into the dark

  • Star Wars: The High Republic: Into the dark par Claudia Gray

    Titre : Star Wars: The High Republic: Into the dark
    Autrice : Claudia Gray
    Éditeur : Disney 2 février 2021
    Pages : 352

    La République est forte. Elle commence à imposer ses lois aux mondes les moins civilisés de la galaxie, mais avec leurs accords. Son organisation bureaucratique est efficace. Les Jedis sont aussi aux plus haut de leur puissance. Jamais illes n'ont été aussi nombreux. Leur but est aussi bien de garantir la paix que d'être les ambassades de la République pour les systèmes qui n'en font pas encore partie. Afin de montrer la puissance de la République un phare est construit. Celui-ci devra illuminer la galaxie pour des siècles avec l'aide des Jedis. Et c'est dans ce phare que la maitresse du padawan Reath Silas souhaite se rendre. Mais Reath déteste les aventures et veut devenir archiviste. Lorsque l'hyperespace souffre d'un grave accident à cause d'une nouvelle menace Reath pense immédiatement avoir eu raison. Malheureusement, cela implique aussi une aventure...

    SPOILERS

    Ce roman se déroule en parallèle d'une histoire plus importante. Même si les points principaux de cette période de la Haute République sont montrés, le phare mais aussi la catastrophe dans l'hyperespace et la menace des Nihils, ces aspects sont secondaires. Les personnages ne sont pas immédiatement confrontés à ces ennuis, même s'ils sont présents. Ce n'est donc probablement pas la meilleure entrée dans cette nouvelle période, mais la lecture ne m'a pas perdu pour autant. Il est probable que d'autres romans communiquent des informations plus importantes.

    Ce roman présente plusieurs Jedis qui ont des problèmes d'équilibres. Reath pense uniquement à ses besoins et non aux besoins de l'ordre. Ce qui le conduit à défendre son confort afin de faire ce qu'il aime au lieu de tenter d'aller au-delà pour le bien des autres. Dez Rydan, lui, est bien trop aventureux et devrait tenter de moins chercher les conflits. Orla Jareni, la plus intéressante, ne pense pas que le Conseil des Jedis ait raison sur tout. Elle décide donc de se déclarer wayseeker ce qui lui permet de tenter de relier ce qu'elle croit avec les enseignements de l'Ordre tout en évitant d'être liée aux règles suivies par les Jedis. Enfin Cohmac Vitus cache une colère face à l'impossibilité d'accepter ses émotions, selon les enseignements jedis. Ces quatre personnages ne sont pas parfaits. Illes ont une incapacité à se conformer à ce qu'on leur a appris. Illes permettent aussi de montrer que les Jedis étaient plus variés que la période la Guerre des Clones ne le montre.


    ** 
    *** Un petit roman qui ne donne pas encore grand-chose mais avec plein de bonnes idées
    **** 
    *****

    Image : Disney