the ballad of songbirds ans snakes

  • The ballad of songbirds ans snakes par Suzanne Collins

    Titre : The ballad of songbirds ans snakes
    Autrice : Suzanne Collins
    Éditeur : scholastic 2020
    Pages : 528

    Ce roman se déroule plusieurs décennies avant la série Hunger Games. 10 ans seulement se sont déroulés depuis la guerre entre le Capitole et les Districts. Les restes de la guerre sont encore visibles dans les rues tandis que les étudiant.e.s de l'âge du personnage principal, Corolianus Snow, se souviennent toujours des privations et du danger lors des derniers moments de la guerre. Mais le Capitole a vaincu et, pour punir les rebelles, a institué les Hungers Games annuels. Malheureusement personne ne regarde ces combats entre 24 enfants pour la survie. Les gérants des jeux comprennent qu'il faut modifier leur fonctionnement et décident d'offrir aux tributs des mentors chargés de les aider avant et pendant les jeux. Corolianus Snow, membre d'une famille sur le déclin mais étudiant intelligent, reçoit la charge de Lucy Gray Baird provenant du district 12.

    SPOILERS

    Dès l'annonce de ce roman je me demandais ce qu'il pouvait bien ajouter. L'annonce du nom du personnage principal n'a pas été à calmer mes questions. Je me demandais réellement l'intérêt de donner le point de vue de l'un des antagonistes de la série Hunger Games. Un homme incapable de compassion ou d'éthique dont le seul but est de contrôler les autres afin de créer une forme de paix selon ses propres règles.

    La première chose que l'on observe grâce à ce roman est le fonctionnement social du Capitole. Coriolanus Snow provient de l'une des grandes familles mais celle-ci est en déclin depuis la guerre et la perte de biens industriels importants. Cependant, les membres restant de la famille essaient de garder l'apparence de la richesse, espérant en l'avenir. Ainsi, Coriolanus est envoyé dans une école secondaire, accessible uniquement à une certaine classe sociale, afin de préparer son entrée à l'université. Ces écoles ne sont pas uniquement le moyen de créer un bon dossier pour une carrière future. Elles permettent aussi de créer des liens de sociabilités avec d'autres familles afin de recevoir des soutiens politiques, personnels mais aussi financiers en cas de besoin. Mais pour rester dans ce milieu les apparences sont très importantes et une grande partie des chapitres permettent d'observer la famille Snow essayant de marquer son rang par les habits, l'attitude et leur parole. Face à eux, on observe l'entrée d'une famille riche du district 2 qui tente d'intégrer l'élite sociale du Capitole. En dehors du mépris que Snow a envers cette famille, plus riche que la sienne, l'autrice nous montre que tous les efforts d'intégrations échouent face à des familles qui ont intégrés les normes sociales depuis plusieurs générations alors que celle-ci joue encore son rang au lieu de l'avoir intégré. Ainsi, ce roman permet de mieux comprendre l'élite du Capitole et sa place dans une société hiérarchisée.

    On peut tout de même se demander si ce roman est une bonne idée. En effet, l'autrice humanise une personne mauvaise. Certes, on ne devient pas un tyran en un seul jours et les pages de ce roman permettent de mieux comprendre de quelle manière la pensée politique de Coriolanus Snow s'est formée lors de ses aventures entre le secondaire et l'université. Heureusement, la lecture nous montre rapidement à quel point cet homme est dangereux et violent. C'est en particulier sa relation avec Lucy Gray Baird qui le montre, bien que ses réactions face à ses camarades étudiant.e.s soient aussi révélatrices. Il considère Lucy Gray Baird comme une humaine mais surtout une inférieure qui doit lui appartenir. Pour cela, il crée une relation asymétrique pendant une grande partie du roman avant que Lucy Gray Beard ne trouve le moyen de prendre un peu de pouvoir. Tout de même, Coriolanus Snow considère que celle-ci lui appartient exclusivement et lui refuse d'autres relations qui pourraient être romantiques. Cette attitude débouche nécessairement sur des problèmes qui exploseront lors des dernières pages. Il est révélateur que Coriolanus se croit amoureux alors qu'il ne souhaite que jouir d'une possession. Face à ses camarades, sa seule volonté et de les utiliser pour son bien personnel en mimant l'amitié si nécessaire. Mais toutes les actions de Coriolanus Snow n'ont qu'un unique but : son bien personnel puis le bien de sa famille.

    *
    ** 
    *** Un roman qui permet d'ajouter de la profondeur à l'univers des Hunger Games. Malheureusement, j'ai détesté le personnage principal (il me semble qu'il été écrit en vue d'être détesté)
    **** 
    *****

    Image : Éditeur