Greenland

La Terre est témoin d'un événement extraordinaire. Une comète venue d'une autre étoile est très proche créant un spectacle exceptionnel. Le monde entier l'observe tandis que les scientifiques essaient d'en savoir plus sur sa composition. John Garrity fait partie des personnes qui observent la comète dans sa maison, en direct à la télévision, avec son fils, Nathan, et sa femme qu'il a trompée, Allison. Soudain, il reçoit une alerte sur son téléphone. Lui et sa famille sont sélectionnés pour être envoyés au sein d'un bunker secret. En effet, le gouvernement a caché des informations essentielles. La comète ne fait pas que croiser la Terre, elle va l'impacter créant de nombreuses destructions et, potentiellement, un événement d'extinction massive. La famille Garrity entre soudain dans une course contre la montre afin de survivre.

SPOILERS

Comme beaucoup de ces films catastrophes l'importance de la famille est mis en avant. Les trois personnages principaux font tout pour rester ensemble et être sauvés ensembles. Ces familles sont souvent très traditionnelles. Ce film ne fait pas exception. La mère semble être ménagère. Le fils est le plus gentil du monde avec un diabète. Le père amène l'argent grâce à ses succès professionnels. Dans le cadre de la catastrophe, il devient aussi un père en usant de violence pour protéger sa famille, recevant de son beau-père un fusil. Le message est transparent, un vrai mâle est un guerrier. De plus, les personnages principaux ne sont pas très sympathiques. Illes sont égoïste, n'hésitent pas à mettre les autres en dangers et ne questionnent absolument pas la raison de leur sélection.

Bien entendu, ce genre de films parle de la civilisation. Je ne crois pas avoir connu un seul film catastrophe positif envers la nature humaine. Dès les premières minutes, l'humanité se déchaine, oublie la civilisation pour le pillage et la violence. Du moins quand ce n'est pas la fête ou le suicide voire le retour au religieux. Seul.e.s les militaires et les services d'urgence, dans ce film, sont montrés comme capables d'abandonner leur individualisme pour le bien commun. On retrouve donc une tendance militariste de ce genre de films. Mais aussi une tendance à considérer l'humanité négativement. Les rares cas d'aides deviennent rapidement des moyens de survivre avant tout et, comme je l'ai dit plus haut, les Garrity sont les premiers à agir égoïstement.

*
**
*** Spectaculaire mais déjà vu
****
*****

Image: IMDB

Écrire un commentaire

Optionnel