cian tormey

  • Injustice. Gods among us. Year Zero par Tom Taylor, Rogê Antônio, Cian Tormey et Rain Beredo

    Titre: Injustice. Gods among us. Year Zero
    Auteurs :  Tom Taylor, Rogê Antônio, Cian Tormey et Rain Beredo
    Éditeur : DC 13 juillet 2021
    Pages : 152

    Ce volume contient Injustice. Gods among us, Year Zero 1-14. Avant que Superman ne devienne un dictateur il était membre de la Ligue de Justice et l'un des meilleurs héros du monde. Mais les héros ont aussi des héros. Celleux-ci sont les membres de la Justice Society of America. Un groupe qui combattit lors de la Deuxième Guerre Mondiale et continue quelque temps après avant la naissance des membres de la Ligue de Justice. Mais la JSA a un passé caché. Ils ont usé d'une amulette permettant de contrôler les esprits. Cette amulette se trouve maintenant entre les mains du Joker.

    SPOILERS

    Cette série se déroule avant les événements de la série principale. On pourrait penser qu'elle est plus gentille car on ne voit pas la descente aux enfers de Superman. Mais les auteurs ne ménagent pas leurs personnages. Un certain nombre va mourir ou être utilisés pour tuer d'autres personnes et, en particulier, faire du mal à Batman. Ces 14 épisodes permettent de construire un peu plus cet univers sans pour autant contester ce qui a été fait avant. Mieux encore, elle permet d'expliquer le début de la série Injustice car elle montre comment le Joker choisit Superman et Lois pour son plan.

    Même si j'ai apprécié ma lecture, il est dommage que certains aspects soient trop rapides. Le contrôle du Joker sur les membres de la JSA est rapidement compris par les membres. J'aurais apprécié que les auteurs prennent un peu plus de temps pour créer une forme de peur au sein même du monde des héros, peut-être pour débuter la paranoïa de Bruce Wayne et les choix futurs de Superman. La rapidité de la série se voit particulièrement en ce qui concerne Harley puisque toute une partie lui est consacrée. Elle se marie avec Pamela Isley mais on n'a pas le temps de réellement apprécier ce moment entre les deux femmes et la difficulté pour Harley de se détacher de sa relation toxique avec le Joker.


    ** 
    *** un bon prequel mais malheureusement trop rapide
    **** 
    *****

    Image : Éditeur

  • Valkyrie: Jane Foster 1. The sacred and the profane par Al Ewing, Jason Aaron, Cafu, Ramón K. Pérez, Cian Tormey, Jesus Aburtov et Frazer Irving

    Titre : Valkyrie : Jane Foster 1. The sacred and the profane
    Auteurs :  Al Ewing, Jason Aaron, Cafu, Ramón K. Pérez, Cian Tormey, Jesus Aburtov et Frazer Irving
    Éditeur : Marvel 4 février 2020
    Pages : 128

    Ce volume 1 contient Valkyrie : Jane Foster 1-5 et War of the realms : Omega. La guerre des royaumes est terminée. Asgard et les peuples de la Terre ont vaincu l'alliance autours de Malekith. Mais la guerre ne fut pas sans victimes. Les valkyries sont mortes. Le roi des géants des glaces est mort. Et Jane Foster ayant pris une dernière fois le manteau de Thor s'est liée à un étrange matériel. Elle se demande ce qui pourrait être son rôle dans ce nouvel univers. Pas Thor, pas une divinité, mais pourrait-elle être quelque chose de différent ? Pourrait-elle devenir une valkyrie ?

    SPOILERS

    Ceci n'est que le premier volume. Je ne sais pas s'il existera un grand nombre de numéros puisque la série semble avoir été annulée après le volume 2. Si c'est le cas ce serait dommage. En effet, les auteurs débutent tout juste à mettre en place quelques éléments. Ils expliquent ce qu'est une valkyrie dans l'univers Marvel et comment fonctionne la mort. Pour cela, ils changent aussi le métier de Jane Foster qui passe de doctoresse à médecin légiste, ce qui va bien avec son nouveau rôle.

    En effet, Thor est une héroïne et une divinité. Une valkyrie implique d'accepter un travail. Celui-ci est de guider les âmes des guerriers et guerrières en direction de l'au-delà afin de leur offrir la récompense méritée. Sans valkyries les âmes sont perdues et ne peuvent pas trouver un chemin vers une forme de paradis. Pire encore, d'autres êtres pourraient vouloir prendre le contrôle du rôle pour des buts malfaisants, comme on le voit dans ce premier volume.

    *
    ** 
    *** 
    **** Une continuation intéressante de l'histoire de Jane Foster mais qui, malheureusement, pourrait se terminer trop tôt
    *****

    Image : Éditeur