watchmen

  • Watchmen saison 1

    2019, une série événement déferle sur les écrans : Watchmen. Celle-ci se déroule dans un univers uchronique d'abord dans un comics, Watchmen suivi de suites peu acceptées (à raison), par un film de Snyder incapable de créer et se contentant de copier les cases du comics puis une série et un second comics qui relie cet univers à celui de DC. Cet univers alternatif se déroule aux USA. Nixon a pu être réélu à de nombreuses reprises. Les USA ont gagné la guerre du Vietnam. Et après une loi les héros costumés ont été interdits. La série se déroule plusieurs décennies après les événements du comics dans la ville de Tulsa. Celle-ci est le lieu de l'affrontement entre la police et une milice suprémaciste blanche : la septième cavalerie. La septième cavalerie avait disparu depuis des années, planifiant dans l'ombre afin de reprendre la guerre. Mais comment ? Et pourquoi ?

    SPOILERS

    Que l'on soit immédiatement clair, cette série est une véritable réussite. La photographie est superbe. Je ne compte pas les scènes dont la création sont tout simplement confondantes de maitrise et de symbolisme. La musique est magnifique et accompagne parfaitement l'ambiance. Les dialogues et l'intrigue sont tout aussi bons, et inscrit dans l'époque actuelle plutôt que de jouer sur la nostalgie du comics. Bien entendu, cela aurait pu ne pas fonctionner sans de très bons acteurs et actrices.

    Comme je l'ai dit plus haut, cette série est fortement inscrite dans le contexte actuel. Il est d'ailleurs assez piquant de la regarder alors que Trump perd la présidentielle. Cette série nous parle de racisme, du racisme inscrit dans l'histoire et le fonctionnement socio-économique des USA (ce qui ne veut pas dire que d'autres pays ne sont pas structurellement racistes). Les intrigues se divisent entre un passé, le massacre de Tulsa, et le présent, 2019 à Tulsa. Entre ces deux périodes, le monde a changé et des décisions ont été prises pour atténuer le racisme structurel et stopper les suprémacistes blancs. Mais, comme la série le monde, ces personnes sont toujours présentes dans l'ombre. Elles souhaitent le retour à un moment historique considéré comme meilleure, avec une place naturelle hiérarchiquement pour les personnes blanches face aux autres. Ce que dit le sénateur, textuellement, dans la série. Ainsi, les suprémacistes ne sont plus forcément visibles mais la série montre que ces personnes existent encore dans la société mais aussi au sein de la police et des milieux politiques.

    La série parle aussi de pouvoir et du bien commun en particulier à l'aide du Dr Manhattan, de Lady Trieu et, bien entendu, Ozymandias. Les deux derniers personnages sont des génies qui utilisent leur intelligence pour guider le monde en direction d'un avenir qu'illes considèrent meilleurs. Mais illes ne prennent pas en compte les dégâts sur les gens ni leur libre arbitre. Nous avons donc deux personnages qui usent de leur pouvoir sans prendre en compte l'éthique de leurs actes. Face à elleux, nous avons une figure divine capable de tout qui choisit de ne pas agir et de camoufler son existence. Il pourrait tout changer, tout modifier, mais il s'y refuse. Se pose donc la question de ce que l'on peut et ce que l'on doit faire quand on est tout puissant. Faut-il agir au risque de devenir un tyran ou renoncer à la possibilité d’agir ?

    *
    **
    ***
    ****
    ***** Est-ce possible d'être parfait ? Je ne pense pas, mais cette série approche de la perfection.

    Site officiel