legends of tomorrow

  • Legends of tomorrow saison 6

    Comme tous les ans une nouvelle saison des Legends arrive. La série qui n'en finit pas de repousser les limites du ridicule, pour mon grand plaisir, ne sera annulée qu'après la saison 7. Les Legends ont vaincu leur dernier ennemi mais Sarah est kidnappée par des aliens. Ava et le reste de l'équipe refusent de se considérer vaincu et enquêtent sur les aliens, leurs liens avec la Terre et la raison derrière le kidnapping de Sarah. Celle-ci a un lien avec un homme, l'homme qui a créé les Ava.

    SPOILERS

    La recette de la série reste la même. On prend une équipe de bras cassés, on l'a place contre un ennemi puissant mais malgré les problèmes de l'équipe celle-ci réussit à vaincre grâce à leurs liens de confiance et d'amour mutuels. Il y a donc autant de drames que d'histoires d'amours dans cette saison. En particulier, Rory se découvre père (à nouveau) tandis que Sarah et Ava annoncent leur mariage et que Zari et Constantine commencent une relation romantique. On ajoute deux nouveaux membres afin de faire le lien avec le fil rouge de la saison puis on crée des épisodes absurdes (stopper une invasion grâce à une émission de TV style eurovision reste une de mes idées favorites).

    On avait déjà tout vu dans les Legends. Cette fois on retourne à quelque chose de connu : les aliens. Mais ceux-ci ne sont que des moyens de préparer le grand méchant : un humain. Ce dernier est clairement un Elon Musk. Un génie, ou qui se croit génie, qui considère être le seul capable de sauver l'humanité et qui n'hésite pas à détruire tout ce qui se met sur son chemin. Sa fin est donc parfaite. Cet homme ne croit pas en l'amour et, bien entendu, c'est l'amour qui sauve la Terre et l'humanité. Il est clairement l'anti Legends. Cette saison 6 se termine sur un nouveau cliffhanger et je me réjouis de voir la prochaine et dernière saison !


    ** 
    *** 
    **** Toujours aussi absurde, toujours une réussite sur moi
    *****

    Image : IMDB

  • Legends of tomorrow

    La CW l'a fait. Après une première saison peu intéressante et deux saisons plus absurdes l'une que l'autre une quatrième saison est arrivée. Et il se pourrait qu'une cinquième ait lieu. Les Légendes ont donc réussi à vaincre Mallus mais Nora s'est enfuie avec l'aide de Ray Palmer. Depuis, le groupe continue à nettoyer l'histoire afin d'empêcher que le flux du temps ne soit à nouveau mis à mal. La fin de leur mission implique aussi la fin des financements pour les Bureau du Temps. Le gouvernement des Etats-Unis se demande pourquoi donner autant d'argent à une agence gouvernementale maintenant inutile et un groupe d'individus incapables de réussir leurs missions. Mais une nouvelle menace est annoncée par rien de moins que John Constantine : une porte s'est ouverte sur les enfers quand Mallus a été vaincu et plusieurs démons et autres créatures magiques se sont enfuies. Les Légendes doivent maintenant collaborer avec le bureau pour les gérer.

    SPOILERS

    Cette série n'est ni la mieux écrite ni la mieux jouée et encore moins la mieux mise en scène de la chaine CW. Après la saison 1, la production est partie sur l'absurde. Et plus le temps passe plus les saisons jouent sur cette absurdité et le quatrième mur. Cette saison est en plein dans ce processus. La production commence par se moquer de sa propre série, sans pour autant se moquer des personnes qui l'apprécie, pour mieux créer des situations incohérentes, mais plutôt drôles (ainsi on apprend qu'une partie de l'enfer est constitué d'un magasin Ikea, ce que je trouve parfaitement logique).

    En dehors des missions des épisodes et des situations absurdes cette saison nous offre plusieurs romances. Plusieurs personnages sont placés à différents points de leurs relations et essaient de comprendre leurs sentiments et l'impact du couple sur leur futur. On pense, bien entendu, à Ava et Sara Lance mais ce ne sont pas les seules. La création des couples est accompagnée de l'arrivée de Mona, une jeune femme qui adore les livres à l'eau de rose et qui ship tout le monde, elle incarne probablement l'audience. La production est incarnée par Mick Rory qui devient, lors de cette saison, un auteur de romance... reconnu et adulé. On retrouve aussi l'amitié, l'amour filial, bref ce qui crée des liens entre personnes qui s'apprécient. On pourrait croire que ces arcs narratifs sont inutiles mais ils sont utilisés une dernière fois lors du dernier épisode afin de permettre la victoire des Légendes.

    *

    **

    ***

    **** Une série qui ne devrait pas fonctionner mais qui pourtant me fait rire.

    *****

    Image : IMDB