david llewellyn

  • Torchwood 15. Consequences par Andrew Cartmel, David Llewellyn, James Moran, Joseph Lidster et Sarah Pinborough

    Titre : Torchwood 15. Consequences
    Auteur-e-s : Andrew Cartmel, David Llewellyn, James Moran, Joseph Lidster et Sarah Pinborough

    Éditeur : Penguin 30 janvier 2017
    Pages : 256

    Torchwood est là depuis plus d'un siècle. Durant son existence, les membres de Torchwood ont connu de nombreux phénomènes étranges. Mais une personne est arrivée au début pour ne pratiquement jamais partir. Jack Harkness est le lien historique de Torchwood. Il sait comment l'Institut a été fondé, s'est perdu et a été transformé pour devenir plus sympathique. Torchwood a besoin de lui pour fonctionner. Car des événements semblent liés entre eux et seul Jack Harkness peut offrir l'histoire qui permet de les comprendre.

    SPOILERS

    Que penser de ce livre ? Contrairement aux autres romans il est constitué de plusieurs histoires écrites par des personnes différentes. Ces histoires sont liées mais pas d'une manière importante. Elles permettent surtout de montrer quelques aventures de Torchwood et les liens entre les membres de l'équipe. En fait, je crois que la BBC voulait remplir un peu en attendant la suite de la série. Justement, le prochain roman se déroule après la destruction de Torchwood Cardiff et la fuite de Jack Harkness. Nous avons donc un court livre avec des histoires peu intéressantes en attendant la suite.


    ** En attendant mieux ?
    *** 
    **** 
    *****

    Image : Éditeur

  • Torchwood 5. Trace Memory par David Llewellyn

    Titre : Torchwood 5. Trace Memory
    Auteur :  David Llewellyn
    Éditeur : Penguin 15 février 2018
    Pages : 256

    1953, un chargement arrive à Cardiff avant d'être renvoyé à Londres. Ce chargement est destiné à une étude par Torchwood. Mais dès son arrivée sur les quais le chargement explose tuant sur le coup 3 personnes et blessant gravement une 4ème personne. Ce dernier se nomme Michael. Plus de 50 ans plus tard, Michael est découvert au sein des archives de Torchwood. Il ne sait ni pourquoi ni comment il est arrivé dans Torchwood. Mais il sait qu'il est poursuivi par des créatures. Plus étonnant, chacun des membres de l'équipe Torchwood a déjà rencontré Michael lors d'années différentes.

    SPOILERS

    Contrairement au volume 4 ce roman n'est pas gore. Je dois avouer que c'est un soulagement, je ne sais pas si j'aurais pu lire un second Torchwood de ce style en si peu de temps. Ce Torchwood est calme. Il se déroule sur une soirée. Une soirée durant laquelle il se passe peu de choses. Les chapitres sont des récits des différents personnages afin de comprendre qui est Michael et comment l'aider. Il y a donc peu d'actions mais beaucoup de changements de scènes.

    Ceci rend une présentation des qualités du roman difficile. En effet, j'ai apprécié ma lecture. Il n'y a pas d'urgences et j'ai eu l'impression de pouvoir prendre mon temps. Les personnages et les événements sont mélancoliques car, comme souvent, Torchwood est incapable de réellement agir pour aider quelqu'un victime de circonstances étranges. Même si, dès le début, je savais que la fin ne pouvait être que fatale j'ai aimé suivre les derniers jours de la vie de Michael. Non seulement sa progressive compréhension de ce qui lui arrive mais aussi le début d'une relation romantique et sexuelle avec Jack.

    *
    ** 
    *** Difficile de choisir. C'est un roman calme, ce que j'ai apprécié, mais est-il trop calme ? 
    **** 
    *****

    Image : Éditeur

  • The taking of Chelsea 426 par David Llewellyn

    Titre: The taking of Chelsea 426chelsea.125.jpg
    Auteur: David Llewellyn
    Éditeur: BBC 2009
    Pages: 243

    La colonie de Chelsea 426 offre un panorama unique en son genre puisqu'elle se trouve au-dessus de la grande tache blanche de Saturne. Mais ce qui fait venir les résidents ce n'est pas seulement la vue mais aussi la fuite d'une Terre trop cosmopolite et trop bruyante. Sur Chelsea 426 les humains trouvent une communauté fermée et protégée dont les immigrants sont triés sur le volet. On y trouve une société qui réprouve toute manifestation publique de familiarité, de joie ou de musique. Autrement dit, on y est peut être polis mais on s'y ennuie énormément! Même la nouvelle exposition qui fait venir des milliers de visiteurs est ennuyeuses. Mais si ces visiteurs viennent ce n'est pas pour la vie trépidante de la colonie mais pour voir une fleur extraterrestre découverte dans les nuages de Saturne. Mais ces fleurs sont-elles ce qu'elles semblent être? Car le Docteur les trouve très étrange et les Sontarans y sont aussi très intéressés ce qui ne peut qu'amener des ennuis.

    Les évènements sont presque anecdotiques puisqu'on sait très rapidement qui sont les responsables. La question est plutôt de savoir comment le Docteur va réussir à se débarrasser des deux envahisseurs sans que cela ne pose trop de problèmes. Ce qui m'a fait aimer ce tome concerne plutôt la description de la colonie. Un endroit fermé aux étrangers et dans lequel tout le monde se connaît. Mais c'est surtout un endroit construit contre la jeunesse. Cette jeunesse bruyante, fêtarde et qui ne réagit pas comme on le voudrait. Chelsea 426 est un havre dans lequel tous les jeunes sont enfermés dans les manières et n'ont le droit ni de faire la fête ni même de rire. Et dire que certains souhaiteraient ce type de vie... Mais, mis à part cela, je ne suis pas sur de trouver beaucoup plus d'intérêt dans ce livre.

    Image: BBC