• Low vol 5. Light Brings Light par Rick Remender, Dave McCaig et Greg Tocchini

    Titre : Low vol 5. Light Brings Light
    Auteurs : Rick Remender, Dave McCaig et Greg Tocchini
    Éditeur : Image comics 10 mars 2021
    Pages : 171

    Ce dernier volume contient Low 20-25. Il y a longtemps que j'attendais ce dernier volume. Low parle de l'humanité. Celle-ci a survécu au soleil en s'enfonçant dans les profondeurs des océans. Mais, les dômes ont failli l'un après l'autre jusqu'à ce qu'il n'en reste que trois. Dans ce dernier volume, seuls deux dômes sont encore en fonction. Salus est en train de remonter afin de s'élancer dans les étoiles. Le second dôme a abandonné tout espoir et considère l'envol de Salus comme une attaque directe contre leur foi. Il n'y a qu'une solution : la guerre. Mais alors que les derniers humain-e-s se combattent une autre menace se dévoile à la surface de la Terre.

    SPOILERS

    La fin est-elle aussi bonne que l'attente que j’avais ? Honnêtement, je ne le pense pas. Certes, Remender et les deux artistes s'en sortent toujours aussi bien. On plonge véritablement dans la richesse de cet univers et les éléments mis en avant auparavant sont utilisés pour les derniers épisodes. De plus, j'apprécie que Remender se soit posé la question des humain-e-s qui ont construit les dômes et qui, dans cet univers, ont été laissé en arrière. Ces humain-e-s ont évolués et se voient comme plus avancé-e-s que l'humanité qui a plongé.

    Malheureusement, j'ai l'impression que Remender s'est précipité pour terminer son histoire. Plusieurs changements importants sont introduits au détour d'une case. Je pense aussi bien à la véritable mission du robot, qui implique des questions supplémentaires en ce qui concerne le monde de la surface. Mais je pense aussi à la sirène qui est toujours en danger mais qui survit systématiquement par nécessité scénaristique. Ces derniers épisodes ne nous laissent pas le temps de souffler, mais j'aurais apprécié un volume de plus qui aurait permis de mieux préparer les événements de la fin de Low.


    ** 
    *** 
    **** Une bonne conclusion, qui aurait mérité de prendre un peu plus de temps de préparation.
    *****

    Image : Éditeur