frédéric hurlet

  • Institutions romaines. Des origines aux Sévères par Jérôme France et Frédéric Hurlet

    Titre : Institutions romaines. Des origines aux Sévères
    Auteurs : Jérôme France et Frédéric Hurlet
    Éditeur : Armand Colin 25 septembre 2019
    Pages : 320

    Bien que la période antique romaine soit souvent montrée au cinéma, que ce soit par reconstruction historique ou des influences, on connait surtout quelques personnages et quelques moments particuliers. Les guerres civiles, César, Octave et Cléopâtre mais aussi la violence de la politique sont souvent montrées. Mais le fonctionnement des institutions politiques est difficile à appréhender. Il est à la fois très familier et très particulier. On trouve des termes connus, mais on trouve aussi un fonctionnement basé aussi bien sur le respect de la loi que sur le respect des coutumes et des rituels. Le fonctionnement des institutions romaines est particulièrement compliqué à comprendre et à expliquer mais il est nécessaire de les comprendre quand on étudier la période romaine.

    Les deux auteurs de ce manuel se donne la mission de les expliquer en 8 chapitres et une introduction. Cette introduction est particulièrement intéressante puisqu'elle permet aux auteurs d'expliciter l'historiographie autours de l'analyse des institutions, ce qui implique de mentionner l'importance de Mommsen (un auteur que je ne n'ai jamais lu). On comprend mieux comment s'est constitué l'histoire des institutions politiques et les débats historiques autours de ce thème. Les deux auteurs prennent position en revendiquant l'importance d'analyser les institutions, tout en n'oubliant pas les rituels.

    La première moitié du livre se concentre sur le fonctionnement de la République, en commençant par parler de la royauté. Les auteurs nous expliquent que la connaissance de la période royale de Rome est particulièrement difficile. On doit se baser sur des récits littéraires qui ne sont pas forcément en adéquation avec la réalité historique. À mon grand plaisir, les auteurs nous donnent des informations provenant des dernières recherches. Ils montrent que la République s'est constituée sur le long terme sur fond de tensions sociales et non directement après la chute de la royauté. De plus, ils thématisent la question de la crise de la République qui mena à plusieurs guerres civiles après avoir expliqué concrètement le fonctionnement des magistratures.

    La seconde partie se concentre sur le fonctionnement du Principat. Les auteurs n'examinent pas la période du Dominat, après les Sévères. Bien entendu, ils commencent par examiner les choix politiques d'Auguste. Cet examen leur permet de mettre en lumière les phases de construction du Principat qui dépendent en grande partie des circonstances et des besoins d'Auguste. Mais les auteurs explicitent aussi le fonctionnement réel du pouvoir impérial et les domaines sur lesquels le Prince peut agir. On comprend que le Prince fonctionne dans le cadre d'institutions républicaines tout en recevant un pouvoir personnel important. J'ai particulièrement aimé le chapitre qui examine les successions. Les auteurs explicitent comment les Princes peuvent choisir les successeurs mais surtout pour quelles raisons il n'y a pas de règles précises. Le Prince reste choisi par le sénat, l'armée et le peuple avant de provenir d'une famille. Enfin, le dernier chapitre se concentre sur le fonctionnement du Principat au sein du gigantesque espace de l'empire. Ce qui permet au livre de conclure sur l'importance numérique faible de l'administration impériale, rendant son pouvoir moins important.

    Ce manuel implique d'avoir certaines connaissances sur l'histoire de Rome. En effet, les auteurs n'entrent pas dans le détail des faits ou des personnages ce qui peut créer de la confusion. Mais si vous avez une idée précise du déroulement de l'histoire romaine vous trouverez, dans ce livre, des informations passionnantes sur le fonctionnement des institutions romaines. J'ai beaucoup appris tout en n'étant pas totalement vierge de connaissances, malheureusement parfois un peu datée.

    Image : Éditeur

  • L'Empire romain d'Auguste à Domitien par Claude Briand-Ponsart et Frédéric Hurlet

    Titre : L'Empire romain d'Auguste à Domitien
    Auteurs : Claude Briand-Ponsart et Frédéric Hurlet
    Éditeur : Armand Colin 18 mai 2016
    Pages : 287

    Nous avons beaucoup d'histoire de l'Antiquité romaine, certaines prennent en compte seulement la République, d'autres l'Empire, certaines tentent de comprendre la fin de l'Empire romain d'occident. Le nombre de travaux est bien trop important pour tout connaitre. Heureusement, il existe quelques manuels synthétiques qui permettent d'en savoir plus soit sur l'histoire de Rome dans sa globalité soit sur certains aspects particuliers. Ce manuel s'attache à faire la synthèse du premier siècle du Principat, forme de gouvernement institué par Auguste. Ainsi, on nous présente non seulement la création de l'Empire mais aussi sa continuité et le passage à une nouvelle dynastie, sous les flaviens.

    Ce livre est constitué de 7 chapitres. Les trois premiers sont les plus chronologiques puisqu'ils s'intéressent à la mise en place du Principat, aux héritiers d'Auguste et enfin aux Flaviens après l'année des 4 Empereurs. Ces chapitres permettent d'une part de mieux comprendre de quelle manière la mise en place d'un régime "monarchique" est justifiée dans le cadre d'une société qui déteste la royauté mais aussi comment Auguste réussit à mettre en place une dynastie, malgré ses problèmes familiaux. Dans un second temps, les auteurs nous expliquent de quelle manière le pouvoir impérial est consolidé sous différents empereurs, malgré quelques noms peu appréciés. À ce sujet, les auteurs tentent de casser certaines idées reçues, provenant des écrits en faveurs des sénateurs. Enfin, les auteurs expliquent de quelle manière les Flaviens réussissent à justifier leur prise de pouvoir, en se basant sur l'idée d'une restauration augustéenne.

    Les 4 autres chapitres se concentrent sur des questions de société. Durant deux chapitres, les auteurs nous expliquent le fonctionnement administratif de l'Empire. En premier lieu ils s'intéressent aux provinces et à leur gestion aussi bien civile que militaire. Dans un second temps, ils expliquent de quelle manière les villes fonctionnement, en débutant par un examen de Rome puis par les différents types de cités existantes sous l'Empire. Les deux derniers chapitres se concentrent sur l'économie et la religion. On y apprend que l'économie se base avant tout sur la possession de la terre, dans un but d'autosubsistance, avec des différences sociales importantes entre les grands possesseurs et les petits domaines. En ce qui concerne la religion, les auteurs nous parlent de la restauration mise en place par Auguste mais aussi de la création d'un culte impérial. De plus, ils explicitent l'existence de cultes orientaux, dont l'entrée ne fut pas toujours facile. Bien entendu, les auteurs s'intéressent à la religion juive dont les membres sont mis de côté par la société romaine et dont les populations se révoltent lors de l'époque examinée. La chrétienté est moins examinée tout simplement parce qu'elle débute à peine au premier siècle.

    Ce manuel est donc un bon moyen de mieux connaitre le premier siècle de l'Empire et la création du Principat par Auguste. Les auteurs synthétisent de nombreux aspects et permettent aussi bien d'en savoir plus sur les événements politiques que sur le fonctionnement socio-économique de l'Empire. Il faut noter de nombreuses annexes. Les premières sont des sources publiées et commentées, permettant un usage lors des études. Les auteurs ajoutent aussi des cartes, une chronologie et surtout un glossaire. La bibliographie est organisée thématiquement, permettant de chercher des livres parlant des sujets qui intéressent le plus les personnes intéressées.

    Image : Éditeur

    9782200614140-001-T.jpeg?itok=KQAqhJp1