• Batman. Earth One. 3 par Geoff Johns, Gary Frank, Jon Sibal et Brad Anderson

    Titre : Batman. Earth One. 3 
    Auteurs : Geoff Johns, Gary Frank, Jon Sibal et Brad Anderson
    Éditeur : DC 8 juin 2021
    Pages : 160

    Les Earth One, ces comics censés rendre les personnages plus modernes dans un contexte en dehors de la continuité, semblent encore exister malgré les retards massifs des différentes séries et les annulations. Batman en est à son troisième volume. Le Batman commence à être connu à Gotham et il possède quelques allié-e-s. Car Gotham, même si elle n'est plus sous le joug des criminel-le-s n'est pas encore pacifiée. Même si la criminalité est en baisse elle est de plus en plus violente. Pire encore, il semblerait que ce soit Harvey Dent qui arme ces crimine-le-s. Mais Harvey Dent est mort.

    SPOILERS

    Ce tome 3 est moins bon que les autres. Geoff Johns doit recréer un personnage mais il est obligé de réutiliser des aspects connus du Batman. Il lui offre une batcave, mieux située que l'originale. Il lui donne des ennemis qui servent surtout à faire référence. Et, petit, à petit, il semble abandonner le réalisme pour retourner en direction du Batman original. Ainsi, les dernières planches mettent en avant la création de la Famille, sans expliquer leur arrivée, mais aussi la première apparition du Joker. Tout ceci est bien trop rapide et donne surtout l'impression que Geoff Johns veut terminer avant que la série ne disparaisse définitivement. Mais cela ne peut que créer un gout d'inachevé.

    Ce tome introduit aussi Catwoman, que nous avions vu auparavant. Et je dois dire que je suis très déçu. Certes, Catwoman est une voleuse qui, de temps en temps, aide le Batman. On peut donc accepter qu'elle devienne une alliée. Mais la relation se forme bien trop vite. Cependant, je pourrais pardonner cela si on ne prenait pas en compte la sexualisation très importante du personnage. On aurait apprécié que la série Earth One profite d'être en dehors de la continuité pour réinventer les personnages et critiquer la sexualisation des personnages féminins. Ce n'est pas ce qui a été fait ici.


    ** 
    *** 
    **** En baisse de qualité
    *****

    Image : Éditeur

  • Invisible Kingdom 3. In other Worlds par G. Willow Wilson, Christian Ward et Sal Cipriano

    Titre : Invisible Kingdom 3. In other Worlds 
    Auteur-e-s : G. Willow Wilson, Christian Ward et Sal Cipriano
    Éditeur : Dark Horse 19 mai 2021
    Pages : 128

    Le Sundog, Vess, Grix et le reste de l'équipage ont subi de nombreux événements. Après avoir expliqué à l'univers comment fonctionnait les deux groupes les plus puissants des mondes, personne n'a bougé. Mais illes durent fuir les vaisseaux de la compagnie Lux et de l'Église de la Renonciation. Leur fuite les a menés à être capturé par des pirates. Et leur libération provient d'une secte qui prétend être la véritable voie de la renonciation. Mais les membres de cette secte sont-illes réellement de bonne foi ?

    SPOILERS

    Je suis content que cette série ne dure pas longtemps. Mais je pense qu'elle aurait pu continuer un peu. Les auteur-e-s donnent beaucoup d'éléments, et en ajoutent dans ce dernier volume. De plus, les auteur-e-s se concentrent sur Grix et Vess. Donc, on ne comprend pas les choix de certains personnages qui deviennent importants. Les éléments ajoutés ne sont pas non plus assez explicités à mon goût. J'aurais aimé en savoir plus sur certains points, en particulier les origines de la secte, de sa fuite mais aussi le fonctionnement réel de Lux et ce que cela implique.

    Malgré ces quelques points négatifs j'ai beaucoup aimé cette minisérie. Pas seulement pour ces personnages et son univers extrêmement bien montré. Mais aussi pour l'art utilisé dans les cases de ce comics. Chaque page est d'une beauté à couper le souffle et l'on pourrait s'attarder des heures à observer la page complète pour ensuite se perdre dans les détails. Les auteur-e-s se sont donnés du plaisir en créant les différentes espèces et planètes, et cela nous donne du plaisir à la lecture.


    ** 
    *** 
    **** 
    ***** Une magnifique mini-série

    Image : Éditeur