lee loughridge

  • The Resistance 1 par J. Michael Straczynski, Mike Deodato Jr, Frank martin et Lee Loughridge

    Titre : The Resistance 1
    Auteurs : J. Michael Straczynski, Mike Deodato Jr, Frank martin et Lee Loughridge
    Éditeur : AWA octobre 2020
    Pages : 160

    CW : mention de pandémie, mention de morts, assassinats

    Il y a quelques temps un scénariste que j'apprécie est parti dans une nouvelle maison d'édition. Ce volume est le résultat. Une tentative de créer un nouvel univers partagé. The resistance débute alors que le monde souffre d'une pandémie pratiquement impossible à stopper. Le taux d'infection est de 100% et la mortalité de 95%, donc uniquement 5% des personnes infectées survivent. Avec un tel taux de mortalité le monde entier tombe dans le chaos quand l'infection s'arrête aussi soudainement qu'elle a commencé. Les états et les humain-e-s se remettent lentement de la possibilité de la fin de l'humanité. Mais les personnes qui ont survécu pourraient bien avoir de nouvelles aptitudes alors que la provenance de l'infection pose de nombreuses questions.

    SPOILERS

    Voilà un titre plus proche de la réalité que ses auteurs l'auraient probablement souhaité. Les réactions face à cette nouvelle maladie sont très proches de celles que l'on a connu. Les théories sont nombreuses et une grande partie basée sur un complot. Les auteurs essaient aussi de montrer comment le monde réagirait face à l'arrivée de personnes ayant des pouvoirs. Ces capacités impliquent la possibilité de défier un état et donc un danger pour cet état et ses servant-e-s. Les réactions dépeintes sont donc extrêmes, approchant d'une forme de dictature.

    Comme dit plus haut, ce volume a comme but de commencer à créer un univers partagé. Est-ce une réussite ? J'avoue être intrigué par les thèmes politiques et la manière dont les auteurs semblent vouloir écrire leur histoire. Mais ce volume est aussi très frustrant. Une grande partie des événements semblent être trop rapides. Une partie, si j'ai bien compris, se trouve dans d'autres volumes. J'ai donc eu l'impression de lire une introduction qui ne permet pas aux intrigues d'être réellement abouties. Elles sont seulement commencées voire à peine explicitées... À voir si je décide d'en savoir plus et d'entrer plus avant dans cet univers à l'aide d'autres productions d'AWA.


    ** 
    *** 
    **** J'hésite, d'une part ce volume me semble inabouti, d'autre part cet univers m'intrigue.
    *****

    Image : Amazon

  • Black Canary 1. Kicking and screaming et Black Canary 2. New killer star par Brenden Fletcherm Annie Wue, Pia Guerra, Lee Loughridge et Sandy Jarrekk Moritat

    Titre : Black Canary 1. Kicking and screaming et Black Canary 2. New killer star
    Auteur-e-s : Brenden Fletcherm Annie Wue, Pia Guerra, Lee Loughridge et Sandy Jarrekk Moritat
    Éditeur : DC 8 mars 2016 et 29 novembre 2016
    Pages : 168 et 144

    Le premier volume contient Black Canary 1-7 et Dc sneak peek: Black Canary 1. Le second volume contient Black Canary 8-12, Gotham Academy 17 et Batgirl and the Birds of prey: Rebirth 1. Black Canary, Dinah Drake, a tout perdu dans un incendie, à cause de Barbara Gordon. Bien qu'elle lui en ait voulu cela lui a aussi permis de recevoir une opportunité. Un groupe souhaite l'engager comme chanteuse pour une tournée, ce qui lui permettrait d'avoir assez d'argent pour reconstruire sa vie. Bien qu'elle ne soit pas à l'aise en chant ni sur la scène, son groupe attire rapidement l'attention. En effet, les concerts sont toujours suivis de combats durant lesquels Dinah Drake assomme quelques personnes pour de très bonnes raisons. Le groupe possède immédiatement une réputation de danger qui, pourtant, n'empêche pas les foules de se déplacer. Le danger pourrait bien être plus important que prévu. En effet, des aliens et le gouvernement, en la personne d'Amanda Waller, suivent de très près les trajets du groupe et s'intéressent à une personne particulière.

    SPOILERS

    Ces deux volumes font partie d'un effort, avorté, de DC de créer une certaine diversité dans leurs titres. Une grande partie des comics ont été annulé après 6 à 12 épisodes mais il y a beaucoup de bonnes idées. Ces deux volumes se basent sur les intrigues de Batgirl pour relancer le personnage de Black Canary en direction de ses propres aventures au lieu d'être une simple partenaire. Étant donné son pouvoir, sa voix, il est logique de la placer dans un groupe. Bien entendu, ce groupe sera témoin d'événements étranges liés au passé de Dinah et surtout à l'un des membres. Là aussi, l'intrigue est logique et s'insérer parfaitement dans l'idée que le son est important dans cette histoire et pour les personnages. Il est dommage que le second volume abandonne l'importance du son pour parler d'une secte de ninjas liés à la mère de Dinah. L'intrigue me semble beaucoup moins intéressante et je ne comprends pas ce qu'un groupe de musique peut bien y faire. Mis à part cela, on peut se demander si un comics est le bon média pour parler de musique. Les images peuvent créer une impression, montrer le fonctionnement d'une foule et d'une scène. Mais est-il vraiment possible de mettre en avant la musique ? De temps en temps, le dessin essaie quelque chose pour nous montrer la musique. Souvent, le dessin se contente de rendre visible le cri de Dinah. D'une certaine manière, il y a donc échec sur ce point, mais pas sans plusieurs tentatives plus ou moins heureuses.

    *
    **
    ***
    **** Un premier volume que j'ai bien apprécié malheureusement suivi d'un second volume bien plus anecdotique. J'ai tout de même apprécié de lire les aventures de star de Dinah Drake.
    *****

    Image : Éditeur

    GalleryComics_1920x1080_20160302_BLKCA_v1_56be46564db348.12584428.jpg