Fascisme, nazisme et régimes autoritaires en Europe (1918-1945) par Johann Chapoutot

Titre : Fascisme, nazisme et régimes autoritaires en Europe (1918-1945)
Auteur : Johann Chapoutot
Éditeur : PUF 4 septembre 2013
Pages : 312

Johann Chapoutot est récemment entré dans une polémique sur son dernier livre. Je ne connaissais pas cet historien et je n'ai pas la capacité de juger de son travail ni de son dernier livre qui tente, si j'ai bien compris, d'examiner le lien entre nazisme et management. Ce livre date de 2013 et tente de mettre en avant un examen commun des différents régimes autoritaires d'Europe entre 1918 et 1945. L'ouvrage est divisé en 3 parties de 3 chapitres chacun (qui ont 3 sous-parties).

La première partie se concentre sur le XIXème siècle et la Première guerre mondiale. Chapoutot souhaite mettre en avant une origine, intellectuelle, longue des régimes autoritaires. Il nous montre la mise en place de l'idée de nation mais aussi la constitution des industries et leur impact sur le fonctionnement des sociétés. Il montre aussi l'aspect très positif, en termes de progrès, du monde du XIXème malgré des tensions importantes entre les classes. Ce progrès est mis en question par une guerre qui implique des peuples entiers ainsi que des industries tournées vers la guerre. La force de la camaraderie des tranchées aura un impact important sur le fonctionnement de la politique de l'après-guerre. Enfin, il analyse la fin de la guerre et les problèmes posés d’un armistice qui condamne l'Allemagne et détruit son armée.

La seconde partie prend en compte la première partie de l'après-guerre. Bien que les démocraties occidentales, en particulier française et anglaise, semblent triomphantes le monde européen entre bientôt dans une crise importante. Les démocraties doivent réussir à gérer des tensions sociales, des crises économiques et un fonctionnement mis à mal par des constitutions qui empêchent de créer des majorités claires. L'Allemagne de Weimar devra être gouvernée par décret-loi puisque le gouvernement n'est pas capable d'être soutenu par un parlement. Face à des démocraties vacillantes, l'Italie et l'Allemagne créent un nouveau régime basé sur la jeunesse et le mouvement : le fascisme. Un régime qui est d'abord vu avec bienveillance. L'auteur examine aussi les régimes autoritaires d'autres pays, en particulier l'Espagne et le Portugal.

Enfin, la dernière partie se concentre sur le fonctionnement des régimes autoritaires. Dans un premier chapitre Chapoutot examine l'idéologie du nazisme et du fascisme. Il montre que l'un souhaite un retour au passé tandis que le second souhaite une mise en avant vers l'avenir, la création d'un homme nouveau. Les deux essaient à la fois d'obtenir le consentement du peuple et de le forcer par des polices secrètes et des cours spéciales. Un second chapitre s'intéresse au fonctionnement guerrier du nazisme. L'auteur explique que hitler fut d'abord considéré comme une anomalie qui serait rapidement vaincu. Un homme qui ne souhaite que créer une Grande Allemagne. Ce n'est que tardivement, après des années de réactions molles des démocraties qui souhaitent garantir la paix, que le but guerrier d'hitler fut enfin reconnu comme tel, précipitant la guerre. Le dernier chapitre examine le régime de Vichy, le Portugal et l'Espagne. Alors que Vichy est un régime sous occupation qui, au fil du temps, se radicalise l'auteur montre que les deux autres pays se détachent progressivement du fascisme. Le but des dictateurs de l'Espagne et du Portugal n'est pas de créer un nouveau régime mais de recréer un ancien régime basé sur le catholicisme, la tradition, la terre et l'anticommunisme. Ceci leur permet d'être vu avec bienveillance par les vainqueurs de 1945.

Sans avoir la capacité de vérifier les informations de l'auteur ni sa place au sein de l’historiographie, nous avons ici un livre intéressant. Le projet d'expliquer les différents régimes autoritaires mais surtout la raison de leur mise en place me semble valide. Mais l'étendue du projet empêche de présenter dans le détail certains point précis, en particulier le fonctionnement des différents pays.

Image : Éditeur

Commentaires

  • Effectivement dans son dernier livre (je l'ai lu), Johann Chapoutot explique et compare sous le titre "Libres d'Obéir" le management du nazisme à aujourd'hui !

Écrire un commentaire

Optionnel