The lost city

Loretta Sage est une archéologue qui, après un échec dans ses recherches, s'est tournées vers l'écriture de romans d'amour érotiques. Ceux-ci ont immédiatement eux un immense succès. Ce succès existe en partie à cause de l'aspect aventure, des questions historiques mais surtout du mannequin de couverture : Alan. Lors d'une tournée marketing pour le dernier opus de la série, Loretta est kidnappée. Un milliardaire raté pense que son dernier livre contient des indices permettant de retrouver une cité perdue. Dans cette cité, un roi serait enterré avec une parure contenant des centaines de diamants. Mais Alan veut sauver Loretta.

SPOILERS

Ce film n'a pas réellement d'ambitions particulières. Il utilise les tropes des films et romans d'aventure afin de s'en moquer gentiment. Les deux personnages principaux sont perdus dans la jungle mais aucun des deux n'a les connaissances nécessaires pour survivre. Pourtant, leur lien et leur confiance mutuelle leur permet de s'en sortir.

Ce film est aussi une forme de cris d'amour envers les genres considéré mineurs, peu importants. À plusieurs reprises, les romans de Loretta sont décrits comme inutiles. Pourtant, des personnes aiment ces romans et y trouvent de la joie. Alan a compris ceci. Il sait qu'il n'est pas une personne importante. Mais il essaie aussi d'offrir, à son niveau, un peu de bonheur aux gens qui apprécient le personnage à qui il prête son image.

Oui, ce film n'a pas de grandes ambitions et n'est pas important. Mais les acteurs et actrices ont clairement éprouvé du plaisir et donc nous éprouvons du plaisir.


** 
*** Pas ambitieux, mais pas raté
**** 
*****

Image : IMDB

Site officiel

Écrire un commentaire

Optionnel