marina j losteter

  • Noumenon Ultra par Marina J. Losteter

    Titre : Noumenon Ultra
    Autrice : Marina J. Losteter
    Éditeur : Harper Voyager 18 août 2020
    Pages : 576

    Ma lecture du premier tome de cette trilogie fut une magnifique surprise. J'appréciais tout autant le second tome. L'autrice a enfin publié le troisième et dernier tome de la trilogie. Celui-ci se déroule peu de temps après la fin du second tome. Les homos sapiens restant dans l'univers se sont divisés un deux groupes. Un groupe reste avec les homos draconem près de la mégastructure du nom de pyramide. Le second groupe va rencontrer le leader de la religion révélée et débuter un voyage en direction de la planète Noumenon, construite par la première mégastructure que l'humanité ait terminée. Grâce à ces voyages l'humanité pourrait enfin commencer à comprendre le but réel de ces mégastructures ainsi que leur origine.

    SPOILERS

    Les deux premiers volumes me restent en souvenirs car ils montrent la beauté de l'univers et surtout de l'humanité. Nous suivions deux convois créés en direction de la découverte pure, lointaine et sans possibilité d'être immédiatement utile du point de vue économique dans un contexte de paix mondiale. Enfin, l'humanité pouvait se lancer en direction des étoiles. Ce dernier volume reste proche de cette idée mais de manière différente. L'autrice nous offre un appel à l'amour de la recherche pour la simple compréhension de l'univers que celle-ci permet. La majorité des personnages sont des scientifiques qui aiment observer, comprendre et construire même si cela prend des années voire des siècles. La religion décrite par Losteter depuis deux romans est en plein dans cette idée. Ses adeptes considèrent que les connaissances existent déjà mais doivent être révélées par l'observation et la méditation. Vous souhaitez un livre qui vous fasse aimer la science ? Cette trilogie est un bon choix.

    Le roman essaie aussi de répondre aux questions principales de la série. En particulier la raison derrière les mégastructures. Enfin, l'autrice nous donne les réponses et les relie au fonctionnement de ses personnages. En effet, Marina J. Losteter fait très attention d'écrire des personnages aux races, genres et sexualités diverses (un effort que l'on observe aussi dans la description des formes de vies aliens). Ces personnages essaient de vivre ensemble dans une société commune malgré les difficultés de communications et de compréhensions. Ce thème est mis en avant dans des chapitres qui semblent anecdotiques alors qu'ils fonctionnement dans le cadre d'une idée plus large. Lorsque le fonctionnement des mégastructures est révélé cet effort en direction d'une compréhension mutuelle doit se développer vers de nouvelles espèces sentientes permettant à Marina J. Losteter de décrire le but réel des machines : la communication et les liens émotionnels entre espèces sentientes.

    *
    ** 
    *** 
    **** 
    ***** Bien que certains chapitres semblent être inutiles ils s'agencent parfaitement pour justifier une idée et une fin magistrale. Une trilogie que j'ai énormément appréciée et que je relirais avec plaisir.

    Image : Éditeur