g willow wilson

  • Invisible kingdom 2. Edge of everything par G Willow Wilson et Christian Ward

    Titre : Invisible kingdom 2. Edge of everything
    Auteur-e-s : G Willow Wilson et Christian Ward
    Éditeur : Dark Horse 17 juin 2020
    Pages : 128

    Ce volume 2 contient Invisible kingdom 6-10. Grix est la capitaine d'un vaisseau cargo soumis à une méga corporation. Récemment, avec l'aide d'une acolyte de l'église massive, elle a compris qu'un complot au niveau du système solaire existe. La méga corporation et l’Église sont censés être des ennemis mais les deux entités travaillent ensembles. Personne ne sait quel est leur but mais Grix a décidé d'annoncer la vérité à tout le monde. Malheureusement, cela n'a rien changé et elle a été obligé de fuir au loin. Cette fuite la mène au sein d'un anneau de débris hanté par des pirates. Ces pirates pourraient entrer dans une alliance ou simplement chercher un profit.

    SPOILER

    Tout comme le premier volume, ce second volume est très beau. L'artiste prend le temps de créer l'univers que l'on suit et, encore une fois, chacune des espèces sont parfaitement identifiables tout en étant individualisés le plus possible. Les différents personnages sont aussi traités aussi bien que possible. Illes ont toustes des souhaits, des buts et des besoins particuliers qui permettent de rendre logique chacune de leurs décisions.

    Au contraire du premier tome qui était une course poursuite ce second volume est bien plus calme. Une grande partie des numéros se déroulent au sein du vaisseau pirate alors que Grix et son équipage essaient de comprendre ce qui va leur arriver. Grix doit décider entre la loyauté envers son équipage, sauver des personnes croisées sur sa route ou suivre ce que semble vouloir lui offrir le capitaine pirate. Les auteur-e-s ne nous disent pas ce qui est la bonne décision ni qui a raison. Simplement, on suit les personnages tentant de prendre de bonnes décisions et d'éviter de perdre la vie.

    *
    **
    ***
    **** Un second tome plus calme mais qui annonce une suite un peu plus nerveuse.
    *****

    Image : Éditeur