la candidate parfaite

  • La candidate parfaite

    Nous sommes en Arabie Saoudite. Maryam vit avec ses deux sœurs et son père. Ce dernier est un musicien qui essaie de créer une tournée et d'entrer au sein d'un groupe de musique national. Les deux sœurs, Selma et Sara, s'occupent d'organiser des mariages pour les femmes. Maryam, elle, est une médecin dans une clinique locale. Mais elle rêve de travailler dans une clinique plus importante dans laquelle elle serait valorisée pour ses compétences. L'un des moyens qu'elle a trouvés est de se rendre à une conférence afin d'entrer sur la liste de candidature d'un hôpital. Malheureusement, son autorisation de voyage n'est plus valable et en tentant de la renouveler elle accepte d'être candidate aux élections municipales.

    SPOILERS

    La réalisatrice a déjà donné Wadja que j'avais beaucoup aimé. Dans ce nouveau film elle s'occupe toujours de l'Arabie Saoudite mais au lieu d'une petite fille son personnage principale est une femme accomplie professionnellement au sein d'une famille qui a subi les commérages. Ce film fait très attention à nous montrer le fonctionnement d'une société et l'intégration de ses personnages à l'intérieure de celle-ci. Maryam essaie de soigner ses patients mais ils refusent son aide. Elle tente de parler aux hommes mais ils la ridiculisent. Mais c'est aussi une société en changement qui commence à accepter que les femmes parlent politiques, soient médecins et puissent créer.

    On peut dire que, fondamentalement, ce film est féministe. Tout comme Wadja il s'intéresse à une femme au sein d'une société inégalitaire. Cette femme essaie de revendiquer une place malgré les obstacles. À plusieurs reprises, des hommes ont l'occasion de l'aider mais refusent ou ne réussissent pas. Finalement, c'est Maryam, Selma et Sara qui s'occupent de tout et gèrent la campagne avec succès, montrant qu’elles n’ont pas besoin des hommes. Ce qui permet de terminer le film sur une déclaration d'indépendance de la part de Maryam.

    *
    **
    ***
    **** Un film qui mérite d'être vu et distribué
    *****