vita ayala

  • Livewire 3. Champion par Vita Ayala, Tana Ford et Kelly Fitzpatrick

    Titre : Livewire 3. Champion
    Auteur-e-s :  Vita Ayala, Tana Ford et Kelly Fitzpatrick
    Éditeur : Valiant 20 mai 2020
    Pages : 112

    Ce dernier volume contient Livewire 9-12. Amanda McKee, Livewire, fut une des personnes les plus proches de Toyo Harada avant de le trahir. Le gouvernement des Etats-Unis lui demande de l'aide afin de lutter contre la fondation Harbinger. À la suite de cela elle devint une héroïne pour le grand public. Mais lorsque le gouvernement des Etats-Unis décide de capturer ou d'assassiner les psiotiques Livewire décide de contre-attaquer et détruit toutes les infrastructures électroniques sur le territoire des USA faisant d'elle une terroriste recherchée. Depuis, elle se cache. Mais un politicien en course pour le sénat souhaite lui donner l'occasion d'expliquer ses actes publiquement.

    SPOILERS

    J'ai honnêtement bien aimé les trois volumes autours de Livewire. Amanda McKee était obligée de repenser ses actions. Elle a compris avoir perdu le contrôle et devoir vivre avec des morts qu'elle a causés, alors que d'autres options existaient. Amanda n'est donc pas montrée comme parfaite mais comme humaine. Face à sa peur elle n'a pas pu rester rationnelle et doit maintenant accepter les conséquences de ses actes avant de pouvoir recréer un lien avec le reste du monde.

    Après un premier volume qui la poussait à l'introspection et un second volume qui mettait en cause ses a priori ce troisième volume lui permet de trouver des allié-e-s en vue de protéger sa famille. Les personnes qui l’aident ne sont pas parfaites non plus. Elles usent de méthodes douteuses se basant sur une vision fonctionnaliste des relations humaines. L'écriture de ce troisième volume est assez intéressante de ce point de vue. Mais j'ai aussi l'impression que nous aurions pu avoir mieux, plus intense, plus compliqué. Donc oui, j'ai apprécié cette fin mais il manque un petit quelque chose pour la rendre réellement bonne.

    *
    ** 
    *** 
    **** Une série intéressante et bien écrite mais qui aurait pu être bien meilleure.
    *****

    Image : Éditeur

  • Livewire 2. Guardian par Vita Ayala, Kano et Saida Temofonte

    Titre : Livewire 2. Guardian
    Auteur-e-s : Vita Ayala, Kano et Saida Temofonte
    Éditeur : Valiant 11 septembre 2019
    Pages : 112

    Ce volume 2 contient Livewire 5-8. Amanda McKee a décidé de lutter pour les droits des psiotiques. En effet, depuis que Peter Stanchek a décidé d'activer toutes personnes qu'il croise le nombre de psiotiques augmente fortement. Et la peur de ce qu'illes peuvent accomplir augmente tout autant permettant le développement de nouvelles armes. Mais Amanda McKee souhaiterait éviter l'erreur qui a conduit à faire d'elle une fugitive qualifiée de terroriste. Lorsqu'elle se rend compte que certains enfants psiotiques disparaissent pour être éduqué au sein d'une nouvelle école elle ne peur qu'enquêter. Est-ce enfin un moyen de vivre en paix ou en danger supplémentaire ?

    SPOILERS

    Sans trop impliquer le personnage dans d'autres séries, ce qui permet de suivre ses aventures sans avoir l'impression de ne pas comprendre certains aspects, ce nouveau volume reste dans ce qui a été établi précédemment. Logiquement, le gouvernement met en place une école afin d'éduquer les enfants psiotiques à se contrôler et, prochainement, à se battre. On retrouve un aspect déjà montré mais le fait que Livewire ait vécu et soit devenue adulte au sein d'une structure du même type rend ses réactions bien plus personnelles. Elle souhaite éviter qu'une structure fasse d'enfants de futurs soldats à 'aide de techniques qu'elle a elle-même subie.

    De plus, elle est confrontée à son double au sein de cette nouvelle structure. Une femme qui valorise le contrôle et la loyauté envers la directrice de l'école. Plus encore, elle souhaite la sécurité des enfants qu'elle est chargée d'entrainer. Nous avons donc deux personnages semblables qui se confrontent ce qui impose une remise en question, par Amanda McKee, de ses choix et méthodes et du caractère dangereux ou non de l'école qu'elle a infiltrée. Encore une fois, au lieu d'un grand spectacle ce volume nous offre quelque chose de plus individuel et personnel pour son personnage principal.

    *

    **

    ***

    **** Un second volume qui continue de construire son personnage et qui préfère se concentrer sur ses choix et remises en question plutôt que sur des scènes spectaculaires.

    *****

    Image : Éditeur

  • Livewire 1. Fugitive par Vita Ayala, Raúl Allén, Patricia Martín et Saida Temofonte

    Titre : Livewire 1. Fugitive pare
    Auteur-e-s : Vita Ayala, Raúl Allén, Patricia Martín et Saida Temofonte
    Éditeur : Valiant 7 mai 2019
    Pages : 112

    Ce volume 1 contient Livewire 1-4. Livewire était l'une des personnes les plus appréciées des Etats-Unis. Malgré le danger, les gens appréciaient d'être auprès d'elle. Puis, soudainement, elle a détruit les satellites des Etats-Unis et supprimés l'accès à l'électricité. Ceci au nom de la défense des psiotiques. Après plusieurs combats, l'énergie fut à nouveau disponible et Livewire devenait soudainement une criminelle de guerre en fuite. Comment va-t-elle tenter de recréer sa réputation et ses liens avec celleux qu'elle considère comme sa famille ?

    SPOILERS

    Livewire est un personnage que j'apprécie depuis la première série Harbinger. Elle est fortement loyale à Harada au point de le contrer pour éviter qu'il ne prenne de mauvaises décisions. Ce n'est que progressivement qu'elle commence à réellement se retourner contre son ancien mentor. J'aime aussi beaucoup son pouvoir qui me semble en phase avec le monde actuel. Une personne qui contrôle les technologies est, assurément, en possession d'une puissance énorme. J'étais donc curieux de retrouver le personnage dans sa propre série.

    La série n'utilise que peu les combats spectaculaires. Rapidement, Livewire subit des défaites qui l'obligent à rester sans défense. Une seconde défaite a lieu aux mains de son frère. Celle-ci n'est pas simplement un moyen d'abaisser le pouvoir de Livewire. Son frère incarne l'idéologie d'Harada est met en question les motivations et les raisonnements de Livewire. À travers ce combat et ce dialogue, elle est obligée d'accepter les coûts humains de ses actions et surtout d'accepter ses erreurs. Ce volume me semble donc permettre de donner l'occasion au personnage de faire un pas dans la direction de la rédemption, sans pour autant défendre les actions meurtrières des États-Unis.

    *

    **

    ***

    **** Je ne m'attendais pas à ce que j'ai lu, mais j'ai apprécié être surpris.

    *****

    Image : Amazon