klaus janson

  • Batman Curse of the White Knight par Sean Murphy, Klaus Janson et Matt Hollingsworth

    Titre : Batman Curse of the White Knight
    Auteurs : Sean Murphy, Klaus Janson et Matt Hollingsworth
    Éditeur : DC 15 septembre 2020
    Pages : 272

    Ce volume contient Batman Curse of the White Knight 1-8 ainsi que Batman White Knight presents Von Freeze. Le Joker a réussi à redevenir sain d'esprit, du moins pour un temps. Sous son identité réelle, Jack Napier, il est entré en politique afin de réformer la ville et de lui permettre de vivre sans le Batman. Ce dernier a lutté de toutes ses forces jusqu'à être obligé d'accepter les conclusions du Joker : son combat n'est plus en faveurs des habitant.e.s de Gotham mais contre elleux. Batman White Knight se terminait sur la promesse de Bruce Wayne d'abandonner son identité secrète pour mieux travailler avec la police et la ville. Mais Napier avait aussi exprimé une théorie du complot. Un contrôle de la ville par un groupe d'élites. Si ce groupe existe vraiment la fin du Batman n'est pas dans leurs intérêts.

    SPOILERS

    Ce comics nous parle du Batman, comme le premier volume. Le Batman y est tout aussi fort que dans les comics de l'univers DC mais il y est aussi bien plus fortement critiqué. Dans le premier volume, ses actions conduisaient à de nombreux dégâts. Dans celui-ci, Bruce Wayne comprend que les dégâts vont bien plus loin. En abandonnant son identité civile il a laissé son entreprise profiter des destructions, même s'il paie lui-même les dégâts. Le Batman a aussi changé. Il est passé d'une aide bienvenue à une armée capable de lutter contre tout ce qui peut lui arriver et de prendre le contrôle de la ville entière sans jamais pouvoir être contesté. Ainsi, il est normal que ce comics marque la fin du Batman et son entrée en prison. Car si le Batman devient un danger pour la ville il trahit son but : faire de Gotham une meilleure ville.

    Ce comics est aussi une affaire de famille. On en apprenait bien plus sur la famille Wayne, reliée à un ancien scientifique nazi, dans le premier volume. On apprend bien plus sur le passé de la famille Wayne dans ce volume. Ce passé justifie le combat entre Bruce Wayne et Azrael. Ce combat est une vengeance face aux actions de leurs ancêtres aux débuts de la ville. En dehors de la famille, et de ce qu'elle implique pour l'identité du Batman, il y a une famille choisie. Celle que Bruce Wayne essaie, et échoue, à créer autour de lui avec les deux Robins et Batgirl.

    *
    **
    ***
    **** Une très bonne suite qui est moins basée sur la politique que le premier volume mais qui réussit à être tout aussi intéressante et se concentrant sur le Batman et le passé de la famille Wayne
    *****

    Image : Éditeur