Avatar: The last airbender. Imbalance par Faith Erin Hicks, Bryan Konietzko, Michael Dante DiMartino, Peter Wartman, Ryan Hill, Adele Matera et Peter Wartman

Titre : Avatar: The last airbender. Imbalance
Auteur-e-s : Faith Erin Hicks, Bryan Konietzko, Michael Dante DiMartino, Peter Wartman, Ryan Hill, Adele Matera et Peter Wartman
Éditeur : Dark Horse 17 juin 2020
Pages : 240

Ce volume contient Imbalance 1-3. Après un long voyage l'équipe Avatar retourne à l'usine du père de Toph. Mais l'usine n'est plus unique. De nombreuses échoppes et fabriques se sont construites avec une ville qui devient de plus en plus importante. Le nombre élevé de personnes qui essaient d'y vivre crée des problèmes sociaux. Le chômage et la criminalité augmentent alors que l'industrie commence à inventer des machines qui permettent de se passer des maitrises. Ceci crée des tensions entre les personnes capables de maitrises et les autres.

SPOILERS

Le volume porte bien son nom : Imbalance. Il y a une perte d'équilibre entre la Terre et la pollution. La ville, en s'étendant, ne permet pas de faire attention aux destructions qui subit la terre. La pollution est très importante mais les solutions sont peu nombreuses. Un autre déséquilibre concerne les relations entre les personnes capables de maitrises et les autres. Alors que ces dernières ont de moins en moins besoin des maitrises pour vivre les différents maitres et maitresses craignent de perdre leur place au sein de la société. L'équipe Avatar se trouve impliquée dans un changement sociologique qu'il est difficile de maitriser et qui commence à supporter des idéologies que nous observons dans la série Korra.

En effet, ce volume est encore plus lié à la série de Korra que les autres. Non seulement la ville commence à ressembler à celle de Korra. Mais on observe l'arrivée d'Aang sur son île. La création d'une forme de police. Et surtout le besoin de créer un lien entre les maitrises et le reste de la population. Une grande partie des problèmes que connait Korra sont liés aux décisions prises dans ce volume, des décisions qui sont voulues bénéfiques.

*
**
***
**** Bien que l'équipe artistique soit nouvelle elle réussit à s'approprier les personnages et les thèmes.
*****

Image : Éditeur

Écrire un commentaire

Optionnel