solo

  • Most Wanted par Rae Carson

    Titre : Most Wanted
    Auteur : Rae Carson
    Éditeur : Penguin 25 mai 2018
    Pages : 352

    Han est un jeune homme qui n'agit que par instinct. Il vit au sein des égout de la planète Corellia, une planète chargée de construire les vaisseaux de l'Empire. Il n'est ni riche ni puissant. Il est l'un des nombreux membres d'un gang local contrôlé par une alien. Son but est de réussir à monter dans les rangs afin de gagner un peu plus de ressources et de réussir à se rapprocher de son but : posséder un vaisseau spatial. Mais il est contesté par des concurrent-e-s, dont Qi'Ra. Une mission commune tourne mal. Ce qui force les Qi'Ra et Han à collaborer afin d'éviter de mourir, forgeant peut-être une amitié durable.

    SPOILERS

    Ce petit roman se déroule avant le film Solo. Il devait l'accompagner afin de mieux comprendre les personnages, leur environnement et leurs actions. En particulier, il permet d'expliquer les identités de Han et de Qi'Ra. Cette dernière planifie tout. Elle veut devenir une femme capable d'être en sécurité et de créer les conditions de changements importants, plutôt en sa faveurs. Han est montré comme un idéaliste qui essaie de croire en tout le monde mais qui ne veut que la liberté de voyager comme il le souhaite. Il agit impulsivement mais sa chance lui permet de toujours réussir. Ces deux personnes vivent au sein du monde criminel le plus pauvre de la planète et doivent survivre face à des personnes bien plus puissantes.

    Malheureusement, le roman est très simpliste. Il parle de deux gangs que j'aurais aimé mieux connaitre mais dont les idéaux sont caricaturaux. L'un est un gang de pirates en faveurs de l'humanité. Le second est une tentative de libérer les droïdes. Bien que je sois heureux que l'on prenne le temps de parler de l'état juridique des droïdes dans l'univers star wars, la question n'est pas réellement mise en avant. L'auteur essaie uniquement de créer une course poursuite entre plusieurs groupes dont les noms ne sont que des décors. Au lieu d'ajouter de la complexité ce roman ne crée qu'une scène en carton-pâte.

    *
    ** Inintéressant
    ***
    ****
    *****

    Image : Éditeur

  • Solo: A Star Wars Story

    La galaxie est grande. Il existe un nombre incalculable de planètes. Cette diversité implique des régimes et des situations nombreuses, mais toutes sous l'égide de l'Empire et de son armée. L'une de ces planètes est sous le contrôle de plusieurs groupes criminels qui utilisent des enfants dans leurs opérations : Corellia. La plupart des personnes se soumettent aux criminels. Mais il existe un espoir de quitter la planète si l'on possède les documents nécessaires. Han espère réussir à passer outre la sécurité avec son amie d'enfance. Son but est simple. Il veut devenir un pilote, acheter son propre vaisseau et éviter toutes les factions de la galaxie afin de vivre seul. Mais les circonstances vont le forcer à prendre bien des détours.

    SPOILERS

    Selon les rumeurs qui nous sont parvenues la production de ce film semble avoir été très chaotique. Je ne sais pas à quel point il a été réécrit et re-filmé mais cette impression de chaos reste importante lorsqu'on le regarde. Les événements se suivent sans véritables logiques. On se trouve d'abord sur une planète sans explication, puis une autre et encore une autre avec des personnages qui ne nous sont pas présentés et dont les morts ne nous émeuvent pas. Pire encore, on n'a jamais l'impression de se retrouver face à Han Solo, sauf une seule et unique fois à la toute fin du film.

    À mon avis, le film souffre d'un problème d'intrigue de base : la production n'a pas su choisir entre écrire l'origine de Han Solo et faire un film de banditisme qui permette d'étendre l'univers de Star Wars. Ainsi, Solo est rempli d'éléments qui annoncent des informations importantes, qui ne nous sont jamais données. Apparemment, l'esclavage est de retour. Il semblerait que de nombreux groupes criminels aient pris de l'importance dans le cadre de l'Empire, et agissent presque comme des armées privées. Pire encore, on nous montre Maul, sans jamais expliquer la raison de sa présence... Face à cela, la production essaie de nous parler de Han en offrant au personnage des éléments iconiques comme son arme, l'amitié avec Chewbaka et le Faucon. Mais ces éléments empêchent de véritablement étendre l'intrigue qui semble avoir souhaitée, créant un film double dont aucune des deux intrigues ne fonctionne véritablement.

    Il y a, heureusement, un point positif : L3-37. L3-37 est une droïde, dont la voix a été féminisée, chargée de la navigation spatiale. Tout comme d'autres droïdes, elle a développé une personnalité particulière. Il faut aussi noter que les robots, dans Star Wars, sont des possessions soumises aux ordres de leurs maitres et maitresses, même si cela met leur vie en danger. De plus, il semble que les droïdes soient sentients. La question du traitement de cette race synthétique n'a jamais été posée dans les films. Tout se passe comme s'il était considéré normal d'acheter des êtres sentients et d'effacer leur mémoire en cas d'envie. L3-37 en revanche pose frontalement la question du traitement de son espèce. Elle va jusqu'à créer des révoltes ponctuelles et refuse d'être considérée comme inférieur aux biologiques. L3-37 est, à mon avis, le personnage le plus intéressant de ce film et j'adorerais en savoir plus sur son histoire.

    Image : Site officiel

    amc-solo-poster-week-1_6e490eaa.jpeg?region=0%2C0%2C1280%2C1739