• Aline

    Aline est un film faussement film biographique très librement inspiré de la vie de Céline Dion. Alien Dieu est une québécoise. Elle est née dans une grande famille remplie de frères et de sœurs mais aussi de musique. Mais Aline n'est pas comme ses adelphes. Elle possède une voix exceptionnelle. La famille décide de la soutenir afin de lui permettre de se faire connaitre par un producteur. Celui-ci comprend immédiatement qu'il a en face de lui un diamant capable de tout réussir. Mais cela va demander beaucoup de travail.

    SPOILERS

    J'ai hésité à parler de ce film qui demande plus de réflexions qu'on ne le croit. Oui, c'est un faux film biographique. Il parle de Céline Dion et utilise ses chansons mais il modifie le nom pour Aline Dieu, ce qui permet de bien marquer qu'il existe une différence. Valérie Lemercier réalise et joue dans ce film. Et aussi bien la réalisation que son jeu sont superbes créant un magnifique hommage envers Céline Dion, parlant de ses moments positifs comme de ses doutes et pertes. Sur ce point, il n'y a rien à dire.

    Sur le second point on ne peut aussi que parler de manière positive. Loin de faire de son personnage un être surhumain capable de tout réussir sans doute, Valérie Lemercier la place dans sa famille, qui lui offre la musique et son soutien jusqu'au bout. Elle place aussi son personnage au sein d'un système, peu montré mais présent, qui en fait une star capable de créer un véritable spectacle. Mais cette création est un énorme travail qui implique de longues heures de préparations, de bruit, de foule et donc peu de tranquillité pour Aline Dieu et pour vivre avec sa famille, ses enfants. À plusieurs reprises, Valérie Lemercier nous montre une Aline Dieu en souffrance, ayant besoin de tranquillité et de vacances. Elle nous montre aussi une femme qui ne connait pas forcément les villes ou elle travaille car elle n'a pas le temps de les visiter.

    Je suis plus sceptique face à la relation entre Aline Dieu et Guy-Claude. Oui, il fallait en parler pour ce faux film biographique, la question n'est pas là. Ce qui me rend sceptique est la manière dont cette relation est écrite et mise en scène. C'est Aline, très jeune, qui est montrée comme active, séductrice. Guy-Claude n'en a pas conscience et tente, d'abord, de seulement effectuer son travail avant de faire le choix de succomber. Lorsque ce choix est fait, les deux sont des personnes majeures. Mais la différence d'âge est importante. Guy-Claude a la charge de la carrière d'Aline. Il y a donc une question de pouvoir qui n'est pas montrée. Aurait-il été possible de mieux faire tout en restant fidèle à l'histoire de la véritable femme donc ce film parle ? Je ne sais pas.


    ** 
    *** 
    **** 
    ***** Magnifique

    Image : Site officiel

  • Star Wars: Catalyst par James Luceno

    Titre : Star Wars : Catalyst 
    Auteur : James Luceno
    Éditeur : Penguin 18 mai 2017
    Pages : 496

    La guerre entre la République et les Séparatistes a englouti presque l'entier de la galaxie connue. Tout le monde doit prendre part à l'un ou l'autre camp. Mais un homme essaie d'éviter la guerre. Il a fui le plus loin possible pour que ses recherches ne soient pas utilisées militairement. Cet homme est Galen Erso. Il est l'un des plus grands génies de la galaxie. Et, aujourd'hui, les militaires de la République et des Séparatistes le recherchent. Les deux camps essaient de créer une super arme et Galen Erso pourrait leur donner la clé d'une puissance jamais vue auparavant.

    SPOILERS

    Ce livre est moyen. Il est pourtant présenté comme une lecture majeure et nécessaire pour comprendre le film Rogue One. Pour rappel, ce film montrait comment les Rebelles avaient pris connaissances de l'existence de l'Etoile Noire, menant au film 4. Le roman communique de nombreuses informations sur plusieurs personnages, ce qui permet de mieux comprendre les relations dans le film. Le roman explique aussi comment le projet a été gardé caché par l'Empire tout en créant des combats politiques pour savoir qui en serait le commandant. Mais ce roman n'est pas particulièrement passionnant. De nombreux éléments sont trop lent à être mis en place. En fait, le roman aurait pu être divisé de moitié sans gâcher le propos principal.


    ** 
    *** Médiocre
    **** 
    *****

    Image : Éditeur