vaud

  • La politique vaudoise au 20ème siècle. De l'Etat radical à l'émiettement du pouvoir par Olivier Meuwly

    Titre : La politique vaudoise au 20ème siècle. De l'État radical à l'émiettement du pouvoir978-2-88074-576-9_medium.jpg?1346323941
    Auteur : Olivier Meuwly
    Éditeur : Presses polytechniques et universitaires romandes 2003
    Pages : 139

    Les livres d'histoires des cantons sont rares. On sait assez peu de choses sur ces histoires locales bien que de nombreux éléments se trouvent dans des recherches plus générales. Ce petit livre de la collection Savoir Suisse souhaite remplir un trou en ce qui concerne le canton de Vaud. Il est écrit par Olivier Meuwly, docteur en droit, collaborateur de plusieurs journaux. Le livre est divisé en 5 chapitres qui sont autant, selon l'auteur, de devisions politiques importantes. Nous avons donc l'avant XXème siècle, l'entre-deux-guerres, les années 1945 à 1962, 1962-1994 et le temps présent. Il est très rapidement évident que le découpage chronologique prend en compte des changements de nature politique dans le cadre du canton. Ce livre permet d'avoir une vision générale des luttes politiques qui se sont déroulées ainsi que des mutations impliquées. La lecture permet de se faire une idée générale de l'histoire vaudoise depuis le point de vue des partis et, en particulier, des deux partis qui furent le plus longtemps au pouvoir : Les radicaux et leurs alliés Libéraux. Olivier Meuwly nous montre comment les Radicaux tentèrent de garder le pouvoir, selon l'idée qu'ils représentent le mieux la société, malgré les changements qui se firent durant le XXème siècle et qui aboutirent à une pluralité de partis au pouvoir. En particulier, selon l'auteur, c'est la définition de l'État qui est au centre des luttes politiques vaudoises.

    Cet aspect est le principal point faible, à mon sens, du livre. En effet, nous avons une histoire de politique politicienne du pays de Vaud. On ne voit les choses que selon le point de vue des partis et de l'État sans jamais descendre dans le caniveau du peuple. Bien que cela ne soit de loin pas une décision critiquable, cet aspect du livre est annoncé dans le titre, on peut se demander si on possède vraiment une "synthèse de l'histoire politique" du canton. En effet, la politique, ici, est pensée comme celle des partis et des organes de l'État. Rien n'est dit du fonctionnement de l'administration et des luttes internes à l’État mais aussi des luttes politiques non partisanes, dans le sens de luttes de la part d'associations, qui prirent une importance de plus en plus importante dans les années 70. Ceci me donne l'impression d'une histoire partielle de l'histoire du canton de Vaud qui aurait mérité de plus amples recherches sur certains points. Cependant, l'exercice n'est de loin pas un échec. L'auteur, via le titre et la table des matières, annonçait son sujet et s'y est tenu en restant très synthétique, ce qui est obligatoire pour ce format, ce qui lui permet de nous offrir un livre général intéressant à défaut d'être passionnant.

    Image : Éditeur

  • La guerre des romands (cette fois y en a marre!)

    En passant dans une grande enseigne multimédia (mais qui n'a aucuns vendeurs professionnels) dernièrement j'ai remarqué des images qui ressemblaient beaucoup à Battlestar Gallactica. C'est à ce moment que j'ai découvert une guerre qui couvait depuis longtemps. Nous sommes sur le fameux VSS Couchepin en l'an 3000. Ce magnifique vaisseau transporte dans l'espace le Valais dans son entier (une idée piquée par les Anglais si on suit Doctor Who). Le commandant de ce glorieux vaisseau n'a pas énormément de souci mis à part le vin et le raclette dont l'AOC n'est toujours pas reconnue. Alors qu'il vaquait à ses affaires les vaudois passent par là et comme il est de coutume offrent aux valaisans l'apéro. Mais cette invitation cache un terrible piège qui éveillera la colère des valaisans. Cette fois y en a marre il n'y a qu'une seule issue possible à cette humiliation: la guerre!

    Pour une production Suisse elle est réussie. Les effets spéciaux, pour le budget, n'ont pas à rougir. Au contraire, ceux-ci permettent de reconnaître des influences probables. Ainsi, bien que le VSS Couchepin ressemble à un nez suivi d'un plat à raclette puis de bouteilles de blanc il ressemble aussi un peu au Galactica. Mais ce qui est réussi dans ce petit film ce sont les manières dont sont dépeints les protagonistes. Ce film, et les 4 épisodes des Valaisans dans l'Espace dont il est la conclusion, nous montre un agrégat impressionnant de raccourcis que nous avons tous connus. Les valaisans sont des machos dont l'amour du vin n'est dépassé que par l'amour des montagnes. Les vaudois, eux, sont très propres mais aussi un peu dictatoriaux. J'ai beaucoup aimé l'interdiction des voitures dans les pays de Vaud à cause des frais de radars et le nouveau métro. Les genevois sont aussi très drôles. Ce court film est l'occasion de multiplier les gags on observe, par exemple, plusieurs armes de destructions massives qui sont aussi bien la musique populaire que l'amnistie fiscale. Le film est accompagné de plusieurs bonus mais surtout des quatre épisodes des Valaisans dans l'Espace. Ces derniers sont très réussis et multiplient les références à la sauce valaisanne (je salue au passage l'alien dahu). Voila une production Suisse très réussie et si je dois trouver un point négatif c'est que ce film ne donne pas lieu à une série télévisée. En effet, je suis sur que la télévision Suisse aurait pu monter une production intéressante et drôle qui aurait pu être appréciée par un certains nombre de personnes.

    Image: Site Officiel

    Romands.tv-VSSSUB2-1280-1024.png