guy burgel

  • Histoire de l'Europe urbaine 6. La ville contemporaine après 1945 par Guy Burgel

    Titre : Histoire de l'Europe urbaine 6. La ville contemporaine après 1945
    Auteur : Guy Burgel
    Éditeur : Seuil 2012
    Pages : 448

    J'avais lu le tome 2 de cette histoire de l’Europe urbaine. Il se concentrait sur la période médiévale. La période contemporaine est divisée en trois tomes, dont celui-ci. L'auteur n'est pas historien mais géographe et urbaniste. Son but est de nous faire comprendre les changements et le fonctionnement des villes après les destructions de la Deuxième guerre mondiale. Il termine avec une postface qui prend en compte les problèmes des années 2010 et les volontés de mutations des transports. Son propos se divise en 6 chapitres.

    L'auteur n'étant pas historien il fait moins attention aux questions historiques et aux mutations et tendances de l'histoire. Il nous montre plutôt comment les villes sont pensées au fil du temps des années 50 à maintenant ainsi que les questions plus humaines pour reprendre une terminologie scolaire. Ainsi, il début par des questions économiques et termine par des questions politiques. L'auteur me semble un peu pessimiste en ce qui concerne la capacité d'agir au sein de la ville, la postface conforme cette impression. En effet, l'auteur considère que les tentatives de démocratisations des villes, au sein des ensembles étatiques, n'ont pas fonctionné. Les villes perdent leur identité soit en sacralisant leur forme soit en la sacrifiant mais ne réussiraient pas à répondre aux problèmes sociaux.

    Si l'on veut trouver un thème récurrent de ce tome c'est la question du logement. Que ce soit dans les années 50 alors qu'il faut construire vite et bien, les questionnements des années 60-70 ou les critiques des années 90 le logement me semble être au cœur de ce livre. L'auteur en fait un défis important et questionne l'idée que la densifications soit forcément négative et que les grands ensembles sont à bannir. C'est une position que je n'avais encore jamais rencontrée.

    Ce dernier tome d'une grande histoire de la ville européenne est un peu étrange puisque la méthode est différente, car la discipline de son auteur est différente. Le livre n'est de loin pas inintéressant mais il m'a semblé plus aride que le tome 2, qui m'avait appris énormément sur la société médiévale dans sa forme urbaine.

    Image: Éditeur