La roue du temps 1. L'oeil du monde première partie par Robert Jordan

Titre : La roue du temps 1. L'œil du monde première partie
Auteur : Robert Jordan
Éditeur : Bragelonne 17 octobre 2018
Pages : 619

Comme beaucoup de monde, j'entends de plus en plus parler de cette série alors qu'Amazon est en train de diffuser son adaptation sous le format d'une série TV. Ce premier tome commence alors que le monde a connu plusieurs âges. Le dernier s'est conclu sur la fin de la guerre contre le Ténébreux et une catastrophe nommée la Dislocation du monde. Celle-ci fut commise par le Dragon, un humain capable de vaincre le ténébreux, et d'autres hommes capables d'user de pouvoirs magiques. Depuis, seules les femmes. Les aes sedai, peuvent avoir des pouvoirs magiques sans sombrer dans la folie. Des siècles ont passé depuis ces événements. Une prophétie annonce que le Dragon renaitra lorsque la fin du monde approchera. Alors qu'un long hiver semble ne jamais vouloir se terminer des signes annoncent le retour de cet homme. Ceci dans un petit village inconnu de tout le monde. Mais trois personnes sont liées à cette prophétie sans que personne ne sache laquelle est la vraie résurrection.

SPOILERS

Comme cela est souvent décidé par les éditions françaises, ce premier tome est en fait la première partie de la version anglaise. Il me faudra donc lire la seconde partie pour savoir ce que je pense réellement du début de cette série. Mon entrée ne fut pas facile. Que ce soit à cause de la traduction, ou autre chose, j'ai eu du mal à apprécier les trois jeunes hommes qui me semblent souvent prendre des décisions peu intelligentes simplement pour faire avancer le récit. Mais peut-être devrais-je être un peu tolérant, les personnages sont censés être très jeunes avec aucune expérience du monde. Les autres personnages, l'aes sedai, son champion, le trouvère (ou troubadour) sont utilisés pour guider ces jeunes gens naïfs et on peut espérer un peu plus d'intelligence de leur part dans d'autres volumes.

Ce premier tome prend la forme d'une fuite en avant à cause de la menace de troupes maléfiques. Cette fuite permet aussi aux personnes qui lisent d'en apprendre plus sur la géographie et surtout la société de cette histoire. Bien qu'il y ait beaucoup à comprendre, une majeure partie du worldbuilding étant constitué de légendes, l’introduction progressive des éléments selon les besoins des personnages permet d'éviter d'être perdu lors de la lecture. Cette première partie est donc efficace tout en offrant quelques scènes d'action durant lesquelles on peut craindre pour la vie des personnages. Les derniers chapitres, qui séparent les personnages en trois groupes, seront sûrement résolus dans la seconde partie.


** 
*** 
**** J'ai mis du temps à accepter le style mais c'est un débat assez bon.
*****

Image : Éditeur

Écrire un commentaire

Optionnel