• Torchwood 8. Skypoint par Phil Ford

    Titre : Torchwood 8. Skypoint
    Auteur :  Phil Ford
    Éditeur : Penguin 25 octobre 2018
    Pages : 256

    Gwen et Rhys sont enfin un couple marié. Les secrets n'existent plus entre les deux. Leur vie prend un nouveau tournant. Et même s'il est temps de retourner au travail après la Lune de Miel Rhys considère qu'un mariage implique aussi un nouvel appartement qui puisse permettre de penser à un potentiel futur familial. Sans prendre immédiatement une décision, il prend rendez-vous dans le nouvel immeuble ultra-moderne de Cardiff. La visite d'un splendide appartement se déroule sans anicroches jusqu'à ce que le vendeur disparaisse. Il n'est pas le seul à avoir disparu d'un immeuble presque vide. Torchwood devrait-il enquêter ?

    SPOILERS

    Si j'ai bien compris, ce roman est la dernière fois que l'on rencontre Tosh et Owen. Les deux personnages meurent dans la série principale. D'une certaine manière, ce roman permet de terminer leur intrigue mutuelle. Illes doivent faire semblant d'être en couple ce qui permet à l'auteur de montrer un aspect plus sympathique d'Owen tandis que Tosh n'est plus la simple amoureuse secrète. C'est une intrigue que je n'ai jamais appréciée dans Torchwood. De plus, Owen montre son amour de la vie, même une vie de mort-vivant, et son souhait d'éviter le retour à la véritable mort.

    Il est dommage que cette fin ait lieu dans un roman qui précipite la résolution de son intrigue, une intrigue qui aurait pu être intéressante mais qui tombe rapidement à plat. Au lieu de continuer sur l'idée d'une enquête sous couverture l'auteur décide trop rapidement d'envoyer l'entier de l'équipe Torchwood dans une tour qui devient un piège. Ceci aurait pu être intéressant et aurait permis de montrer les capacités de tous les membres de l'équipe. Mais, là aussi, l'auteur va bien trop vite et abandonne même une partie des personnages en cours de route. Pire encore, l'enquête principale est résolue sans que l'on sache comment. Les personnages donnent des informations sans avoir de moyens de les avoir découvert auparavant, comme si l'auteur voulait en terminer avec ce roman et passer à quelque chose qui lui semblait plus intéressant.

    *
    ** Bof
    *** 
    **** 
    *****

    Image : Éditeur

  • Histoire de l'Europe par Jean Carpentier, Jean-Pierre Pautreau, Alain Tranoy, Elisabet Carpentier, Jean-Pierre Arrignon, François Lebrun, Dominique Borne et Jean-Jacques Becker

    Titre : Histoire de l'Europe
    Auteur-e-s :  Jean Carpentier, Jean-Pierre Pautreau, Alain Tranoy, Elisabet Carpentier, Jean-Pierre Arrignon, François Lebrun, Dominique Borne et Jean-Jacques Becker
    Éditeur : Seuil 1 décembre 2014
    Pages : 672

    L'Europe est défini en termes géographiques et politiques. Géographiquement on prendre en compte aussi bien l'ouest qu'une partie de l'est. On s'arrête vers la Turquie et sur les côtes de la méditerranée. Politiquement, l'Europe se définit comme un ensemble d'entités politiques qui, au fil de l'histoire, forment la civilisation dites occidentale qui sera imposée via l'impérialisme à une grande partie du monde actuel. Ce livre souhaite faire l'histoire de cet ensemble d'entités basées sur une forme de culture commune qui s'est construite, difficilement, historiquement. Il commence dans la préhistoire pour se terminer aux années 2000.

    Le livre est écrit à plusieurs mains, une nécessité pour ce type de programme puisque personne ne peut être expert de toutes les époques et de tous les pays impliqués dans cette histoire globale du continent européen. Il est divisé en 5 parties chacune se concentrant sur une période particulière et donc sans remettre en cause le découpage chronologique classique. Ce n'est pas le but de l'ouvrage qui souhaite offrir une base synthétique de l'histoire européenne. Ce programme est une réussite. Le texte est fluide et bien écrit. Les spécialistes ou les amateurs pourraient souhaiter en savoir plus sur certains événements, mais le livre est déjà bien gros et seul un projet bien plus vaste pourrait permettre d'entrer dans des détails spécifiques. Les auteur-e-s ont aussi la bonne idée d'ajouter des sources brièvement commentées ainsi que de nombreuses annexes (les arbres généalogiques des dynasties européennes me durent particulièrement utiles.)

    Une personne qui ne souhaite que des informations globales lui permettant de combler des trous dans ses connaissances appréciera ce livre. Les historien-ne-s pourraient être frustré-e-s. En effet, l'énormité de l'espace et du temps considéré implique des difficultés en ce qui concerne la mise en place d'une problématique. Un problème récurrent dans les ouvrages qui se souhaitent des manuels. Personnellement, je suis sceptique face au début du livre. Je ne crois pas qu'il soit possible de parler d'Europe lors de la préhistoire voire lors de l'antiquité. En effet, Europe est un terme aussi politique que géographique. Or, ce n'est que tardivement durant la période romaine que les peuples commencent à penser un espace politique et géographique commun. Même là, une partie de ce qui est considéré européen aujourd'hui est marginalisé. Le choix de la chronologie me semble donc questionnable.

    Image : Éditeur

  • Young Avengers the complete collection par Kieron Gillen, Jamie McXelvie, Mike Norton et Kate Brown

    Titre : Young Avengers the complete collection
    Auteur-e-s :  Kieron Gillen, Jamie McXelvie, Mike Norton et Kate Brown
    Éditeur : Marvel 14 juillet 2020
    Pages : 360

    Ce volume contient Young Avengers (2013) 1-15 ainsi que Marvel NOW ! Point One 1. Les Jeunes Avengers ont connu la dissolution des Avengers. Ils ont connu la Guerre Civile, la prise de contrôle par Norman Osborn après l'invasion secrète et illes ont réussi à rester ensemble. Mais la perte d'une amie les pousse à se séparer. Cependant, Loki décide de contacter America Chavez afin de tuer Wiccan. America Chavez décide donc de le protéger de Loki, ouvrant la voie à une menace pour le multivers entier. Une menace qui implique de réunir tous les jeunes avengers.

    SPOILERS

    Que penser de ce Young Avengers. J'ai rencontré le groupe à plusieurs reprises mais je n'ai jamais lu les aventures dans les volumes dédiés. Mais cette collection complète du run de Kieron Gillen semblait sympathique. La lecture fut, en effet, sympathique. Les personnages sont drôles et attachants. L'intrigue fonctionne bien avec l'idée de jeunes qui essaient de réparer leurs erreurs sans pouvoir compter sur les adultes. La relation entre Hulking et Wiccan est très belle, sans être parfaite. En revanche, je suis un peu déçu par Loki qui me semble trop simpliste. Je le préfère largement dans d'autres ouvrages qui en font un adversaire / allié bien plus intéressant.

    Même si l'intrigue fonctionne bien je suis un peu déçu par celle-ci. En effet, les événements sont un peu trop rapides et même parfois on passe sur une nouvelle scène sans explication. Cette absence d'explication, ou au moins de montrer, comment on en arrive à un point précis a tendance à empêcher de rester dans l'intrigue. On a l'impression que l'écriture joue trop sur l'espérance que les personnes qui lisent les aventures des Jeunes Avengers vont oublier les trous dans l'intrigue. Seuls les débuts, lorsque les différents membres sont encore dispersés, me semble vraiment maitrisé.

    *
    ** 
    *** 
    **** J'aurais apprécié plus de complexité mais ça reste un volume sympathique
    *****

    Image : Éditeur

  • Valkyrie : Jane Foster 2. At the end of all things par Al Ewing, Jason Aaron, Torunn Gronbekk, Pere Pérez, Cafu, Ramon Rosanas et Jesus Aburtov

    Titre : Valkyrie : Jane Foster 2. At the end of all things
    Auteurs :  Al Ewing, Jason Aaron, Torunn Gronbekk, Pere Pérez, Cafu, Ramon Rosanas et Jesus Aburtov
    Éditeur : Marvel 6 octobre 2020
    Pages : 112

    Ce second volume contient Valkyrie : Jane Foster 6-10. Jane Foster commence tout juste à comprendre son rôle en tant que Valkyrie. Elle ne guide pas uniquement les personnes trépassées en direction de leur nouvelle étape. Elle doit aussi vérifier le bon fonctionnement de la mortalité dans l'univers et face aux personnes sciententes. Mais connaitre son rôle n'implique pas de savoir exactement ce qu'elle doit accomplir. Lorsque la mort même risque de disparaitre elle décide de chercher des allié-e-s au sein du monde héroïque, en particulier les personnes liées au monde médical.

    SPOILERS

    Les deux intrigues de ce volume sont intéressantes. Elles sont, bien entendu, fortement liées à la question de la mort. La première pose la question de la fin de la mortalité et donc d'une vie qui continue éternellement. Est-ce réellement quelque chose que l'on peut souhaiter ? La seconde intrigue pose la question de l'existence d'une absence de vie. J'ai préféré la première qui me semble être mieux liée au personnage de Jane Foster en tant que Valkyrie tandis que la seconde me semble trop intégrée aux intrigues asgardiennes de l'univers Marvel. Mais, dans les deux cas, la fin est trop rapide ce qui empêche de donner une conclusion que j'aurais pu apprécier.

    Malheureusement, il semblerait que cette série ait été annulée lors de la pandémie de Covid-19. Je n'arrive en tout cas pas à trouver la suite sur les sites spécialisés. Je ne sais pas si la série sera continuée sous une autre forme, dans d'autres comics. Il reste dommage de perdre un personnage féminin dont les débuts en tant que Valkyries ne sont pas parfaits mais semblaient se diriger vers quelque chose d'intéressant.

    *
    ** 
    *** Malheureusement trop court
    **** 
    *****

    Image : Éditeur

  • The legend of Korra: Ruins of the Empire par Bryan Konietzko, Michael Dante DiMartino, Michelle Wong et Kilian Ng

    Titre : The legend of Korra : Ruins of the Empire
    Auteur-e-s :  Bryan Konietzko, Michael Dante DiMartino, Michelle Wong et Kilian Ng
    Éditeur : Dark Horse 9 septembre 2020
    Pages : 240

    Ce volume contient The legend of Korra: Ruins of an Empire 1-3. Republic City semble être enfin pacifiée après l'échec des triades. La ville a aussi une nouvelle présidente qui tente de mettre en place une politique harmonieuse tout en travaillait sans repos. Et le jugement de Kuvira va enfin commencer. Kuvira est questionnée sur ses activités en tant qu'Unificatrice, en particulier ses crimes de guerre et son refus d'accepter un gouvernement légitime. Dans le même temps, le roi de la Terre souhaite opérer une transition démocratique. Mais l'Empire de Kuvira est-il réellement battu ?

    SPOILERS

    Une grande réussite de ce volume est de s'intéresser à Kuvira. Elle était en arrière-plan dans la série avant de devenir une antagoniste lors de la dernière saison. Elle est décrite comme une personne qui a toujours atteint son but, ceci à l'aide de flashbacks. Mais son caractère impitoyable a éloigné toutes les personnes qui étaient proches d'elles. Ce volume permet de lui offrir l'opportunité d'apprendre et de comprendre ses erreurs, de les accepter et donc de commencer à construire sa rédemption.

    Le volume pose aussi des questions politiques. Comment faire pour créer une transition démocratique qui fonctionner. À plusieurs reprises le roi de la Terre refuse d'arrêter le processus. Il considère que s'il promet la démocratie il ne peut pas arrêter la transition lorsque les résultats lui déplaisent. Mais il est difficile de trouver un équilibre entre démocratisation et nécessité de préparer une nouvelle forme de gouvernement. Malheureusement, cette seconde histoire ne peut pas aller aussi loin. On ne peut qu'espérer que les transformations du Royaume de la Terre seront explorées dans d'autres tomes.

    *
    ** 
    *** 
    **** Comme tous les bons comics de cette gamme il fait attention à la fois aux questions globales et aux personnages dans leur individualité.
    *****

    Image : Éditeur

  • Valkyrie: Jane Foster 1. The sacred and the profane par Al Ewing, Jason Aaron, Cafu, Ramón K. Pérez, Cian Tormey, Jesus Aburtov et Frazer Irving

    Titre : Valkyrie : Jane Foster 1. The sacred and the profane
    Auteurs :  Al Ewing, Jason Aaron, Cafu, Ramón K. Pérez, Cian Tormey, Jesus Aburtov et Frazer Irving
    Éditeur : Marvel 4 février 2020
    Pages : 128

    Ce volume 1 contient Valkyrie : Jane Foster 1-5 et War of the realms : Omega. La guerre des royaumes est terminée. Asgard et les peuples de la Terre ont vaincu l'alliance autours de Malekith. Mais la guerre ne fut pas sans victimes. Les valkyries sont mortes. Le roi des géants des glaces est mort. Et Jane Foster ayant pris une dernière fois le manteau de Thor s'est liée à un étrange matériel. Elle se demande ce qui pourrait être son rôle dans ce nouvel univers. Pas Thor, pas une divinité, mais pourrait-elle être quelque chose de différent ? Pourrait-elle devenir une valkyrie ?

    SPOILERS

    Ceci n'est que le premier volume. Je ne sais pas s'il existera un grand nombre de numéros puisque la série semble avoir été annulée après le volume 2. Si c'est le cas ce serait dommage. En effet, les auteurs débutent tout juste à mettre en place quelques éléments. Ils expliquent ce qu'est une valkyrie dans l'univers Marvel et comment fonctionne la mort. Pour cela, ils changent aussi le métier de Jane Foster qui passe de doctoresse à médecin légiste, ce qui va bien avec son nouveau rôle.

    En effet, Thor est une héroïne et une divinité. Une valkyrie implique d'accepter un travail. Celui-ci est de guider les âmes des guerriers et guerrières en direction de l'au-delà afin de leur offrir la récompense méritée. Sans valkyries les âmes sont perdues et ne peuvent pas trouver un chemin vers une forme de paradis. Pire encore, d'autres êtres pourraient vouloir prendre le contrôle du rôle pour des buts malfaisants, comme on le voit dans ce premier volume.

    *
    ** 
    *** 
    **** Une continuation intéressante de l'histoire de Jane Foster mais qui, malheureusement, pourrait se terminer trop tôt
    *****

    Image : Éditeur

  • Torchwood 7. Pack Animals par Peter Anghelides

    Titre : Torchwood 7. Pack Animals
    Auteur :  Peter Anghelides
    Éditeur : Penguin 15 août 2018
    Pages : 256

    CW : meurtres, tendances psychophobes

    Torchwood est une association secrète dont la majorité des capacités ont été détruites lors de la chute de Torchwood 1 à Londres. Torchwood Cardiff n'est composé que de 5 personnes. 5 personnes pour protéger le monde, cacher les secrets et éviter de futurs problèmes. Torchwood peut agir mais ne peut pas stopper une véritable invasion. Malheureusement, c'est exactement ce qui semble être en train de se dérouler. Plusieurs lieux de Cardiff sont touchés par ce qui semblent être des aliens. Mais, plus étonnant, une autre organisation semble tenter de contenir les incursions.

    SPOILERS

    Ce n'est pas la première fois que Torchwood est confronté à d'autres organisations. En dehors de UNIT, on sait que certaines entreprises usent de la technologie alien et sont capables de contrer Torchwood. Ce roman s'inscrit dans cette tendance avec une entreprise familiale qui réussit à éviter d'être surveillée par Torchwood. Le problème, comme l'auteur le dit à plusieurs reprises, c'est que Torchwood est trop petit. Il n'y a pas assez de personnes pour faire tout ce qui serait nécessaire en cas de besoin. Malheureusement, l'auteur ne prend pas le temps d'expliquer pourquoi Jack Harkness ne souhaite pas créer une organisation plus importante (même si on peut le deviner).

    Un autre problème concerne le protagoniste principal : Gareth. Ce dernier invente un jeu de carte avec un objet offert par ses frères afin de ne pas être ennuyé durant leur travail. Il est aussi décrit comme ayant des problèmes de colères mais aussi comme quelqu'un de neuroatypique. Cette caractéristique, selon le roman, en fait un danger pour les personnes qui sont proches de lui. La neuroatypie est donc décrite comme quelque chose de dangereux alors qu'il est sous-entendu à plusieurs reprises que Gareth a subi des actes d'humiliation, et pire. Plutôt que de considérer les souffrances subies dans le passé pour expliquer les actes de Gareth l'auteur préfère utiliser un cliché, ce qui prouve son manque de recherches concernant le sujet.

    *
    ** 
    *** Un peu plus d'attention à l'intrigue aurait rendu ce roman bien meilleur
    ****
    *****

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel vol 12. To all the squirrels i've loved before par Ryan North, Derek Charm, Erica Henderson et Rico Renzi

    Titre : The Unbeatable Squirrel vol 12. To all the squirrels i've loved before
    Auteur-e-s :  Ryan North, Derek Charm, Erica Henderson et Rico Renzi
    Éditeur : Marvel 10 mars 2020
    Pages : 112

    Ce volume 12 contient The Unbeatable Squirrel Girl (2015B) 47-50. Et voici le dernier volume de Squirrel Girl. Doreen a un nombre important d'ami-e-s. Mais elle s'est aussi fait un nombre impressionnant d'ennemi-e-s. Mellissa Morbeck est la seule personne qui connait son identité. Et après beaucoup de préparation elle est prête à frapper. Elle commence en dévoilant l'identité réelle de Squirrel Girl, la plaçant en danger ainsi que ses ami-e-s. Pire encore, Melissa essaie de prendre le contrôle du "pouvoir de l'amitié." Est-ce la fin pour Doreen ?

    SPOILERS

    Cette série a duré 12 volumes (sans compter le volume qui concerne le clone maléfique mais pas si maléfique de Doreen). 12 volumes dans lesquels un nombre grandissant de personnages fut impliqué. 12 volumes dans lesquels Doreen gagne toujours car elle n'est pas uniquement forte, elle utilise son intelligence et elle tente d'aider ses adversaires, pour mieux s'en faire des allié-e-s plus tard. 12 volumes d'un série bien écrite, drôle et qui ose utiliser l'informatique pour donner la victoire à Doreen.

    L'intrigue de ce dernier volume n'est pas surprenante. Les ennemi-e-s de Doreen se liguent contre elle mais ses ami-e-s n'hésitent pas à l'aider. Même l'arrivée d'anciens adversaires ne m'a pas surpris, encore moins l'arrivée de Galactus. Cependant, cette absence de surprise n'est pas négative. Elle s'inscrit dans une écriture qui préfère offrir des moyens de rédemptions aux ennemi-e-s de Doreen ce qui lui permet d'avoir des allié-e-s un peu partout. Cette fin est parfaitement logique.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Et ce fut la fin d'une magnifique série

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel vol 11. Call Your Squirrel Friend par Ryan North, Derek Charm, Naomi Franquiz, Erica Henderson et Rico Renzi

    Titre : The Unbeatable Squirrel vol 11. Call Your Squirrel Friend
    Auteur-e-s :  Ryan North, Derek Charm, Naomi Franquiz, Erica Henderson et Rico Renzi
    Éditeur : Marvel 24 septembre 2019
    Pages : 128

    Ce volume 11 contient Unbeatable Squirrel Girl (2015B) 42-46. Vous passez un peu de temps pour vous quand soudain Kang décide de vous attaquer pour une raison incompréhensible. Vous prenez des vacances quand soudain vous êtes téléporté-e-s sur Terre en pleine guerre. Si vous vous retrouvez dans ces problèmes vous êtes Doreen. Car après avoir échappé à la plupart des événements de l'univers Marvel Doreen va s'impliquer dans la Guerre des Royaumes avec l'aide de Loki et d'une ancienne ennemie.

    SPOILERS

    Je ne suis pas fan des événements que ce soit chez Marvel ou DC. Ces événements sont rarement intéressants, trop nombreux, n'ajoutent pas grand-chose à l'histoire et surtout imposent des intrigues sur d'autres séries ce qui impose d’interrompre ou d'annuler des intrigues en cours ! Cependant, War of the realms est l'un des rares événements que j'ai apprécié ces dernières années j'états donc curieux de savoir comment Doreen serait impliquée.

    Le volume commence par un numéro spécial qui célèbre 50 numéros de la série en reliant différentes versions de Squirrel Girl. L'intrigue n'est qu'un prétexte à une réunion sympathique sans conséquences. Dès la suite, on observe ce que fait Doreen dans la Guerre es Royaumes. Ryan North a la bonne idée de l'envoyer dans une mission individuelle avec une ancienne ennemi vaincue aux tous débuts de la série. Leurs interactions sont réalistes mais, comme toujours, Doreen offre un moyen de devenir une meilleure personne. Elle réussit aussi à vaincre les Géants de Glace en utilisant son intelligence et ses capacités rhétoriques.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Et il ne resta qu'un dernier volume

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel vol 10. life is too short, squirrel par Ryan North, Derek Charm, Naomi Franquiz et Rico Renzi

    Titre : The Unbeatable Squirrel vol 10. Life is too short, squirrel
    Auteur-e-s :  Ryan North, Derek Charm, Naomi Franquiz et Rico Renzi
    Éditeur : Marvel 19 mars 2019
    Pages : 120

    Ce volume 10 contient The Unbeatable Squirrel Girl (2015B) 37-41. Squirrel Girl est morte. La communauté héroïque, les médias et la ville de New York ont annoncé sa mort peu de temps après qu'elle ait sauvé la vie d'une famille. Un enterrement a eu lieu. Mais Doreen est en vie ! Qui a imité Squirrel Girl jusqu'à faire croire à sa mort. Et qui peut non seulement imiter son corps mais aussi ses pouvoirs ? A qui Doreen peut-elle faire confiance ?

    SPOILERS

    Il ne me reste plus que deux volumes de cette série. Je ne regrette pas du tout mes achats ni de l'avoir lue d'une seule traite. Bien que l'on puisse sentir que les auteur-e-s commencent à être à court d'idées illes sont toujours capables de créer des histoires de bonne qualité avec des personnages bienveillants qui essaient de trouver des solutions capables d'aider tout le monde.

    Dans ce nouvel arc nous avons donc à nouveau une personne qui n'est pas si dangereuse qui prévu. Alors que son espèce est une ennemie de l'humanité Squirrel Girl souhaite observer les individus et leurs actions, et aider si besoin. J'ai surtout beaucoup apprécié que les problèmes de cet arc proviennent de la tendance de Doreen à ne pas combattre mais à réfléchir avant de prendre des décisions et d'attaquer, ce qui n'aurait pas été le cas dans d'autres séries.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Et il ne resta plus que deux volumes

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel vol 9. Squirrels Fall Like Dominoes par Ryan North, Derek Charm et Rico Renzi

    Titre : The Unbeatable Squirrel vol 9 Squirrels Fall Like Dominoes
    Auteur-e-s :  Ryan North, Derek Charm et Rico Renzi
    Éditeur : Marvel 27 novembre 2018
    Pages : 128

    Ce volume 9 contient The Unbeatable Squirrel Girl (2015B) 32-36. Doreen et ses ami-e-s n'ont pas eu le temps de souffler. Elle décide donc, avec Nancy, de proposer une petite soirée jeu au sein d'un escape game. Elle propose aussi d'inviter Kraven. Mais l'escape game pourrait-il être un piège ? Et que faire lorsque la police de New York décide d'arrêter Kraven pour ses nombreux crimes ? Doreen va devoir prendre des décisions difficiles.

    SPOILERS

    Depuis le début de la série Doreen est montrée comme quelqu'un qui croit aux possibilités de rédemptions. Kraven n'est que l'un des personnages qu'elle a aidé à trouver un autre moyen de vivre et qui, progressivement, devient un peu meilleur. Cependant, il reste un criminel et il est normal que son passé soit confronté à un moment donné. Les auteur-e-s ont décidé de ne pas mettre en cause leur création tout en acceptant le passé de Kraven. Doreen reste donc plein d'espoir tout en acceptant le passé et les défauts de Kraven, créant un arc émotionnel pour nous.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Personne n'est surpris

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 4 par Ryan North, erica Henderson, Rico Renzi, Chip Zdarsky, Iris Holdren, Madeline McGrane, Tom Fowler, Carla Speed McNeil, Michael Cho, Rahzza, Anders Nilsen, Jim Davis, Nilah Magruder, Geoffo et Siya Oum

    Titre : The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 4
    Auteur-e-s :  Ryan North, Erica Henderson, Rico Renzi, Chip Zdarsky, Iris Holdren, Madeline McGrane, Tom Fowler, Carla Speed McNeil, Michael Cho, Rahzza, Anders Nilsen, Jim Davis, Nilah Magruder, Geoffo et Siya Oum
    Éditeur : Marvel 5 février 2019
    Pages : 272

    Ce volume 4 contient The Unbeatable Squirrel Girl (2015B) 22-31, A Year Of Marvels: The Unbeatable et Not Brand Echh 14. Doreen est de retour avec Nancy. Travailler ses études est une bonne chose mais, parfois, il faut se détendre. Les deux amies décident donc d'essayer de gagner un concours basé sur des puzzles informatiques compliqués. Et elles gagnent... un voyage en Terre Sauvage afin de voir les derniers dinosaures de la Terre ainsi que... Ultron ?!? ce n'est pas la seule aventure de ce volume qui envoie Nancy et Doreen dans l'espace pour combattre le Surfeur d'Argent.

    SPOILERS

    Cette série est toujours aussi adorablement bien écrite et drôle. On pourrait croire que je me lasserais mais non, j'en veux encore ! Je suis réellement très heureux de m'être lancé dans celle-ci après beaucoup d'hésitation. Les auteur-e-s font réellement attention au message délivré par la série. Les personnages ne sont pas parfaits mais essaient d'être un peu meilleures et de trouver des solutions qui permettent de faire plaisir à tout le monde.

    Personnellement, j'ai beaucoup aimé les derniers numéros. L'un se déroule dans l'espace et montre Doreen tenter de persuader Nancy de ne pas user de violence. Doreen accepte et reconnait ses propres travers et essaie de démontrer que la force n'implique pas le droit d'en user. Le dernier numéro est probablement mon préféré pour l'instant. On observe les deux amies passer leur vie ensemble, se soutenant mutuellement jusqu'à la fin. Une courte histoire émotionnellement forte.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Je n'ai pas changé d'avis

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 3 par Ryan North, Erica Henderson, Rico Renzi, Will Murray et Zac Gorman

    Titre : The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 3
    Auteur-e-s :  Ryan North, Erica Henderson, Rico Renzi, Will Murray et Zac Gorman
    Éditeur : Marvel 20 mars 2018
    Pages : 256

    Ce volume 3 contient The Unbeatable Squirel Girl (2015B) 12-21. Doreen est bien établie à l'université. Elle réussit à vaincre sans réellement se battre tout en suivant ses cours et en faisant en sorte d'étendre quelque peu son cercle social. Mais il est temps de prendre quelques vacances, en espérant que rien de catastrophique ne se déroule tant qu'elle est injoignable. Par exemple, que quelqu'un prenne le contrôle de l'intégralité des nations du monde. De plus, Doreen va bientôt fêter son anniversaire. Un bon moyen de mieux connaitre son origine.

    SPOILERS

    Difficile d'en dire beaucoup plus que ce que j'ai déjà mentionné. Ce volume ne change rien à la série, qui reste toujours aussi sympathique à lire. C'est probablement pour cette raison que les auteur-e-s ont ajouté quelques épisodes un peu différents. Le retour à l'origine de Doreen est sympathique et permet de la voir déjà en action alors qu'elle est encore en train de décider qui elle deviendra. J'ai aussi bien aimé l'épisode autours du chat Mew, dynamique et drôle. Le dernier épisode se concentre sur les amis de Doreen qui essaie de créer un lien d'amitié entre garçons.

    Le plus important est la seconde grande histoire de ce volume, autours d'une femme, Melissa Morbecks, capable de contrôler les animaux à l'aide d'une micropuce. Elle possède une éthique inverse à celle de Doreen. Alors que Doreen essaie d'agir au niveau individuel Melissa considère qu'elle a le droit et le devoir de changer globalement le monde, au prix de vies innocentes. Elle ne prend pas en compte le mal qu'elle fait pour atteindre son but individuel.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Toujours très bon

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 2 par Ryan North, Erica Henderson, Rico Renzi, Chip Zdarsky, Joe Quinones, Jacob Chabot, Andy Hirsch, Kyle Stark et Tom Fawler

    Titre : The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 1
    Auteur-e-s :  Ryan North, Erica Henderson, Rico Renzi, Chip Zdarsky, Joe Quinones, Jacob Chabot, Andy Hirsch, Kyle Stark et Tom Fawler
    Éditeur : Marvel 16 mai 2017
    Pages : 296

    Ce volume 2 contient The Unbeatable Squirrel Girl (2015B) 1-11 et Howard The Duck (2015B) 6. Squirrel Girl a passé sa première année d'informatique. Elle est maintenant une étudiante en seconde année ! Ce qui lui permet de mieux comprendre l'informatique, et de ne pas hésiter à utiliser ses connaissances en plein combat. Mais elle est aussi membre des Avengers tout en devant se défendre contre un voyage dans le temps, Doom et surtout la possibilité de sortir avec des garçons.

    SPOILERS

    La série garde son identité propre. Squirrel Girl est intelligente et drôle. Elle est secondée par des personnes qui lui permettent de créer des relations d'amitié appréciable. Mais elle est aussi un peu maladroite, surtout lorsque sa mère vient raconter des histoires de famille à sa colocataire. Les auteur-e-s font aussi en sorte de toujours trouver un moyen différent de vaincre, souvent par la discussion et l'empathie.

    En parlant de ça, j'ai beaucoup apprécié les quelques numéros sur les tentatives de Squirrel Girl de sortir avec des garçons. Elle se retrouve impliquée dans une relation avec Mole Man. Cette relation commence par Squirrel Girl qui accepte les problèmes subits par Mole Man. Mais elle est continue par cet homme qui considère que la simple empathique de Squirrel Girl implique une relation romantique. Plusieurs numéros permettent de montrer ce qui ne va pas dans cette manière de traiter quelqu'un, forcer une relation par un chantage romantique, toucher quelqu'un sans demander son consentement, etc.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Empruntez le en bibliothèque !

    Image : Éditeur

  • The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 1 par Ryan North, Erica Henderson et Rico Renzi

    Titre : The Unbeatable Squirrel Girl Vol. 1
    Auteur-e-s :  Ryan North, Erica Henderson et Rico Renzi
    Éditeur : Marvel 15 novembre 2016
    Pages : 248

    Ce volume contient The Unbeatable Squirrel Girl (2015) 1-8, Marvel Super-Heroes (1990) 8, GLX-Mas Special, The Thing 8 et Age of Heroes 3. Après avoir vécu en secret dans le grenier des Avengers. Il est temps de grandir et d'entrer à l'université afin d'étudier l'informatique. La vie d'une héroïne avec une identité secrète n'est pas facile. Elle doit jongler entre ses cours, sa colocataire et son chat, mais aussi les différentes personnes qui tentent d'attaquer l'université voire l'arrivée de Galactus ! Heureusement, Squirrel Girl est imbattable !

    SPOILERS

    Il m'a fallu du temps avant de me décider à lire cette série. Ce sont les critiques très positives qui m'ont poussé à tenter le coup. Et dans un monde qui semble n'être que sombre et sérieux Squirrel Girl est un vrai rayon de soleil. Elle est positive, intelligente mais aussi un peu gauche et parfois elle ne dit pas ce qu'il faut. Elle fait des blagues, mais elles ne sont pas forcément très drôles. Mieux encore, elle essaie de résoudre les problèmes de manière intelligente sans forcément user de la force. Ce qui lui permet de toujours vaincre et jouant sur l'identité de ses adversaires.

    De plus, l'écriture est très drôle. L'auteur s'amuser à ajouter des commentaires en bas de page. Il essaie de créer des situations à la fois absurdes mais qui fonctionnent dans l'univers marvel. L'écriture est aussi aidée par un dessin qui peut sembler un peu enfantin mais qui, à mon avis, fonctionne parfaitement avec la positivité du titre. Les personnages semblent réels cars ils sont dessinés comme si on pouvait les croiser dans la rue. Cette édition ajoute aussi des lettres envoyées à Marvel. Le choix montre l'amour mutuel entre les auteur-e-s et les personnes qui les lisent.

    *
    ** 
    *** 
    ****
    ***** Une très bonne découverte. Vite ! La Suite !

    Image : Éditeur

  • Torchwood 6. The Twilight Streets par Gary Russell

    Titre : Torchwood 6. The Twilight Streets
    Auteur :  Gary Russell
    Éditeur : Penguin 5 janvier 2017
    Pages : 256

    Jack Harkness connait l'intégralité de Cardiff. Du moins, c'est ce qu'il veut croire. Jack connait Torchwood comme sa poche, là aussi il aimerait bien y croire. La vérité c'est que certains lieux et certains points du passé ne lui sont pas ouverts. Lorsqu'un récent ennemi, vaincu, revient lui demander de l'aide Jack se demande si cela n'aurait pas un lien avec une rue spécifique de Cardiff. Une rue dans laquelle il n'a jamais été capable d'entrer et qui est en cours de rénovation. Une rue au sujet de laquelle de nombreuses rumeurs existent. Elle serait hantée et personne n'y reste longtemps.

    Spoilers

    Si j'ai bien compris la chronologie, ce roman se déroule après la fin de la saison 1 et après le retour de Jack à la suite de la fin de la saison 3 de Doctor Who. L'auteur s'intéresse à la personne qui avait manipulé l'équipe de Torchwood afin de libérer un démon capable de tuer simplement par son ombre. Gary Russell ne se contente pas de reprendre ce personnage, il lui donne un peu de consistance en lui offrant un but. Il n'est plus simplement un fanatique souhaitant la mort du monde. Il est le servant d'un être chargé d'aider l'univers dans une lutte entre la Lumière et l'Obscurité. Ainsi, la fin du démon implique un danger pour l'équilibre de l'univers, un équilibre qu'il faut restaurer avec ou sans l'aide de Torchwood.

    Cependant, on peut se demande si tout cela était bien nécessaire. On crée toute une mythologie autours d'un personnage de fin de saison qui ne réapparait plus jamais dans la série. On offre à cette mythologie un lien avec la lutte entre le bien et le mal tout en offrant une vision des tentations qui peuvent recevoir les membres de l'équipe Torchwood. Mais il n'y aura pas vraiment de conséquences. Cette extension de la mythologie restera sans effet pour la suite et pour la série puisque celle-ci est annulée après avoir pris une nouvelle direction.

    *
    ** Pas horrible à lire, loin de là, mais une extension de l'univers Torchwood qui est malheureusement inutile
    *** 
    ****
    *****

    Image : Éditeur

  • La crise des sociétés impériales. allemagne, France, Grande-Bretagne, 1900-940. Essai d'histoire sociale comparée par Christophe Charle

    Titre : La crise des sociétés impériales. Allemagne, France, Grande-Bretagne, 1900-940. Essai d'histoire sociale comparée
    Auteur :  Christophe Charle
    Éditeur : Seuil 7 mars 2001
    Pages : 608

    Christophe Charle, dans ce livre, essaie de comprendre le fonctionnement et la chute éventuelle de trois sociétés qu'il qualifie d'impériales. Ces sociétés fonctionnement de manière différentes mais elles ont toutes connus des crises comparables, en particulier concernant les tensions entre classes sociales. Ces trois sociétés sont aussi impliquées dans deux guerres mondiales et Christophe Charle essaie non seulement de comprendre l'effet de ces guerres mais aussi les raisons qui ont permis de justifier l'entrée en guerre de ces sociétés. Le livre est divisé en quatre parties.

    La première partie est constituée de trois chapitres. C'est une partie introductive qui permet é l'auteur de placer les éléments du décor de son essai de comparaison sociale. Chacun des chapitres se concentrent sur l'un des pays examinés afin de nous montrer son fonctionnement socio-politique. Deux de ces pays sont fortement inégalitaires. L'Allemagne est, en plus, peu démocratisé alors que la Grande-Bretagne connait une forme minimale de démocratie. Seule la France est une véritable démocratie, basée sur l'importance des paysans afin de contrecarrer la force ouvrière. Il ressort de ces chapitres que ces trois pays sont fortement inégalitaires en ce qui concerne les classes sociales.

    La seconde partie, en trois chapitres aussi, abandonne cette division en pays pour s'intéresser à des questions thématiques. Cet abandon est possible grâce à la première partie. Christophe Charle débute son examen par les dynamiques sociales. Ceci lui permet de nous expliquer comment les différentes classes sociales gagnent ou perdent en capitale politique et économique avant l'entrée en guerre de 1914. Cette entrée en guerre est expliquée dans le chapitre 5. Loin de se contenter de la culpabilité de l'Allemagne ou de l'attentat de Sarajevo Christophe Charle préfère mettre en avant des explications sociales. Ainsi, toutes les élites des pays concernées ont intérêt à une guerre mais sous-estiment ses effets. La durée de la guerre, qui était inattendue, serait due au besoin de justifier les sacrifices par une victoire de plus en plus importante. Un dernier chapitre examine le fonctionnement des sociétés durant la guerre. En plus de la division entre l'avant et l'arrière, Christophe Charle montre que les classes sociales des trois pays ne sont pas divisées de la même manière. Par exemple, les classes supérieures britanniques sont fortement impliquées dans la guerre.

    La troisième partie, 3 chapitres, se concentre sur l'entre-deux-guerres. L'auteur retourne à un examen par pays. Il débute par la République de Weimar qui connait des crises politique, sociale, économique et financière importante. Ces crises permettent de comprendre les raisons derrière la chute de la démocratie et l'arrivée au pouvoir des nazis qui annoncent défendre la petite bourgeoisie contre la gauche, au sens large. La France aussi connait une crise de classe importante qui débouche sur la grève générale de 1936 et l'arrivée au pouvoir de la gauche. La réaction est violente et empêche une union nationale interclasse. Enfin, la Royaume-Uni est tout aussi inégalitaire mais réussit à créer une forme de solidarité qui évite les solutions extrêmes.

    La dernière partie n'est constituée que de deux chapitres. Le premier examine l'état impérial nazi. Ce chapitre est assez restreint car il doit rester dans la problématique générale du livre. Christophe Charle examine le fonctionnement de la société et montre que l'état nazi garde une partie des anciennes élites en place, sauf si celles-ci proviennent d'un gouvernement de gauche. Cependant, l'état nazi offre de nouvelles entrées à des personnes plus jeunes qui se trouvent en dehors du bassin sociale des élites. Le dernier chapitre, lui, permet de comprendre pourquoi la France s'est effondrée alors que le Royaume-Uni a résisté lors de la deuxième guerre mondiale. Selon l'auteur, il faut voir une explication dans la solidarité plus importante entre les classes sociales au Royaume-Uni alors que la France est démoralisée rapidement suite, aussi, à de mauvaises décisions militaires.

    Ce livre est assez massif et les explications de l'auteur sont très riches. J'ai bien apprécié la problématique mise en place, même si les trois premiers chapitres sont plus difficiles à lire que les autres. Ils sont, en effet, bien plus arides. Mais dès la seconde partie, la lecture devient bien plus plaisante.

    Site de l'éditeur

  • Flash saison 6

    Barry Allen a tout ce qu'il souhaitait. Il est marié. Il est toujours employé par la police. En tant que Flash il est adoré. Il a une équipe qui le soutient et lui permet de vaincre tous les problèmes possibles. Mais en ce début de saison 6 le Flash apprend quelque chose qui va changer sa vision du monde. Il ne lui reste que quelques mois à vivre. En effet, la Crise arrive et seule la mort du Flash permet de sauver le monde. Tout en se préparant à sa disparition Barry décide de prendre le temps de dire un dernier adieu à tout le monde. Mais il doit aussi protéger la ville d'une dernière menace, celle d'une personne qui pense avoir vaincu la mort.

    SPOILERS

    La première partie de la saison est plutôt bien construite. Au lieu d'un méchant par épisode se pose la question de l'acception de sa mortalité par Barry Allen. Il essaie d'être certain du futur qui lui est annoncé avant d'accepter celui-ci. Pour mieux marquer ce choix on le place face à un ennemi qui refuse la mort et qui souhaite rendre l'humanité éternelle, au prix de son individualité. Ce n'est pas très subtil mais ça fonctionne bien avec l'idée de la crise et de la disparition du Flash et donc de Barry Allen. Ce sont des épisodes qui peuvent être émouvants et qui marquent clairement le temps restant avant la Crise.

    D'une certaine manière je trouve dommage que la série ne se termine pas avec cette saison. La Crise est annoncée comme la mort du Flash depuis le début et je trouve dommage d'abandonner cette fin. Au lieu de cela, la série devient un moyen d'expliquer ce qui change dans ce nouvel univers qui regroupe une partie des personnages DC. On retrouve certaines personnes, un peu transformées. La série marque aussi un changement important puisque Iris disparait tandis que les pouvoirs de Barry Allen commencent à perdre en intensité avant leurs disparition finale. Ces deux points seront probablement résolus dans la saison 7 puisque la saison 6 a souffert du Covid-19 et n'est donc pas terminée comme il était prévu.

    Image : Allociné