-ce que Dick Grayson est le Robin que souhaitait Batman ? Donc, outre l'identité de Robin, nous avons une intrigue plus intime concentrée sur Dick qui revoit sa relation avec Batman à la lumière de ses échecs. L'intrigue est bien menée avec des personnages que j'apprécie. Harper Row, par exemple, est de plus en plus sympathique.

*
**
***
****
***** Pour l'instant c'est une réussite.

Image : Éditeur

batman-robin-eternal-tome-1-39627-270x415.jpg

17/09/2016

Batman 8. La relève 1ère partie par Scott Snyder, Brian Azzarello, James TYnion IV, Greg Capullo, Jock et Roge Antonio

Titre : Batman 8. La relève 1ère partiebatman-tome-8-39639-270x416.jpg
Auteurs : Scott Snyder, Brian Azzarello, James Tynion IV, Greg Capullo, Jock et Roge Antonio
Éditeur : Urban 27 mai 2016
Pages : 184

Ce tome contient Batman 41-45, Batman annual 4 et Divergence FCBD special edition 1. Lors du dernier tome la ville a été attaquée par le Joker. Depuis, plusieurs mois ont passé. Ni le Joker ni le Batman n'ont réapparu. Il semblerait bien que les deux ennemis se soient entretués lors d'un dernier combat. Mais la ville est toujours en danger. Elle commence à peine à se remettre l'attaque. Plus que jamais Gotham a besoin d'un héros. C'est ici que la famille Powers, et son entreprise, décident de s'allier à la police et à la mairie afin d'offrir un nouveau Batman. Celui-ci fonctionnerait avec les institutions et non en marge. Mais qui pourrait porter le masque ?

J'aime beaucoup le travail de Snyder sur Batman. Je ne sais pas ce que devient le titre après lui mais l'heure de son départ approche et ce n'est pas forcément une mauvaise chose. Mais avant de partir Snyder décide de faire un dernier gros coup : il change l'identité du Batman ! Bruce Wayne n'est plus. C'est James Gordon qui prend la cape et le masque et le robot lapin géant. Derrière ce changement Snyder essaie surtout de nous expliquer ce qu'est le Batman selon lui. Et si on lit bien on se rend compte que le statu quo pourrait changer très rapidement. Il crée aussi un nouveau vilain qui semble intéressant. Malheureusement, l'histoire n'est pas aussi bonne que précédemment d'autant que le costume est assez ridicule. Mais ça reste une idée qu'il fallait oser écrire !

*
**
*** Une baisse de rythme mais une idée intéressante.
****
*****

Image : Éditeur

11/09/2016

Batgirl 2. Affaires de famille par Cameron Stewart, Brenden Fletcher et Babs Tarr

Titre : Batgirl 2. Affaires de famille
Auteur-e-s : Cameron Stewart, Brenden Fletcher et Babs Tarr
Éditeur : Urban 29 avril 2016
Pages : 192

Ce tome contient Batgirl sneak peek, batgirl 41-45 et batgirl annual 3 publiés dans Batgirl vol. 2: Family Business. Batgirl s'occupe de Burnside. Elle a réussi à mettre sous les verrous un voleur d'identités, des voleuses et une personne se faisant passer pour l'héroïne avant de détruire une Batgirl maléfique. Dans le même temps, elle a un nouveau travail avec des collègues et des amies tout aussi intelligentes qu'elle. Tout semble bien se passer. Mais il y a aussi un nouveau Batman dans le coin. Et il semble que celui-ci n'apprécie pas beaucoup la concurrence. Mais qui est-il ? Et comment agit-il ? Parallèlement, Barbara Gordon doit gérer un défi : organiser le mariage de son ancienne colocataire.

J'avais beaucoup aimé le premier tome. On nous offrait une Barbare délivrée de la famille, jeune et qui réagit comme une jeune femme de notre époque : responsabilités, fêtes et amitiés. Ce second tome continue sur cette lancée. Alors que quelques numéros permettent d'introduire le nouveau Batman ou d'apprendre ce qu'a fait Barbara durant Endgame une bonne partie du tome est consacrée à une enquête précise. Celle-ci est un moyen de faire en sorte que Batgirl rencontre une bonne partie des membres de la famille. C'est parfois un peu tiré par les cheveux. Et les dessins sont modifiés selon l'univers dans lequel elle se trouve. Mais ça reste sympathique. J'aime toujours autant et je me réjouis de lire la suite.

*
**
***
**** Toujours aussi plaisant à lire.
*****

Image : Éditeur

batgirl-tome-2-270x428.jpg

17/02/2016

Earth 2 2. Secrets et origines par James Robinson, Nicola Scott, Yildiray Cinar et Cafu

Titre : Earth 2 2. Secrets et originesearth-2-tome-2-270x402.jpg
Auteurs : James Robinson, Nicola Scott, Yildiray Cinar et Cafu
Éditeur : Urban comics 10 juillet 2015
Pages : 232

Ce second tome contient les numéros 9-16 ainsi que Annual 1 publiés dans Earth 2 vol. 2 : The tower of fate et Earth 2 vol. 3 : Battle cry. Il y a 5 ans la Terre-2 était attaquée par Darkside. Ses héros, ou merveilles, se sont sacrifiés afin d'empêcher l'invasion et le monde s'est unis pour contrer une nouvelle menace. Justement, celle-ci se profile dans l'avenir. C'est la raison pour laquelle, dans le tome 1, de nouveaux héros se sont soulevés afin de protéger la Terre et ses habitant-e-s. Mais les politiciens et l'armée ne sont pas très heureux/euses de leur arrivée. Et leur union pourrait bien ne jamais se concrétiser. Pourtant le temps presse. En effet, un général de Darkside a pris le contrôle d'un pays et les humain-e-s ne l'accepteront pas. La guerre est sur le point d'éclater.

Le premier tome était un moyen de nous présenter l'histoire de cette terre parallèle ainsi que de nous offrir de nouveaux personnages. Ce second tome est constitué en deux parties. La première continue sur la lancée du premier tome. On nous présente l'histoire du monde ainsi qu'une quête pour l'arrivée d'une nouvelle merveille. Les intrigues se forment sur des mystères qu'il est nécessaire de résoudre. La seconde partie concerne la guerre contre le Dhérain. Ce sont plusieurs numéros de massacre qui se terminent sur un dernier acte inattendu. Les intrigues précédentes y sont oubliées au profit du spectacle. Honnêtement, il est dommage que cette guerre empêche le développement des autres intrigues. On avait un début d'entrée dans quelque chose qui semblait intéressant mais les combats forcent à tout laisser en arrière. J'espère tout de même que nous aurons un retour sur ces intrigues dans le futur.

*
**
***
**** Dans la lignée du premier tome. C'est réussi avec une seconde partie spectaculaire.
*****

Image : Éditeur

15/02/2016

Descender 1. Etoiles de métal par Jeff Lemire et Dustin Nguyen

Titre : Descender 1. Etoiles de métaldescender-tome-1-270x416.jpg
Auteurs : Jeff Lemire et Dustin Nguyen
Éditeur : Urban comics 29 janvier 2016
Pages : 152

Ce premier tome contient les numéros 1-5 publiés dans Descender vol.1 : Tin stars. Il y a dix ans la galaxie a été attaquée. Ce qui était un groupement politique puissant aussi bien technologiquement que culturellement a été effacé par les machines que l'on a nommé Moissonneurs. Celles-ci faisaient la taille d'une planète et ont détruit les mondes les plus avancés. Il s'en est suivi un massacre des robots par peur de leur soulèvement et de leurs liens supposés avec l'attaque. Dix ans plus tard un robot de compagnie nommé Tim 21 se réveille. Ce réveil attire l'attention de la galaxie entière. En effet, il se pourrait bien que ce petit robot possède le secret derrière les Moissonneurs.

Plus je m'intéresse aux comics indépendants plus je trouve des perles. Ce premier tome n'est que le début mais j'aime déjà ce que je lis. On nous plonge dans un univers étrange et pourtant familier. Il y a de la technologie, des races aliens, des cultures différentes et surtout du mystère. Le scénariste nous place plusieurs indices et problèmes sur la route afin d'ouvrir son univers tout en ne donnant pas trop d'informations. Ainsi, c'est par Tim 21 que l'on commence à comprendre ce que fut l'attaque et ses suites. Ce qui permet de broder ensuite dessus. Les personnages sont encore nouveaux mais semblent intéressants et le seront surement de plus en plus. Je ne peux que conseiller aux personnes amatrices de space opera. D'autant que la partie graphique est tout simplement magnifique.

*
**
***
****
***** Un très bon premier tome qui ouvre de nombreuses pistes autours de personnages attachant.

Image : Éditeur

29/12/2015

Batgirl 1. Bienvenue à Burnside par Cameron Stewart, Brenden Fletcher et Babs Tarr

Titre : Batgirl 1. Bienvenue à Burnsidebatgirl-tome-1-270x428.jpg

Auteur-e-s : Cameron Stewart, Brenden Fletcher et Babs Tarr

Éditeur : Urban comics 11 septembre 2015

Pages : 160

Ce tome contient les numéros 35-40 et secret origins 10 publiés dans The Batgirl of burnside. Tout a changé. Batgirl est seule, elle n’a plus de contacts avec la police ni les Birds of Prey. Son matériel est détruit tandis qu’elle change d’appartement pour se rendre dans le quartier branché de Burnside. Elle y est engagée comme chercheuse dans le cadre d’une thèse autours d’un algorithme qu’elle a créé durant sa convalescence. Comme elle n’a plus de costume ni d’équipement elle doit aussi se recréer son identité. Mais ceci pourrait bien être plus compliqué que prévu. En effet, non seulement elle doit lutter dans Burnside mais une personne anonyme en sait long sur elle. Et elle utilise ses connaissances afin de faire du mal à Batgirl alias Barbara Gordon.

La première partie des New 52 autours de Batgirl parlaient de son effort face à son passé. Elle retrouvait l’usage de ses jambes (ce qui fit perdre le personnage d’Oracle) et reprit l’identité de Batgirl. Elle tentait de passer outre le traumatisme de l’attaque du Joker. Mais, entre-temps, de nombreux événements ont eu lieu. Non seulement Dick Grayson est mort mais, en plus, son père est mis en prison. C’est dans ce contexte que la nouvelle équipe créative décide de placer le personnage dans un nouveau lieu tout en lui offrant une nouvelle tenue (que j’apprécie beaucoup). De plus, ils décident de moderniser un peu les choses. Barbara vit dans un monde connecté et s’essaie aux réseaux de rencontre et aux réseaux sociaux. Elle débute en s’attaquant à un homme qui dévoile des informations trouvées sur des objets électroniques volés. De plus, elle est harcelée par quelqu’un qui utilise son image, se fait passer pour elle et tente de lui faire du mal. Plus encore, les derniers numéros parlent, à leur niveau, de logiciels prédictifs utilisés afin de contrôler la population sous l’idée d’éviter les crimes. Cette Batgirl est donc très proche de nous avec un comportement parfaitement normal mis à part qu’elle est une justicière.

*
**
***
****
***** Un très bon premier tome. Je me réjouis de lire la suite.

Image : Éditeur

02/08/2015

Infinit crisis 2. Unis pour le pire par Gail Simone, Dave Gibbons, John Byrne, Dale Eaglesham et Ivan Reis

Titre : Infinite crisis 2. Unis pour le pireinfinite-crisis-tome-2-270x448.jpg
Auteur-e-s : Gail Simone, Dave Gibbons, John Byrne, Dale Eaglesham et Ivan Reis
Éditeur : Urban comics 27 février 2015
Pages : 35

Ce second tome contient Rann-Thanagar war 1-6, Action comics 830-831 et Villains united 1-6. Les histoires qui préparent à l'évènement principal continuent dans ce second tome. Mis à part deux petits numéros centrés sur les problèmes de Superman le tome se divise en deux histoires qui n'ont aucuns liens entre elles. La première nous parle d'une guerre que le tome 1 n'avait qu'annoncée. En effet, deux planètes se combattent et il est nécessaire pour certains héros de se rendre dans l'espace. Leur enquête mettra au jour un culte à la mort qui pourrait bien menacer l'univers entier. La seconde histoire se déroule sur Terre. On n'observe aucun héros. Au contraire, on entre dans la mise en place d'une société de vilains qui se constitue afin de lutter contre les lobotomies mises en place par la Ligue de Justice. Mais tous les vilains ne sont pas d'accord d'y entrer.

Que penser de ce second tome ? Je le trouve plutôt confus. Les deux intrigues n'ont aucuns liens et il n'est pas forcément facile de comprendre pourquoi elles se trouvent dans les recueils concernant cet infinite crisis (qui n'a toujours pas eu lieu). Bien que la première intrigue semble donner des indices elle est surtout un moyen de créer de grosses batailles pas très utiles. La seconde, au moins, nous place face à une nouvelle conséquence de Crise d'identité. Il reste à voir comment cette société qui se trouve sous la direction de Luthor va fonctionner avec le reste de la crise. Un tome qui n'est pas indispensable

*
**
*** Pas indispensable mais distrayant
****
*****

Image : Éditeur

05/06/2015

Ex Machina 3 par Brian K. Vaughan, Tony Harris et John Paul Leon

Titre : Ex Machina 3ex-machina-tome-3-270x407.jpg
Auteurs : Brian K. Vaughan, Tony Harris et John Paul Leon
Éditeur : Urban comics 27 février 2015
Pages : 288

Ce troisième tome contient les numéros 21-29 et ex machina special 3 publiés dans l'édition originale ex machina deluxe edition book 3. Nous avions quitté le maire de New York alors qu'un attentat avait lieu dans la ville lui coutant une employée et amie. Il n'y a que peu de temps que la ville s'est remise. Mais les médias se sont déjà intéressé à un autre sujet concernant le maire. En effet, celui-ci a avoué avoir fumé du cannabis étant étudiant. Bien que certaines personnes y voient une bonne excuse pour revoir les lois de luttes contre la drogue les médias ne s'intéressent qu'au scandale. C'est dans cette atmosphère qu'a lieu un black-out et une vague de cambriolage. Qui en est responsable ? Comment la ville va-t-elle s'en remettre 

Vaughan est toujours aussi talentueux et il m'a fallu des efforts massifs d'autocontrôle pour ne pas me jeter sur cet ouvrage tel un assoiffé. Ce tome est un peu moins cohérent que les précédents. En effet, nous avons bien le special annuel qui, ici, s'intéresse aux suites directes de l'accident mais aussi un épisode qui ne parle que de Bradbury ce qui permet de lui offrir un peu plus de place que celui d'éternel second. Les autres numéros concernent deux points précis. Le premier permet de poser la question de la drogue. Sans vraiment se placer Vaughan offre quelques informations sur le fonctionnement profondément inégalitaire des lois anti-drogue. L'autre histoire, concernant le black-out, est un moyen d'amener un nouveau personnage qui pourrait offrir des informations sur les pouvoirs de Hundred ainsi que leur signification. Parallèlement, on nous fait comprendre que le maire pourrait bien être sous surveillance. Bref, c'est encore de la bonne.

*
**
***
****
***** C'est pour quand le prochain tome ?

Image : Éditeur

24/05/2015

East of west 3. Il n'y pas de "nous" par Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin

Titre : East of west 3. Il n'y pas de "nous"9782365775830-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Jonathan Hickman, Nick Dragotta et Frank Martin
Éditeur : Urban comics 16 janvier 2015
Pages : 14

Ce tome contient les numéros 11-15 publiés dans East of West volume three. Il y a des années les trois cavaliers de l'apocalypse ainsi que les élus s'étaient retourné contre le quatrième cavalier et sa femme Xiaolian. Ils avaient, du moins le couple le croyait-il, tué leur enfant. Cependant, il y a peu, Mort a retrouvé sa femme et il sait que son fils est vivant. Les deux amants ont donc décidé d'agir de concert. Pendant que Mort cherche leur fils en interrogeant et tuant tout ce qui se dresse sur son chemin Xiaolian met en place son plan. Ce dernier est simple : la guerre. Et cette guerre aveuglera tous les élus et les cavaliers. Cependant, les servant-e-s du message commencent à se poser des questions. L’interprétation est-elle juste ? Ne peut-on pas changer quelques peu les décisions ? Et que veut faire l'enfant de Mort et de Xiaolian ?

Ce troisième tome est moins concentré sur Mort que ne l'étaient les deux précédents. Ses aventures ne sont plus une part centrale de l'intrigue. Les événements qui ont lieu autour de Xiaolian et des élus, eux, prennent une plus grande importance et permettent de mieux connaitre le monde créé par les auteurs. Personnellement, je suis très intéressé à la Nation Infinie. Mais les questions les plus pressantes, à la fin du tome, concernent l'enfant. Je me demande quel est son plan et, surtout, quel est le plan de la machine qui l'accompagne ou de la personne qui a programmé la machine ? J'attends la suite.

*
**
***
****
***** J'aime toujours autant à le contexte et l'intrigue. Mais je me demande comment cela va se développer

Image : Éditeur

21/05/2015

Earth 2 tome 1. Rassemblement par James Robinson, Nicola Scott et Yildiray Cinar

Titre : Earth 2 tome 1. Rassemblement9782365777612-couv-M200x327.jpg
Auteurs : James Robinson, Nicola Scott et Yildiray Cinar
Éditeur : Urban comics 3 avril 2015
Pages : 232

Ce premier tome contient les numéros 0-8 et DC universe presents 0 publiés dans Earth 2 Vol.1: The gathering et Earth 2 Vol. 2: The tower of fate. Il y a cinq ans la Terre est entrée en guerre face à l'invasion massive menée par Darkseid et son armée de Parademon ainsi que son général : Steppenwolf. Les merveilles se sont levées pour soutenir les armées de la Terre. Une trinité, en particulier, s'est formée. Elle est constituée de Superman, Wonder Woman et de Batman avec leurs alliés : Supergirl, Catwoman et Robin sans oublier deux autres dont les noms sont oubliés. Cependant, lors de la dernière bataille, la trinité est morte ainsi que Robin et Supergirl. Le monde se lève à peine d'une guerre, s'est uni autours d'un conseil et d'une armée mais manque de protecteurs alors que de nouvelles menaces se profilent. C'est dans ce contexte que de nouvelles merveilles prennent leur essor : Flash, Green Lantern, Atom et Hawkgirl.

J'aime bien l'idée de réalités alternatives. D'autant que celles-ci permettent de créer des histoires différentes. Dans ce tome on apprend ce qui se serait déroulé si la Terre n'avait pas pu repousser l'invasion originelle et si la Trinité était morte au combat. Bien que le grand méchant du tome ne soit pas le plus intéressant le tome est sauvé par la mise en place des personnages. Ceux-ci sont beaucoup plus liés à la magie que leurs alter-ego de Terre 1. Par exemple, Green Lantern est créé par la force de vie de la Terre. Ce premier tome, au final, est une mise en bouche qui permet de placer d'anciens personnages un peu modifiés dans une période similaire à la nôtre. Mais aussi de préparer pour d'autres combats. On verra comment le second tome s'en sort

*
**
***
**** Plutôt sympathique avec des personnages que j'ai aimés. Mais une intrigue qui se contente du minimum.
*****

Image : Éditeur

24/01/2015

Injustice. Les dieux sont parmi nous année 1 2ème partie par Tom Taylor, Jheremy Raapack et Mike S. Miller

Titre : Injustice. Les dieux sont parmi nous année 1 1ère partie9782365775861-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Tom Taylor, Jheremy Raapack et Mike S. Miller
Éditeur : Urban comics 23 janvier 2015
Pages : 232

Ce second tome regroupe les épisodes 7-12 ainsi que Injustice gods among us annual 1. La dernière page nous montrait Batman alors qu’il créait une équipe afin de combattre Superman. Mais, avant de commencer, un message est envoyé depuis Metropolis. Celui-ci est simple : je suis vivant. Quelle est la personne derrière ce message et est-ce un piège ? Dans le même temps, la puissance de Superman s’abat de plus en plus sur le monde et la question qui reste est : combien de temps va-t-il accepter la dissidence de Batman avant de décider de l’éliminer ? La guerre entre les héros ne fait que commencer et de nombreuses victimes sont déjà tombées alors que la population porte aux nues Superman.

Ce second tome est tout aussi bon que le précèdent. Nous n’avons plus les même thèmes puisque la relation entre Batman et Superman est définitivement coupée. Par contre, nous avons un débat sur la bonne manière de contrer Superman aussi bien par la force que par la propagande. Cette idée est particulièrement intéressante alors que Damian est un pro-Superman et donne au camp de la tyrannie de nombreux secrets. Ce second tome met aussi en place certains événements importants de l’histoire qui sont connus dans le jeu comme, par exemple, la publicité de l’identité de Batman. Mais on y trouve aussi des numéros plus légers. Par exemple l'Annual s’intéresse à Lobo. Je l'ai beaucoup aimé, en particulier sa séance psy avec Harley Quinn dans la Arrowcave. Mais aussi un numéro avec un jeune adolescent qui regrette l’ancien Superman boy scout. Peut-on y trouver un message concernant les new 52 ? Une suite qui est à la hauteur.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Un second tome qui continue dans la lignée du précédent avec des numéros tout aussi bons.

  • Tolkien.

Image : Éditeur

23/01/2015

Injustice. Les dieux sont parmi nous année 1 1ère partie par Tom Taylor, Jheremy Raapack et Mike S. Miller

Titre : Injustice. Les dieux sont parmi nous année 1 1ère partie9782365775793-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Tom Taylor, Jheremy Raapack et Mike S. Miller
Éditeur : Urban comics 5 décembre 2014
Pages : 200

Ce premier tome nous offre les numéros 1-6 ainsi que le jeu en version ultimate. Que se passe-t-il lorsque l'homme le plus dangereux du monde décide de s'en prendre à l'homme le plus puissant de la Terre ? Le Joker, un peu lassé de ses combats avec Batman, s'attaque à Superman. Et pour lui faire mal il fait comme tout le monde : il s'intéresse à Lois Lane et il tente de manipuler Superman. Ce que le Joker ne savait pas c'est que Lois est enceinte. Et lorsque sa mort aboutit à la destruction de Metropolis Superman pourrait bien reconsidérer ses idéaux. Cette remise en cause est soutenue par certaines personnes mais beaucoup ont peur. Est-ce la fin du plus grand des héros ?

Toutes les personnes qui connaissent le jeu savent ce qu'il advient de Superman et de la Ligue. Ce comics nous emmène 5 ans auparavant. On nous dessine donc les débuts du règne de Superman et de la destruction de nombreuses amitiés. Ce comics, qui se déroule dans un monde parallèle, n'a donc pas peur de tuer des personnages appréciés. Et certains sont de véritables chocs qui donnent des scènes émotionnellement magnifiques (oh Alfred!). Bien que de nombreux personnages féminins et masculins apparaissent dans ce tome l'histoire se concentre sur deux relations. Tout d'abord c'est l'amitié entre Batman et Superman qui est décrite et mise en danger par les nouveaux chois de Superman. Batman, il le dit dans ce tome, considère Superman comme un meilleur humain que lui. C'est donc un choc lorsque Superman, devenu plus semblable à Batman que jamais, montre qu'il n'est pas si bon. La seconde relation est celle entre Superman et Wonderwoman. Cette dernière est décrite comme la femme qui pousse Superman a continuer sur la voie qu'il a choisie. Je ne suis pas vraiment content de ce choix qui donne l'impression que l'amazone ne fait que rechercher le sang et la discorde pour atteindre le pouvoir. Mis à part cela il y a de nombreuses scènes que j'ai appréciées et je ne peux que conseiller ce premier tome (et moi je me penche sur le second).

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
  • Papier toilette.
  • Roman de gare.
  • À lire. Un premier tome violent, comme on pouvait s'en douter, qui prend des risques et qui réussit.
  • Tolkien.

Image : Éditeur

17/01/2015

No man's land 2 par Devin Grayson, Dennis O'Neil, Kelley Puckett et Greg Rucka

Titre : No man's land 29782365773928-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Devin Grayson, Dennis O'Neil, Kelley Puckett et Greg Rucka
Éditeur : Urban Comics 4 juillet 2014
Pages : 352

Ce second tome reprend: Legends of the dark knight 118-119, Batman chronicles 16, Shadow of the bat 86-87, Azrael 53-55, Batman 566-567, Detective comics 733-734, JLA 32 et Young Justice no man's land 1. Le premier tome nous faisait découvrir le No man's land qu'est devenu Gotham ainsi que le retour de Batman dans sa ville. Ce second tome reprend là ou on s'était arrêté alors que l'ancienne police et Batman ainsi que ses alliés tentent de redonner un semblant d'ordre à l'ancienne ville. Mais Batman n'est pas seul. Non seulement il a des alliés proche mais il fait aussi partie d'une équipe : la JLA. Bien que celle-ci ait appris à ne pas agir ouvertement non seulement contre le gouvernement des USA mais aussi en faveurs de Gotham elle se charge de protéger l'ancienne ville contre d'autres menaces. Pendant ce temps Batman défend son territoire.

J'avais dit que le premier tome me semblait très brouillon malgré des idées intéressantes. Ce second tome a exactement le même problème. L'édition est remplie de nombreuses histoires qui n'ont pas toutes un lien logique entre-elles. Ce ne sont que les dernières qui donnent l'impression d'offrir un semblant de continuité. Les autres s'intéressent à des moments et à des personnages précis. Ce qui ne veut pas dire qu'elles sont mauvaises. Il y a de nombreuses histoires que j'ai beaucoup aimées. J'ai eu, en particulier, un coup de cœur pour celle qui inaugure ce tome. Cependant, je sors de ce tome avec la même impression que pour le précèdent : quelque chose de très brouillon.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
  • Papier toilette.
  • Roman de gare. Bien que de nombreux chapitres de ce second tome soient de bonne qualité l'impression d'ensemble est très brouillonne.
  • À lire.
  • Tolkien.

Image : Éditeur

24/11/2014

Y, le dernier homme 4 par Brian K. Vaughan, Pia Guerra, José Marzán, JR et Goran Sudzuka

Titre : Y, le dernier homme 3
Auteur-e-s : Brian K. Vaughan, Pia Guerra, José Marzán, JR et Goran Sudzuka
Éditeur : Urban Comics 14 mars 2013
Pages : 296

Ce tome 4 regroupe les numéros 37-48. Mann sait, à présent, comment Yorrick a pu survivre. Elle pense donc être capable de créer un antidote afin de sauver les mâles. Cependant, la clé de cet antidote est le petit singe de Yorrick. Le même qui a été kidnappé et qui semblerait se trouver au japon. Un navire australien accepte de les emmener mais fait tout d’abord escale dans son propre pays. Yorrick en profite pour s’informer sur sa fiancée. Cependant, lui-même est chassé par une journaliste prête à tout afin de recevoir un scoop.

Je le dis tout de suite : je trouve ce tome 4 plus intéressant que le précédent. Pourquoi ? Car on y trouve un certain nombre d’éléments qui auraient pu arriver auparavant. Ainsi, on en apprend enfin plus sur les personnes qui auraient pu avoir une raison de suivre ce singe. Jusque là on n’avait que de très minces informations. Mieux encore, Yorrick est enfin connu de par le monde ce qui crée certains problèmes spécifiques. Depuis le temps qu’il ne fait pas attention à sa vie privée il fallait bien que ça arrive et c’est enfin le cas. Il est aussi donné un peu d’éléments sur Beth et, donc, sur la quête principale de Yorrick. Tout ceci implique que, au contraire du précédent, ce tome donne vraiment l’impression de faire avance l’intrigue au lieu de rester sur place.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Beaucoup plus intéressant que le précédent. On nous donne plus d’informations ce qui fait avancer l’intrigue. La fin est pour bientôt et ça se sent.

  • Tolkien.

Image : Éditeur

9782365773911-couv-M200x327.jpg

19/05/2014

Geoff Johns présente Green Lantern 1: Sans peur par Geoff Johns, Carlos Pacheco, Ethan Van Sciver, Simone Bianchi, Darwyn Cooke

Titre : Geoff Johns présente Green Lantern 1: Sans peur9782365770125-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Geoff Johns, Carlos Pacheco, Ethan Van Sciver, Simone Bianchi, Darwyn Cooke
Éditeur : Urban comics 2012
Pages : 176

Ce tome regroupe les numéros Green Lantern 1-6 ainsi que Green Lantern secret files 1. Il fait partie de la collection signature de la maison d'édition Urban Comics. Cette collection regroupe les runs de scénaristes sur uzn personnage particulier. Ce premier tome commence alors que Hal Jordan est ressuscité depuis peu de temps après son coup de folie (que je n'ai pas lu). L'anneau lui est rendu et il revient dans le monde en tant que Green Lantern avec ses coéquipiers. Son retour augure la reformation du corps des green lantern. Mais il attire aussi un certain nombre de super vilains en direction de la cité de Coast City. Parmi ceux-ci les redoutables Traqueurs mais aussi, et surtout, Black Hand.

Ce premier tome n'a rien de particulier mis à part Hal Jordan qui se réinsère dans son rôle de Green Lantern. L'attaque par les Traqueurs permet surtout de mettre en place les probables événements futurs. C'est aussi le cas de Black Hand qui annonce la prophétie de la Nuit Noire dans laquelle il aura un rôle central. J'ai apprécié ces histoires, sans être transporté, dont la conclusion, au numéro 6, est particulièrement bien faites. J'ai eu un peu plus de mal avec les changements de dessins. Ainsi, le style change totalement au milieu des numéros 3-6. Sans être totalement déstabilisant c'est tout de même perturbant. Le numéro Secret Files m'a très peu intéressé et je le trouve dispensable. Mais c'est mon avis. Vivement la suite!

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare. Geoff Johns commence à poser ses pions mais on sent que l'intrigue n'est pas encore prête. Ces 6 numéros permettent donc de créer une introduction. Leur intérêt est limité à la réintroduction de Hal Jordan (ce qui est déjà pas mal...). Mais qu'en est-il si on prend compte la suite? Je le verrais bientôt.

  • À lire.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

27/10/2013

Saga tome 1 par Brian k. Vaughan et Fina Staples

Titre : Saga tome 19782365772013-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Brian k. Vaughan et Fina Staples
Éditeur : Urban Comics 2013
Pages : 168

Je continue mon exploration du monde des Comics en me lançant dans un achat d'une amie (qui a eu la bonté de me le prêter): Saga. Le volume nous offre les 6 premiers chapitres dans une jolie édition que semble affectionner l'éditeur Urban Comics. Saga nous emmène dans une galaxie futuriste. Celle-ci est divisée par une guerre sans âge entre deux peuples voisins. La haine est telle que toute la galaxie a dû choisir son camp et que n'importe quel monde peut devenir le terrain des combats perpétuels qui ensanglantent les étoiles. Ce premier tome se déroule sur une petite planète autours d'une étoile sans importance: Clivage. On y trouve un homme, Marko, et une femme, Alana qui ont déserté de leurs armées respectives. Pire encore, un enfant est né de leur union. Ceci est refusé par tout le monde et rapidement des assassins sont envoyés à leur trousse.

Pour un second essai je suis plutôt content. Bien entendu le scénario semble plutôt simple. Deux personnes qui s'aiment malgré les interdits tentent de survivre seuls dans un environnement hostile. Mais celui-ci est rendu intéressant pas la qualité des personnages. Que ce soit Marko le guerrier pacifiste, Alana mère guerrière à la grande gueule ou leurs ennemis on s'attache très facilement à eux. De plus, un certain nombre de pistes semblent se mettre en place qui pourraient permettre de donner un message intéressant. On verra bien.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Je suis encore un nouveau dans ce monde inconnu mais je suis content d'avoir découvert cette histoire bien dessinée et bien écrite. J'attendrais la suite.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

18:25 Écrit par Hassan dans BD/Comics, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saga, comics, urban | | | |  Facebook